Regards

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Amies peintres en Provence

Publié le lundi 29 mars 2010 (par Dominique)

Deux amies peintres originaires de Suisse et d'Allemagne qui viennent depuis de longues années en Provence exposeront leurs œuvres en avril et mai de cette année 2010 en Provence.

Je les apprécie tout autant chacune dans des styles et des expressions très différentes.
C'est un plaisir de vous inviter à les découvrir si vous êtes de passage ce printemps en Provence.


Marlies Schulte
Du 2 au 14 avril 2010 à Roussillon en Provence


Marlies Schulte, invitation


Ses recherches et ses goûts l'orientent vers
des techniques variées :
  • Aquarelle
  • Pastel,
  • Papier,
  • Métal.

pour s'illustrer dans des formes d'expressions elles aussi très variées :
  • nature morte
  • paysages
  • art abstrait,
  • géométries
  • illustrations…
Je vous laisse découvrir cette artiste originaire de Hambourg au travers de son site internet :
marlies-schulte.com


Michèle Iff
Du 15 avril au 15 mai 2010 en Avignon


Michèle Iff, portrait


Originaire de la région de Zürich en Suisse, Michèle expose régulièrement depuis quelques années en France, pays qu'elle affectionne puisqu'elle passe une partie de l'année dans un petit village des Cévennes près d'Anduze depuis plus de 20 ans. Cette année, elle expose en Avignon entre le 15 avril et le 15 mai 2010.

Très discrète, elle travaille dans le silence de son atelier des Cévennes ou du Jura Suisse.
Femme de recherche et d'expériences concrètes, elle a peu d'affinité avec le virtuel, aussi elle n'a pas de site internet.
Elle définit sa démarche et sa proposition pour cette exposition :
Je peins des formes colorées. Il n’est pas besoin qu’elles représentent des fleurs pour vous parler. Je vous suggère, spectateur, de prendre un peu de temps pour les apprivoiser afin que le dialogue s’installe. Le tableau va mettre en mouvement, à des niveaux inconscients, un échange qui débouche - du moins c’est ce que je souhaite - sur une expérience intérieure semblable à une aventure, pleine de surprises et de richesses.

Elle utilise trois techniques :
  • L'aquarelle, pour jouer avec la lumière et les transparences, ouvrant la porte à l'expression de l'intériorité, du mystère, débouchant parfois sur un éclat de rire.
  • La gouache, offrant un aspect plus veloutée, chatoyante, plus ancré dans la matière par sa possible opacité, offrant un dynamisme très libre, plein de vie.
  • L'encre de chine, sur papier de riz, souvenir de son apprentissage de la calligraphie et des techniques de peinture chinoise, le trait et la couleur expriment alors l'abstraction pure, dans un dépouillement et une vraie sobriété qui nous invitent à la réflexion.


EXPOSITION :
Restaurant Françoise
6 rue du Général Leclerc (près de la Place Pie - en face le Nouveau Conservatoire de Musique)
84000 Avignon


Michèle Iff, invitation


Sommes-nous à moitié cuits ?

Publié le jeudi 25 mars 2010 (par Dominique)

Une amie m'a fait suivre un diaporama qui circule visiblement depuis quelques temps sur le net.
Il est “brulant” d'actualité après l'épisode historique des élections Régionales en France, il est fort à propos de se poser cette question :
Sommes-nous seulement à moitié cuits ?
Ou bien est-ce plus grave ?

Je laisse à chacun le soin de sa propre réponse, et vous invite à déguster ce petit conte d’Olivier Clerc qui, bien loin de la légèreté, reflète parfaitement la réalité de notre monde dit civilisé et évolué.

Il décrit le principe de la grenouille chauffée :

Imaginez une marmite remplie d’eau froide dans laquelle nage tranquillement une grenouille.
Le feu est allumé sous la marmite, l’eau chauffe doucement.
Elle est bientôt tiède.
La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue à nager.

La température continue à grimper.
L’eau est maintenant chaude.
C’est un peu plus que n’apprécie la grenouille, ça la fatigue un peu, mais elle ne s’affole pas pour autant.

L’eau est cette fois vraiment chaude.
La grenouille commence trouver cela désagréable, mais elle s’est affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien.

La température continue à monter jusqu’au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir.

Si la même grenouille avait été plongée directement dans l’eau à 50°, elle aurait immédiatement donné le coup de patte adéquat qui l’aurait éjectée aussitôt de la marmite.

Cette expérience montre que, lorsqu’un changement s’effectue d’une manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite la plupart du temps aucune réaction, aucune opposition, aucune révolte.

