Regards

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Cigarettes radioactives

Publié le samedi 21 février 2009 (par Dominique)

Un article publié dans le Figaro le 28 aout 2008, signé de Jean-Michel Bader met en évidence une information connue mais peu diffusée.

Le billet concernant la cigarette étant beaucoup lu, il est de mon devoir civique d'ajouter ce complément.
Il fait état d'un danger particulièrement important, qui touche tout fumeur sans distinction.

Cela représente pour moi de la part des fabriquants un acte criminel délibéré, favorisant la maladie et apportant une manne régulière de malades pour le lobby pharmaceutique.
Nous ne sommes pas dans une politique de santé,
mais dans une industrie de la maladie

particulièrement bien entretenue, rodée, peaufinée,
pour fournir de quoi faire tourner une machine à fric phénoménale.


Ce procédé est connu des dirigeants de tous les pays industrialisés, et toléré… voire même favorisé, alors que des produits inoffensifs pour la santé… ou même mieux salvateurs, sont eux, retirés du marché. Ils ne rapportent pas assez, et surtout ils ne fabriquent pas des malades. Ils ne sont vraiment pas rentables !!!

Quelle est cette société qui tue sciemment ses membres
à petit feu dans d'atroces souffrances ?


Qui sont ces dirigeants qu'on nous dit avoir été élus par les peuples,
qui ne travaillent qu'à leur destruction ?


Ce fait n'est, malgré son côté abject, qu'une goutte d'eau dans l'océan des actions sordides perpétrées par TOUS les gouvernements actifs aujourd'hui, à l'encontre des populations maintenues dans l'ignorance des réalités.

Arrêtez de faire la guerre à celui ou celle qui fume une cigarette-poison.
Ils fument ce qui est en vente libre.
D'autres petits malins fument ce qu'ils font pousser…
Qui au bout du compte est beaucoup moins dangereux pour la santé !

Vous vous trompez de cible.
Cette cible vous est montrée du doigt par ceux-là mêmes qui autorisent la fabrication
et la commercialisation d'un produit MORTEL à l'échelle de la planète !

Qui arrêtera les fabriquants de maladie et de mort,
leurs commanditaires, leurs actionnaires ?


Ce ne sont pas les fumeurs qui augmentent le trou de la sécurité sociale, mais bien les fabricants et distributeurs de cigarettes autorisés par les États !!!
Il est temps que les dirigeants de nos états qui permettent la prolifération et la vente légale de poisons mortels, comme les fabriquants qui financent bon nombre de campagnes politiques de payer pour leurs méfaits, véritables actes criminels contre l'humanité !

Je vous invite à lire attentivement, à réfléchir à toutes les implications…

Je cite l'article du Figaro tel qu'il a été publié et vous invite à la diffusion, surtout auprès des fumeurs de tous âges.
Il est vital qu'ils soient informés.

Le secret du polonium 210 dans la fumée de cigarette.

Les fabricants savent depuis quarante ans que ce radio-élément dangereux est présent dans le tabac. Mais ils ont tout fait pour le dissimuler.

Philip Morris (PM), RJ Reynolds, British American Tobacco et toutes les “majors” de l'industrie du tabac ont volontairement caché au public pendant plus de quarante ans la présence dans les feuilles de tabac, les cigarettes et la fumée de tabac d'un élément radioactif dangereux et cancérigène, le polonium 210 (210Po). C'est ce composé, un des radio-éléments les plus toxiques, avec une activité spécifique qualifiée de “colossale” par le radiothérapeute parisien Jean-Marc Cosset, qui avait servi à assassiner l'ex-agent du KGB Alexander Litvi­nenko à Londres en 2006.

Le numéro de septembre de l'American Journal of Public Health publie l'analyse de plus de 1.500 documents internes des firmes productrices de tabac qui a permis à Monique Muggli, une chercheuse de la Mayo Clinic aux États-Unis, de démontrer que les industriels savaient tout et n'ont rien dit. Paul Eichorn, dans un mémo de 1978 au vice-président de Philip Morris, conseillait de taire la présence du 210Po dans le tabac : “Nous risquerions de réveiller un géant endormi !”

Le polonium 210 est un émetteur de radiations alpha si instable et dangereux qu'il est un des rares à n'avoir jamais été utilisé en médecine. Il provoque des cancers du poumon par inhalation : il se dépose aux embranchements des bronches où il provoque le processus de cancérisation. Un fumeur de 30 cigarettes par jour s'expose par sa présence dans la fumée à l'équivalent de dose de 300 radios de poumons par an ! Le 210Po serait responsable d'1 % de tous les cancers du poumon des Américains.

