Regards

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Comment accompagner ?

Publié le samedi 15 novembre 2008 (par Dominique)

“On ne peut rien enseigner à autrui.
On ne peut que l'aider à le découvrir lui-même”.
Galilée

Comme les mots de Galilée raisonnent justement à mon oreille.

Rose
Rose - photo, dominique.regards

La question alors est :
  • Comment faire pour que l'invitation à découvrir, soit suffisamment alléchante pour que l'autre ait envie d'apprendre ?
  • Comment faire pour que les peurs de l'inconnu s'estompent au profit de l'émerveillement de la découverte à venir ?
  • Comment ranimer en l'autre la capacité de s'émerveiller sans a priori, avec l'innocence de l'enfant, et retrouver ainsi la Magie de la Vie ?

Autant de questions pour autant de possibilités d'ouverture au dialogue, à l'échange, à la créativité de chacun.

Quand certains meurent de faim d'autres gaspillent…

Publié le mercredi 12 novembre 2008 (par Dominique)

Je viens de lire un article court, mais édifiant, publié le mardi 11 novembre 2008 sur le site canadien canoe.com : Le gaspillage de denrées alimentaires se poursuit

Il vient s'ajouter pour moi à la lecture d'informations concernant le codex alimentarius, une hérésie en plus d'être un véritable crime contre l'humanité et la planète, que sont en train de nous concocter nos ministres des diverses commissions de Bruxelles, et au petit livre lui aussi particulièrement interpelant dont je ne saurai trop vous recommander la lecture : Faire des enfants tue de Michel et Daisy Tarrier.

Faire des enfants

Au delà d'être ce qui pourrait passer pour un simple éloge de la dénatalité, ce pamphlet met le doigt sur la bêtise monumentale de la race humaine, le pire prédateur que cette planète ait jamais porté.
Le “croisser et multiplier” des judéo-chrétiens et autres religions qui n'ont pour seul but que la main mise sur l'ensemble de la population, arrive au bout de son parcours par l'excès de présence humaine.
Trop c'est trop. et oui, la planète a des limites géophysiques, il serait franchement temps de s'en rendre compte, construire des immeubles qui grattent le ciel ne donne pas pour autant des champs à cultiver. La race humaine va s'éteindre car elle n'aura plus rien à manger, à cause du nombre d'une part et d'une extrêmement mauvaise gestion de la terre, d'autre part qui voue l'ensemble de la planète à la désertification et là a famine généralisées.

Cela paraîtra excessif comme toujours.
Je sais la triste fin de Cassandre.
La pauvre ne faisait que dire ce qui était évident et que tous auraient du voir… Ils voyaient sans doute… sauf que les vérités dans la race humaine ne sont jamais bonnes à dire, car ceux qui tirent profit des déviances ne veulent pas que la “populace” soit informée des desseins inavouables qu'on nourrit envers elle pour la manipuler plus aisément.

Il est urgent de briser le tabou de la décroissance démographique, qui est la seule solution au sauvetage de la terre dans son ensemble, la race humaine comprise.
Assurer exclusivement le renouvèlement des générations par les flux migratoires et mettre en place de véritables politiques gouvernementales de dénatalité sont les seules mesures applicables pour assurer le maintient de la vie sur la planète.

Je reproduis ici l'intégralité de l'article de “canoé” en partage car il est particulièrement éloquant.

********************

Un portrait saisissant du gaspillage alimentaire en Europe vient d’être fait par Euranet.
Alors que 920 millions de personnes dans le monde souffrent de sous-nutrition et que le tiers d’entre elles sont des enfants, on apprend que chaque Européen jette chaque année jusqu’à 240 kilos de nourriture à la poubelle, selon l’Institut de gestion des déchets de l’Université agronomique de Vienne.

Jeter autant d’aliments à la poubelle coûte cher. L’habitude de se défaire de denrées puisqu’elles ne sont plus appétissantes, parce qu’elles ont atteint leur date de péremption ou tout simplement parce qu’on a mal évalué ou mal utilisé ce qui avait été acheté à l’épicerie ou au marché, coûte en moyenne à chaque ménage européen 100 euros qui, chaque année, sont ainsi jetés aux ordures.