Si nous regardons ce qui se passe dans notre société depuis quelques décennies, nous subissons une lente dérive à laquelle nous nous habituons. Beaucoup de choses qui nous auraient horrifiés il y a 20, 30 ou 40 ans, ont été peu à peu banalisées, édulcorées, et nous dérangent mollement à ce jour, ou laissent carrément indifférents la plupart des gens.

Alors si vous n’êtes pas, comme la grenouille, déjà à moitié cuits, donnez le coup de patte salutaire avant qu’il ne soit trop tard.
SOMMES NOUS DÉJÀ A MOITIÉ “CUITS” ?


cuits ou pas ?
Cuits ou pas ?

Pour télécharger le diaporama :
cuits_ou_pas.zip

Un seul gagnant : ABSTENTION !

Publié le lundi 22 mars 2010 (par Dominique)

Pour que les résultats de ce scrutin national du Second Tour des Élections Régionales en France puissent être analysés avec pertinence et justesse, il est INDISPENSABLE que soit inscrit, au même titre que les pourcentages des voix attribuées aux candidats, le pourcentage concernant les abstentions.

Sans cela les résultats ne VEULENT STRICTEMENT RIEN DIRE.
ILS NE REPRÉSENTENT ABSOLUMENT PAS LA RÉALITÉ DE LA FRANCE DE 2010.

L’abstention est un vote.
Celui de plus de 48% des Français inscrits sur les listes électorales.

Il est bon aussi de prendre en compte le nombre de français en âge de voter qui ne s'inscrivent pas sur les listes électorales et qui, de ce fait, ne sont pas pris en compte non plus !
En effet les jeunes sont maintenant inscrits d'office, mais tous ceux qui ont eu 18 ans avant cette mesure ne sont pas inscrits, de même que tous ceux qui ont déménagé et ne se sont pas réinscrits sur les nouvelles listes. Il y a en France beaucoup de personnes qui ne sont inscrites sur aucunes listes électorales.

Toutes ces données mises de côté faussent radicalement ce qu'on nous présente comme étant les résultats des élections actuelles ! (Ne nous y trompons pas cela fait un moment que cette plaisanterie dure…)

On nous présente des résultats tronqués,
qui ne représentent en rien la réalité du pays dans lequel nous vivons.


Pour que les résultats de ce scrutin national du Second Tour des Élections Régionales en France puissent être analysés avec pertinence et justesse, il est INDISPENSABLE que soit inscrit, au même titre que les pourcentages des voix attribuées aux candidats, le pourcentage concernant les abstentions.


L’abstention est un vote !

Le vote des citoyens qui ne veulent plus de toutes ces marionnettes politiques qui paradent de plus en plus mal devant les caméras des medias qui leur font la cour.

Ils ne croient plus les politiques, ils ne veulent plus les voir, ni les entendre.
Ils veulent autre chose.
Ils veulent d’autres programmes, d’autres interlocuteurs, de vrais programmes si possible.
Ils veulent un vrai dialogue, une véritable concertation, pour de vraies actions modifiant véritablement l'état actuel qui est catastrophique dans tous les domaines : économie, agriculture, emploi, santé, finance, infrastructures…

Les citoyens de ce pays qu'est la France demandent que soient nommées, aux postes de décision et d'action, des personnes véritablement compétentes pour les aider à réaliser une vraie vie meilleure pour TOUS, dans le respect de chacun et de la terre !!

UNE VOIX jamais entendue,
jamais prise en compte.


Cette voix qui fait qu'aujourd’hui
AUCUN candidat à ces régionales n'est gagnant.
A U C U N !!!

Le seul et unique véritable gagnant,
c'est la population qui a dit STOP en s’abstenant.


Les résultats du 21 mars montrent que les citoyens ne sont plus dupes.
Ils le disent avec le seul et unique moyen à leur disposition : l’abstention.
Ils disent leur refus de ces politiques de pouvoir et d'avoir qui agissent sans conscience et dans une totale inconséquence quand aux résultats toujours plus désastreux découlants de leurs décisions, uniquement dans un but de pouvoir et de gains immédiats à la soldes des diverses économies, industries et groupements financiers qui les utilisent.

PLUS PERSONNE N’EST DUPE.
IL EST TEMPS, AU XXIème SIECLE de PASSER à AUTRE CHOSE.
De passer à une politique ou un mode de fonctionnement communautaire responsable
faisant uniquement place à des personnes qualifiées et compétentes
pour résoudre les vrais problèmes de la communauté humaine
dans le respects des individus et de l'environnement,
donc dans le respect de la planète.