Si le 210Po est présent dans la fumée, c'est à cause des engrais riches en phosphates que l'on utilise pour cultiver le tabac. Ils sont extraits de mines d'apatites, une roche qui contient du radium et du polonium. En diminuant la teneur en azote de la plante, ils donnent son arôme spécial au tabac des cigarettes. Dès les années 1960, les fabricants comme Philip Morris savaient que le 210Po contaminait leur tabac (environ 0,01 becquerel par gramme de tabac). Des documents des années 1970 montrent que Philip Morris voulait utiliser un solvant pour laver les feuilles et réduire la radioactivité de 10 à 40 %. Mais Ligget Tobacco Group, le 4 août 1975, conclut dans un autre mémo que les solvants lavent aussi toutes les “flaveurs aromatiques qui donnent au tabac son arôme désirable”. Fausse piste donc.

Documents cachés ou détruits. Au début des années 1980, Philip Morris charge le Dr Osdene, un de ses chercheurs, de monter un laboratoire pour mesurer les doses de rayonnements émis par le polonium du tabac. En septembre 2001, William Farone, un chercheur du groupe, témoigne au procès contre les manufacturiers américains : “Nous pouvions mesurer la radioactivité de produits du tabac, pour retirer de la production certains qui étaient trop radioactifs pour atterrir dans les cigarettes”. Mais l'existence même de ce laboratoire a fini par être jugée dangereuse par la firme : le vice-président de la recherche de Philip Morris, Richard Carchman et William Farone, témoigneront séparément que le groupe, sur les conseils de ses avocats, a fini par fermer ce laboratoire. Trop dangereux si quelques plaignants pouvaient par la suite démontrer que PM “avait les moyens de faire une cigarette plus sûre mais ne l'a pas fait”.

Les fabricants ont aussi testé des filtres pour éliminer le polonium inhalé par le fumeur : RJ Reynolds a ainsi réduit de 30 % la radioactivité contenue dans les gaz et les particules de la fumée des blondes Winston avec un filtre à la tourmaline (une pierre semi-précieuse). Là encore RJ Reynolds finit par renoncer. Tous ces travaux finirent par être stoppés, les documents cachés ou détruits. Les avocats de Reynolds interdirent aux chercheurs comme Stewart Bellin de publier leurs résultats (mêmes ceux favorables à la firme) dès 1967. Et les dirigeants ? Geoffrey Bible, président de Philip Morris (plus de trente ans de maison), a témoigné publiquement en 1997 “qu'il ne savait pas que du polonium se trouvait dans les cigarettes Marlboro”.


Nous sommes alors bien loin des utilisations du tabac pour ses vertus médicinales !!!

Nicotina Tabacum et autres Tabacum de la famille des Solanaces,
sont en effet utilisés depuis fort longtemps comme plantes médicinales ;
dans toute l'Amazonie il y a encore aujourd'hui des Curranderos qui soignent avec le tabac.
Ils utilisent la feuille de tabac fraiche ou séchée en emplâtres, fumigations, macérations…
Il s'agit du vrai tabac, sans aucun adjuvant nocif !!

Internaute responsable

Publié le mercredi 4 février 2009 (par Dominique)

J'ai écrit, il y a deux ans déjà un billet sur la pollution que représentent les messages et autres chaînes faux, stupides… véhiculés sur internet depuis des années : stop-aux-messages-polluants

Force est de constater qu'il est impossible d'éduquer les gens… surtout s'ils se sentent bien pensants et respectueux de leur environnement. Ce sont eux qui le disent, qui l'affirment même, alors qu'il ne font pas le moindre geste de respect vis à vis de leurs contacts via internet. Ils envoient, font suivre négligemment sans avoir pris un minimum de temps pour vérifier si l'information qu'ils s'apprêtent à envoyer est vraie. Un comble quand même. Les outils de vérification existent. Ils sont faciles d'utilisation et rapides d'accès. Il n'y a pas besoin d'être un as de l'informatique pour les utiliser. Ce sont par ailleurs des personnes qui dans la vie normale, sont tout à fait courtoises, et souvent très respectueuses de leur environnement et de leurs relations.

Est-ce que le fait de se trouver dans un espace virtuel annihile tout à coup tout sens civique… je suis encline à le croire.

Sous prétexte de faire pleurer les âmes sensibles, ou de se donner bonne conscience avec seulement un petit clic, l'internaute moyen se permet de polluer sans vergogne les boites emails de ses amis et relations, et en plus, d'ouvrir tout grand les portes des ordinateurs de ces personnes aux risques de spams et d'infections diverses et variées.

Souvent je pique des crises qui restent totalement incomprises, par des personnes pourtant sensibles, censées, intelligentes, cultivées…

Aussi j'ai hurlé de rire et de satisfaction en lisant la description particulièrement juste de Maliki, un dessinateur inspiré et drôle dont je vous invite à visiter le site www.maliki.com, en commençant par la page qui concerne les emails polluants : www.maliki.com/strip222

Maliki Les chaînes

Un peu excessif… certains jours j'avoue en être au bord de la crise de nerfs… donc très proche des dessins de Maliki.
Pour les internautes qui apprécieront la BD, je mets la planche en téléchargement.
maliki_chaine.zip

Si comme moi vous êtes plus que fatigués par la pollution par négligence de vos boites emails, envoyez la BD de Maliki à vos contacts à chaque fois qu'ils vous en donneront l'occasion !!!