Gaspilleurs et gaspillés
Les Européens ne nourrissent pas tous autant leurs poubelles. L’enquête d’Euranet révèle que les Britanniques sont plus grands gaspilleurs, et ce, sur la base des chiffres du Waste & Resources Action Programme dont le siège est à Banbury en Angleterre. Premiers gaspilleurs d’Europe, les Britanniques jettent par année près de 20% des denrées alimentaires à la poubelle alors qu’elles sont encore comestibles comparativement aux Autrichiens qui en jettent 12%. Chaque jour, selon des chiffres rapportés par le quotidien britannique The Independent, les Britanniques jettent 220 000 pains, 1,6 million de bananes, 5500 poulets, 5,1 millions de pommes de terre, 660 000 œufs, 1, 2 million de saucisses et 1,3 million de yaourts.

Dans ce tableau du gaspillage de nourriture en Europe, ce sont les produits laitiers et les œufs qui sont les plus jetés (15%), suivis des légumes et du pain (13%), de la viande (12%) et des plats cuisinés (9%).


***********

Je vous laisse apprécier et méditer cette information et je vous invite à aller plus loin dans votre propre prise de conscience par tous les moyens qui sont à votre portée. Nous avons la très grande chance d'être dans un temps particulièrement propice à l'évolution des mentalités comme aux prises de conscience majeures.

Sachons saisir cette chance inespérée de changement radical dans nos habitudes, trouvons la force de lâcher les croyances erronées que nous cautionnons par facilité depuis plus de 2000 ans !!!

Il est temps que chacun prenne conscience que le changement de l'ensemble de la race humaine passe par la prise de conscience individuelle. Nous avons tous la capacité d'agir par la transmission de l'information et les propositions ou suggestions de changements de comportements que nous y associons.

agir c'est :
  1. Faire circuler les informations réelles, même si elles ne font pas plaisir ;
  2. Arrêter de croire ce que racontent votre télévision, votre radio, vos journaux de la presse écrite ;
  3. Arrêter de financer la destruction : consommez bio, local, artisanal ;
  4. Arrêter de faire des enfants que nous ne pourrons pas nourrir et qui seront chômeurs ;
  5. Arrêter d'être spectateur, pour devenir acteur du changement.

Pour votre information un document rassemblant certaines données au format pdf :
codex_alimentarius_infos.pdf

Pascal, un nouveau rédacteur

Publié le vendredi 7 novembre 2008 (par Dominique)

Une nouvelle fois je laisse la plume à un autre rédacteur.
Ceux qui fréquentent régulièrement ce blog ne seront pas surpris, car cela est déjà arrivé.

Je conçois un blog comme un espace d'expression.
J'ai choisi d'ouvrir le mien à ceux qui partagent ma vision du monde dans lequel nous vivons.
Ils l'expriment dans d'autres termes que moi, cela met plus de vie, diversifie et enrichit le regard.
Je partage en tous points l'analyse qu'il fait sur l'élection américaine, le plus grand show de la planète ces dernières semaines.
Il n'est ni un politicien, ni un économiste, simplement un homme de la rue, impliqué dans l'histoire de son temps, qui regarde et décrypte le monde qui l'entoure avec son expérience personnelle.
Pour ceux qui seraient dubitatifs à la lecture de son positionnement, que je comprends tout à fait, il suffit de suivre les informations qui filtrent un peu partout concernant les personnalités susceptibles de faire partie de son gouvernement. C'est tout simplement édifiant.

Je vous laisse le soin de chercher par vous-mêmes les informations.
Elles sont très facilement accessibles, pour l'instant encore sur le net, mais jusqu'à quand ?

Pourquoi les medias du monde entier veulent à tout pris nous faire croire que cet homme payé “hors de prix” pour sa prestation serait le sauveur de la planète ?
Même le Pape Benoit XVI y est allé de son negro-spiriutual pour la Toussaint depuis son balcon surplombant la masse des fidèles catholiques sur la Place Saint Pierre de Rome.
Du jamais vu dans l'histoire de l'église.
L'Opus Dei serait, entre autres…, derrière Obama ?
La question est ouverte…, en tout cas je la pose.

Il n'y a vraiment pas de quoi se réjouïr…
Sauf si on regarde l'actualité comme un fabuleux jeu de rôles à la taille de la planète, alors cela prend un autre sens.

Il faut bien que cette société capitaliste de profit basée sur l'avoir et le pouvoir aille au bout de son principe et s'écroule totalement pour que les humains de demain qui veulent vivre dans la paix, l'amitié, la fraternité et le partage juste de tout ce qui permet la vie sur la planète, puissent mettre en œuvre une société différente, établie sur d'autres fondements en accord avec tout ce qui vit sur la planète et qui doit être traité au même rang que l'humanité, ni plus ni moins. Cela s'appelle être dans le respect du VIVANT.