Bientôt le printemps

Publié le mercredi 17 mars 2010 (par Dominique)

Après un véritable hiver, bien long, bien froid, bien blanc…

Le printemps pointe son nez,
quelques pensées, quelques images
de tendresse et d'amour
glanées dans les feuillets des ouvrages
de Jacques Salomé pour l'accueillir.

Pensées d'Amour 2010
Pensées d'Amour 2010

Pour télécharger le diaporama :
pensees_amour_2010.zip

Le Pérou toujours entre séismes et inondations

Publié le dimanche 14 mars 2010 (par Dominique)

Alors que la France s’agite autour des jeux de pouvoir, assez ridicules et stériles, dans des élections régionales pour lesquelles les élus font tous plus de fausses promesses les uns que les autres, le Pérou est toujours sous des pluies abonnantes qui continuent de faire des dégâts et des morts. Aucun journaliste en France n’en parle.

La région de Cusco est chaque jour un peu plus dans l’eau, des coulées de terre emportent des ponts en tuant des péruviens, des maisons s’effondrent faisant des milliers de sans abris dans l'indifférence internationale généralisée.

Les travaux de reconstruction de la voie ferrée reliant Cusco à Aguas Calientes subit des retards et des incidents car les eaux emportent des parties de voies en cours de reconstruction.

Près de Pisac, dans la vallée sacrée, ce sont plus de 200 mètres de murs édifiés par les Incas dans les domaines de la Pampa et Wimin Chimpa Wimin, pour protéger les villages des crues de la rivière Quitamayo qui ont été emportés vendredi 5 mars faisant 9 morts. Les victimes sont des femmes et des personnes âgées embauchées temporairement par l'Etat péruvien pour des travaux d'urgence.

Depuis dimanche dernier, des glissements de terrain et les inondations des rivières à Cusco ont fait 23 morts, dont deux Australiens. Hier, 2 autres se sont ajoutés en tombant dans la rivière Vilcanota en traversant un pont à la hauteur de la voie ferrée “Inca Trail” à Ollantaytambo. Dans cette région on déplore 19 morts en 3 jours. Un glissement de terrain a entrainé des masses rocheuses qui ont détruit cette structure empruntée par 3000 personnes quotidiennement.

À ce jour, l’INDECI (Institut National de Défense Civile) signale autour de Cusco : 33 morts, 14 disparus, 10.087 maisons détruites, 28.894 sinistrées, 10 écoles détruites, 29.671 champs de cultures détruites et 61.405 sinistrés. La quantité des précipitations dépasse largement la normale saisonnière.

Le débordement de la rivière Quesermayo dans le district de Taray, de la province de Calca Cusco, de décembre 2009 à mars 2010, les pluies ont endommagé 26.433 habitations et touché 117.762 personnes.

Le 1er mars le Maire de Taray près de Cusco lançait un appel d’urgence car la ville de Cusco est complètement isolée, sans eau, sans électricité, sans téléphone et sans services à cause des glissements de terrains, pour demander de toute urgence de l’eau, de la nourriture, des tentes, des couvertures, des lits et de quoi évacuer les blessés.

La solidarité est importante, heureusement, et localement les péruviens savent s’organiser pour faire face au désastre.

Même si les autorités annoncent que le Machu Picchu sera de nouveau accessible à partir du 1er avril, il n’y a rien de sûr à cause de la saison de pluies qui rend l’avancée des travaux problématique et incertaine.

C’est une véritable catastrophe économique pour cette région qui vit presque essentiellement du tourisme.

Pour terminer, plusieurs séismes sans conséquences pour les populations, qui font suite au tremblement de terre du Chili.
Des séismes enregistré entre 4,2 et 4,6 sur l’échelle de Richter, ont secoué la région d’Ica selon l’Institut Géophysique du Pérou, les 27 février 2010, 1er mars et le dernier recensé à 9h33 (heure locale, 12h 12m 29s GMT) le 11 mars à 42 km à l'ouest de Chincha Alta (département d'Ica) dans le pacifique à 54 km de profondeur.


Pour les internautes qui lisent l’espagnol et s’intéressent au sort des péruviens je recommande le site du journal El Comercio :
elcomercio.pe/

Concernant les séismes au Pérou, le site de L’Instituto Geofisico del Peru :
www.igp.gob.pe/sismologia

Les vertus de l'OIGNON

Publié le samedi 13 mars 2010 (par Dominique)

Je viens de recevoir un diaporama en espagnol qui fait état des vertus de cet aliment.
La première médecine étant notre alimentation, voici quelques informations complémentaires pour accompagner la diffusion du diaporama traduit.

Originaire d'Asie centrale, l'oignon est cultivé depuis plus de 5 000 ans.