Si je me réfère à l'Alchimie, le grand art de la transmutation de la matière brute et vulgaire, il y a 3 étapes de transmutation de cette matière pour atteindre l'or le plus pur :
  • L’œuvre au noir (1er-8e jour) correspond à un état de mort symbolique, ou putréfaction, sa finalité est de séparer le pur de l’impur - il correspond au premier âge de la vie et à la matérialité ;
  • l'œuvre au blanc (9e-15e jour) pour la purification, la dissolution figure l’âge du développement de l’intellect et de l’affectif ;
  • l'œuvre au rouge (16e-26e jour) pour la coagulation en arrivant au Grand Œuvre est l’aboutissement de la quête de l’alchimiste.

La politique n'échappe pas à ces principes fondamentaux de transmutation.

Dans ce sens nous vivons une époque extraordinairement riche en apprentissages de tous ordres dans la matière.
Je bénis chaque jour nouveau de m'être incarnée dans cette époque d'évolution majeure sur cette magnifique planète.

Barack Obama vs. John Mc Cain,… préférez-vous “Dorian Gray” ou le Gardien des “Contes de la Crypte” ?

Publié le jeudi 6 novembre 2008 (par Pascal)

[…]
Dorian Gray : personnage maudit de la littérature fantastique, éternellement jeune… beau dehors, et tout pourri dedans !
Le Gardien des Contes de la Crypte : marionnette américaine présentant des cours-métrages d'horreur ayant l'aspect d'une momie en décomposition.
[…]


Lire la suite

Europe et homéopathie

Publié le jeudi 6 novembre 2008 (par Dominique)

Visiblement, nos élus européens montrent toujours plus à quel point ils sont inféodés aux lobbies pharmaceutiques… qui ne l'oublions pas financent de par le monde très largement toute élection présidentielle, française, américaine
Ne nous laissons pas leurrer par la grande symphonie des medias.
N'attendons pas qu'un seul homme sauve la planète, c'est l'affaire de chaque humain vivant sur cette terre.


De nouvelles règlementations européennes sont prévues pour 2009, cherchant à permettre la suppression de la vente légale des médicaments homéopathiques, compléments nutritionnels, et autres produits qui ont fait leurs preuves depuis des générations. Cela touchera indirectement plus spécifiquement les produits Weleda, ainsi que tous ceux reliés à l'antroposophie (Rudolf Steiner).

Il faut savoir que l’évolution des législations européennes va de plus en plus dans le sens du “ce qui n’est pas interdit est permis” à “ce qui n’est pas expressément permis est interdit”.

Cela est très grave, désormais, seuls les producteurs ou les acteurs (publics et privés) bien représentés auprès de la Commission auront droit de cité. Ce qui risque d’écarter nombre de groupes et d’intérêts peu ou pas reconnus par les instances nationales. Mais dont l’action peut être bénéfique à la société.
cela touche aussi notre liberté de choix quand à la gestion de notre santé par nous même.

Comme moi vous pouvez régulièrement constater que des produits simples, naturels, qui n'avaient aucun effet nocif répertorié sont peu à peu soit retiré des officines, soit voient leur composition modifiée sans que le consommateur soit averti. Nous sommes mis devant le fait accompli. Nous sont avancées des raisons inacceptables et fausses qu'il nous est impossible de démonter.

Les petits laboratoires homéopathiques voient à l'heure actuelle les actions et leurs productions de plus en plus surveillées et soumises à des restrictions, éliminations de substances… Et cela pas pour le bien du consommateur, mais pour laisser le champ libre à l'industrie de la maladie.

Sont touchés et remis en question par cette même règlementation au sein de la communauté européenne :
  • a culture biologique en biodynamie (marque Demeter),
  • la pédagogie Steiner (dites écoles libres, ou écoles Waldorf),
  • les centres dédiés aux enfants handicapés moteurs ou cérébraux.

La raison principale en est le poids économique et financier des lobbies pharmaceutiques et cosmétiques qui se trouvent aujourd'hui menacés par le développement et l'intérêt que de plus en plus de citoyens montrent dans leurs comportements pour les aliments, médicaments et produits anthroposophiques, bio ou simplement de bonne qualité.