On connait ses bienfaits au moins depuis l'ancienne Mésopotamie. Il y avait la réputation de tout guérir.
Des études très récentes confirment de plus en plus la diversité des qualités curatives et préventives de l'oignon.
Très apprécié des Égyptiens, surtout cru, il possédait aux yeux des Grecs de grandes vertus thérapeutiques. Depuis la fin du Moyen Âge en Europe, surtout dans les pays du Nord et de l'Est, il est un des piliers de la cuisine et de l'alimentation. Dans les pays méditerranéens, on le mange surtout cru, d'une variété douce.

En France, l'oignon est essentiellement cultivé dans l'est mais aussi en Bretagne et dans le Nord.
On a tout d'abord constaté que dans de nombreuses régions où on compte de nombreux centenaires l'oignon occupe une place de choix dans l'alimentation quotidienne. Comme c'est le cas dans les régions d'Europe Centrale.

Il y a 30 ans le naturopathe Eric Nigelle que l'oignon était un aliment énergétique, d'entretien, et protecteur.
L'ensemble de ses propriétés en fait un stimulant pour l'appareil digestif, principalement au niveau du foie et du pancréas, un régulateur de l'intestin, un protecteur des reins par une action diurétique puissante.
Etant un fortifiant général et un très efficace défenseur du terrain, il un véritable antibiotique naturel.
C'est un excellent aliment pour renforcer nos défenses naturelles.

Aujourd'hui, les études démontrent ses importantes propriétés antioxydantes. Il est particulièrement riche en quercétine, un antioxydant protecteur très efficace dans la prévention des cancers du tube digestif. Ses propriétés spécifiques empêchent la prolifération des cellules cancéreuses en anéantissant les bactéries nuisibles propices à déclencher un cancer de l'estomac.

L'oignon serait également très bénéfique au niveau des voies respiratoires. Ses substances sulphurées inhibent la réaction allergique inflammatoire comme dans les cas de l'asthme.
Ses propriétés anti-inflammatoires sont facilement vérifiées en cas de piqûre d'insecte. Le simple fait de frotter une rondelle d'oignon cru soulager et fait même disparaître l'inflammation.
Sur le plan cardio-vasculaire, il abaisserait le taux de cholestérol et augmenterait le niveau de “bon cholestérol”.

Une équipe de l'université d'Hokkaido Tokai au Japon a de plus découvert une qualité étonnante de l'oignon : l'amélioration de la mémoire. Des participants à cette étude ont pu se souvenir mieux d'éléments d'information après avoir ingéré des oignons légèrement cuits. Cette découverte sera probablement utile à l'avenir pour aider les patients atteints de la maladie d'Alzheimer ou de la maladie de Parkinson.

L'oignon contient plus de sucres qu'une pomme.
On trouve dans sa composition de nombreuses vitamines : C, B6, B1 et B9 en particulier ; des sels minéraux : sodium potassium, phosphate et nitrate calcaire, fer, soufre, iode, silice, acides phosphorique et acétiques, disulfure d'allyle et de propyle, huile volatile, glucokinine, oyydases, diastasés (ces deux derniers sont stérélisées par la chaleur).

Il faut être vigilant de ne pas le cuire trop , ni trop fort, une partie de ses composés sont très volatils et dans le cas d'une cuisson trop violente ils sont détruits.

Voici le lien pour télécharger le diaporama dans sa dernière version corrigée
et augmentée des informations concernant la musique d'accompagnement au 29 mai 2010 :
Le Secret de l'Oignon
Le secret de l'oignon.zip


Je constate à ce jour (14 avril 2010) que ce diaporama fait polémique.
Le site, habituellement fiable hoaxbuster classe le diaporama en hoax, dans la catégorie des fausses informations en faisant étalage d'un discours scientifique qui nie les qualités reconnues depuis des siècles à ce végétal.

Ce témoignage envoyé par un internaute canadien, Robert Boisvert.
Il s'agit d'une histoire vraie, pas d'une fable !

Mon père, Gérard Boisvert, ma grand-mère Amanda Monfet et mon grand-père Wilfrid Boisvert vivaient autour de 1909, à Sainte-Croix de Lotbinière, Province de Québec, Canada.
C'était la période de la terrible épidémie de grippe espagnole.
Ma vieille grand-mère aidait les familles à enterrer les morts de la grippe.
Mon vieux grand-père s'occupait de sa maison et de ses enfants.
Le médecin du village disait à ma grand-mère de ne pas retourner chez elle, et quand il passait devant la maison de mon grand père, il demandait si tout le monde allait bien…
Et le médecin lui demanda : “Comment faites-vous ?”
Mon grand père lui répondit : “On mange des oignons comme si on mangeait des pommes à tous les repas…”
Personne dans cette maison n'a été malade…
Ma grand-mère est revenue après avoir enterré des dizaines de personnes…
Les Oignons ont été leurs sauveurs.


Cette pratique consistant à manger des oignons en grande quantité et à en suspendre dans les pièces d'habitation, et particulièrement dans les chambres dans les périodes de peste est mentionné dans de très nombreux ouvrages sur les vertus des plantes basés sur l'observation et les pratiques ancestrales. Certes ils ne sont pas reconnus comme ouvrages scientifiques, mais ils rassemblent l'ensemble des utilisations et des témoignages sur l'efficacité des plantes pour la santé humaine sur plusieurs siècles. Il n'y est pas question de suppositions ou de théories, mais de constats d'applications pratiques dans la durée !!!

Vous pouvez aussi vous reporter aux diverses matières médicales homéopathiques du Dr H. Voisin ou encore de William Boericke qui elles aussi sont le fruit d'expériences cliniques !


Nous savons bien, par ailleurs que les vaccins n'ont jamais endigué aucune épidémie, ne protègent de rien, et que les soit-disantes découvertes de Monsieur Pasteur sont une imposture manifeste.

Ne nous laissons pas abuser par ceux qui méconnaissent la sagesse des anciens.

De nombreux internautes me demandaient le titre de la musique et le nom de l'interprète qui accompagne le diaporama.
Grâce à Betty974, le mystère est résolu. C'est cela la magie d'internet !!
Un grand merci à elle qui nous donne par la même occasion un outil de recherche.
Son commentaire est disponible pour tous.


Il s'agit d'une musique d'Ennio Morricone, pour le film italien la Califfa” (1971) d'Alberto Bevilacqua avec Romy Schneider et Ugo Tognazzi. La Califfa chantée par Sarah Brightman dans son album La Luna.

Plusieurs internautes m'ont demandé le diaporama original en espagnol.
Voici le lien pour le télécharger :

El Secreto de la Cebolla
El Secreto de la Cebolla.zip



Nous sommes le 26 juin 2010, j'ajoute un complément à ce billet issu de mon expérience personnelle.
Mon fils ainé avait, il y a quelques semaines, attrapé un refroidissement bizarre qui évoquait plus les symptômes grippaux.
Rien ne le calmait, ni ne le soulageait, alors je lui ai proposé de mettre un oignon coupé en deux dans une coupelle dans la pièce où il vit et travaille. Il n'avait rien à perdre à tenter cette expérience.
Nous avons constaté une nette amélioration dès les premiers jours, et très rapidement sa santé est redevenue normale.
Tous les symptômes ont disparus.


Personnellement je ne prends jamais les informations
que je glane sur internet, dans des journaux ou des livres
pour argent comptant,
j'expérimente.
L'expérience est concluante.



En date du 27 octobre 2010, cet autre témoignage de Daniel Touitou sur une autre utilisation de l'oignon.
J’ai personnellement beaucoup souffert de l’érysipèle (ou érésipèle).
Avant que je ne découvre le remède miracle dont je vais vous parler, j’étais obligé de prendre des antibiotiques en grande quantité.
Un jour, quelqu’un m’a parlé d’un remède contre l’angine, à base d’oignons et de miel.
On pèle chaque oignon, on le coupe en tranches et on le met dans un bol, puis on ajoute une cuillère à soupe de miel.
Au bout de 4 ou 5 heures, un jus abondant sorti de l’oignon s’est mêlé au miel.
On boit ce jus, c’est tout.
Inutile de manger l’oignon.
On utilise 4 oignons par jour pendant 2 jours au moins.
Comme la bactérie de l’érysipèle et la même que celle de l’angine, j’ai essayé ce remède.
Il s’avère qu’il a eu sur moi un effet bien plus rapide que tous les antibiotiques.
L’érysipèle est une maladie récurrente. Chaque fois que je ressens les symptômes annonçant la crise, je prépare 4 oignons pour le jour même et 4 autres pour le lendemain, bien qu’en général, après un oignon ou deux, la crise soit calmée.


N'hésitez pas à me faire part de vos témoignages et de vos expériences.
Tous les internautes n'ont pas de blog ou de site internet pour signaler des utilisations salvatrices qu'ils ont expérimenté et qu'ils souhaitent diffuser.
Je ne suis pas médecin, mais je privilégie toujours les produits naturels et l'alimentation pour ma santé et celle de mes proches.

À chacun de faire ses propres expériences
et de se forger sa propre opinion.