La fondation Eliant a été créée dans le but de soutenir un mouvement international pour le respect de nos libertés en matière d'alimentation, de soins et de pédagogie.
Son objectif aujourd'hui : rassembler un million de signatures (chiffre permettant une véritable reconnaissance de la pétition à Bruxelles) pour demander le retrait de ce projet.

Se mobiliser est très simple.
Rendez-vous sur le site de la fondation: www.eliant.eu/new/lang/fr/
Cliquez sur le drapeau de votre pays pour directement apposer votre nom et adresse e-mail.
Le site est très bien conçu et très instructif.

J'invite tous ceux qui sont attachés à leur liberté de choix de qualité de vie à diffuser largement cette information et à agir.
Notre santé et celles de nos enfants dans un très proche avenir dépendent de la mobilisation active de tous ceux qui sont conscients du véritable enjeu qui se cache derrière ce projet.

Le nombre, l'union dans l'action, font la différence, c'est une véritable force, n'hésitons pas à l'exercer.
Nous verrons alors que beaucoup de choses peuvent changer sur notre belle planète.
L'avenir est entre nos mains.
Et c'est l'affaire de tous et de chacun.


Internet permet d'avoir accès à un maximum d'informations, il appartient à chacun de chercher des compléments d'informations sur ce sujet.
Il est de plus en plus régulièrement question que les médicaments homéopathiques ne soient plus remboursés. C'est une des manières de dissuader les consommateurs, de même que le quasi monopole de la firme Boiron.
Tout cela nous indique qu'il est indispensable de bouger pour faire en sorte de ne pas perdre notre capacité à décider par nous même de ce qui est bon pour nous.

Bonne journée à tous.

Crise économique

Publié le mardi 4 novembre 2008 (par Dominique)

Sans nier une évidence,
il est très important de rester lucide,
vigilant et d'éviter de se laisser happer
par le chorus catastrophiste et unanime des medias.

À la suite de la réception d'un email rigolo qui m'en a donné la trame,
j'ai concocté un petit diaporama réaliste mais avant tout humoristique.

Aujourd'hui l'ensemble de la communauté humaine se trouve touchée par les abus de ceux, qui depuis des décennies cherchent uniquement à remplir leurs coffre-forts et autres comptes en banque, portefeuilles d'actions…

Ma proposition est de faire face à la situation avec la sérénité nécessaire
pour trouver chaque jour la solution permettant de faire un pas de plus
vers une autre forme de société.

Crise Economique

crise_economique.zip

Internationaliser l'Amazonie ?

Publié le lundi 3 novembre 2008 (par Dominique)

La question a été posée par un étudiant américain au ministre brésilien de l'éducation Mr Cristovam Buarque.

Ce texte est très intéressant. Vous le trouverez publiée dans son intégralité dans le journal O Globo en octobre 2000 dans sa version originale (portugais) sur le site officiel de Buarque.

Le Forum du Millénaire, évoqué dans ce discours a eu lieu à New York du 22 au 26 mai 2000.

Il était d'actualité en mai 2000 car les candidats à la Présidence des USA de ce moment là ont soutenu l'idée d'une internationalisation des réserves forestières.

Il est donc différent d'un éventuel programme actuel de déforestation de l'Amazonie.

Contrairement à ce qui est souvent mis en avant, ce discours n'a pas été boycotté par les médias. Il a entre autre été publié dans le New York Times du 2 novembre 2003. Il est présent depuis plus de quatre ans sur de nombreux sites internet, écologistes ou alter-mondialistes pour la plupart.

Les propos offrent matière à réflexion, ce qui me fait le proposer en diaporama.

Internationalisation de L'Amazonie

internationalisation_amazonie.zip

Pour les internautes intéressés par le texte en anglais et en portugais, le document au format word : internationalisation_amazonie.doc


M. Cristovam Buarque, né en 1944, est professeur, ingénieur en mécanique, titulaire (entre autres) d'un doctorat en économie de l'Université de la Sorbonne à Paris en 1973. Tête de file du Parti des Travailleurs, il a été gouverneur d'un District Fédéral de 1995 à 1998 et ministre de l'Éducation du Brésil de janvier 2003 à janvier 2004. Il se bat pour l'alphabétisation des Brésiliens, la réforme agraire, la santé et l'emploi. Il a présidé “University of Peace” et participé à la “Food Presidential Commission” sous l'égide des Nations Unies. Il s'est présenté aux élections présidentielles du Brésil en 2006 contre Lula où il est arrivé 4ème avec 2,64 % des voix. (Source Wikipedia).