Regards

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

2017

Publié le jeudi 29 décembre 2016 (par Dominique)

2016 se termine après 366 jours de surprises pour beaucoup d'une rare violence.

Bien malin celle ou celui qui pourrait augurer de ce que sera 2017…

En attendant de savoir de quoi sera faite cette nouvelle année :



Photo : Dominique B. - Exposition AlteraRosa 2014 - Palais des Papes - Avignon

Joyeux Solstice d'hiver 2016

Publié le mardi 20 décembre 2016 (par Dominique)

Dans cette période chaotique,
un message de lumière et d'espoir
avec la naissance du nouveau soleil
promesse de Vie et de Lumière !

Bon et Doux Solstice à Tous



Le devoir d'hospitalité a des limites

Publié le mercredi 31 août 2016 (par Dominique)

Un prêtre ose poser les bonnes questions sur un sujet délicat : celui des limites au devoir d'hospitalité quand l'obligation d'hospitalité met en danger celui qui se trouve obligé d'accepter l'autre qui en fait l'envahit.
Situation dans laquelle se trouve depuis des mois les pays d'Europe submergés par la vague des migrants.

Dans son Homélie le Père Henri Boulad de l’Église des Jésuites Alexandrie en Égypte, publiée sur le site de gloria.tv le 18 juillet 2016 fait preuve de beaucoup de bon sens et de justesse dans ses propos qui recentre chacun sur lui-même.

Certains s'indigneront des propos restrictifs de ce prêtre qui refuse de pratiquer une charité aveugle, et propose d'exercer son propre discernement. Pourtant ils sont très justes et représentent un propos rare dans un temps où toutes les instances religieuses ou laïques, passent leur temps à terroriser ou à culpabiliser alternativement, les populations face aux situations et évènements violents auxquels leurs gouvernements respectifs les confrontent.

La voix du bon sens se faire trop rarement entendre aussi je vous invite à écouter attentivement en entier cette homélie :


Pierre Palmade Président

Publié le dimanche 5 juin 2016 (par Dominique)

Dans cet extrait de son spectacle “J'ai jamais été aussi vieux” donné au Palace puis diffusé sur France 4 en février 2011, les propos de l'humoriste Pierre Palmade sont époustouflants tant ils annoncent la réalité à venir de la gouvernance de la France après l'élection du futur président de la République, François Hollande, en mai 2012.
Réalité dont nous ne pouvons que constater la triste vérité au bout de 4 années de présidence…



À écouter attentivement et à faire circuler !!!

La morale de l'histoire :
Écoutons davantage les humoristes, comme les fous du roi autrefois.
Ils lâchent des vérités que nous n'oserions souvent même pas imaginer,
et ce faisant ils nous préviennent des problèmes futurs !!

2016

Publié le samedi 2 janvier 2016 (par Dominique)


Une illustration trouvée ici.

Solstice d'hiver 2015

Publié le lundi 21 décembre 2015 (par Dominique)

Le monde change,
le monde évolue,
notre société tremble,
les populations sont malmenées,
essayons de mettre à profit ce temps particulier d'intériorisation
pour trouver les ressources au plus profond de nous,
nécessaire pour aborder les changements à venir.

Philippe de Villiers un autre regard sur les politiques et La Polique

Publié le vendredi 4 décembre 2015 (par Dominique)

Philippe de Villiers, qui a été un homme politique, est aussi un homme de terroir attaché à sa terre natale de Vendée, un Français fier préoccupé de l'état de son pays natal dont il connait l'histoire, les valeurs, c'est aussi un chef d'entreprise avec le Puy du Fou.

Il est donc un homme politique très différent des politicards carriéristes qui mènent la destinée de notre pays.
Il a une vie en dehors de la politique.
Il connait les problèmes des entreprises, du monde du travail.
Il a un investissement personnel réel dans son entreprise, sa région, son pays, ce qui n'est le cas d'aucun politique qui nous font de beaux discours jamais suivis de faits correspondants à leurs annonces.

Je ne suis encartée dans aucun parti, aucun mouvement, ni inféodée à aucune religion ou idéologie.

Le discours de Philippe de Villiers interviewé pour la sortie de son dernier livre : “Le moment est venu de dire ce que j'ai vu” paru aux éditions ALBIN MICHEL le 30 septembre 2015, m'a particulièrement frappée car il est venu confirmer le regard que je porte sur l'ensemble des politiques qui mènent notre pays et notre planète à leur perte.

Je suis inquiète de lire et d'entendre tout ce qui se trame dans le dos des populations du fait des choix, des lois, des règlementations édictés par une poignée d'individus qui auraient été élus par les populations pour les représenter, pour agir dans la meilleure direction pour le bien des peuples. Tout, absolument tout ce qu'ils mettent en place causera à terme la mort de 90% de la population humaine qu'ils étaient sensés préserver.

Il y a de quoi se poser beaucoup de questions, dont la principale :
Comment pouvons-nous, nous les populations, arrêter ce massacre ? !!


Je vous invite à écouter attentivement ce que cet homme souhaite nous dire, et transmettre aux jeunes générations.


Quelques citations...

Publié le vendredi 3 avril 2015 (par Dominique)

j'ai trouvé à compéter cette page de citations éditée en janvier, à la suite d'un article publié dans le numéro 97 de la revue Nexus.
Aux citations glanées ça et là sur le web depuis des années et déjà partagée, j'ai trouvé judicieux d'en ajouter quelques unes qui me semblent particulièrement de circonstance aux regard des évènements que nous connaissons depuis le début de cette année 2015.

Certaines d'entre elles m'ont paru de nature à compléter mes précédents billets, et particulièrement propices pour ouvrir les yeux, les oreilles et exercer nos sens en permettant d'améliorer l'observation et le discernement.

Si vous les trouvez judicieuses n'hésitez pas à les partager !!

“Il est aussi dans l'intérêt d'un tyran de garder son peuple pauvre, pour qu'il ne puisse pas se protéger par les armes, et qu'il soit si occupé à ses tâches quotidiennes qu'il n'ait pas le temps pour la rébellion”.
Aristote, Philosophe IVème siècle avant J.C.

“Qu'est-ce que l'histoire, sinon une fable sur laquelle tout le monde est d'accord .
Lorsqu'un gouvernement est dépendant des banquiers pour l'argent, ce sont ces derniers , et non les dirigeants du gouvernement, qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au dessus de la main qui reçoit. […] L'argent n'a pas de patrie, les financiers n'ont pas de patriotisme et n'ont pas de decence, leur unique objectif est le gain”.

Napoléon Bonaparte

“Il y a deux histoires : l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où se trouvent les véritables causes des évènements”.
Honoré de Balzac, écrivain français

“En politique, rien n'arrive par hasard. Chaque fois qu'un évènement survient, on peut être certain qu'il avait été prévu pour se dérouler ainsi”.
Franklin D. Roosevelt, Président des États-Unis de 1932 à 1945

“Le monde se divise en trois catégories de gens: un très petit nombre qui fait se produire les événements, un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s'accomplir, et enfin une vaste majorité qui ne sait jamais ce qui s'est produit en réalité”.
Nicholas Murray Butler, Président de la Pilgrim Society, membre de la Carnegie, membre du CFR (Council on Foreign Relations)

“… le but des Rockefeller et de leurs alliés est de créer un gouvernement mondial unique combinant le supercapitalisme et le communisme sous la même bannière et sous leur contrôle. […] Est-ce que j'entends par là qu'il s'agit d'une conspiration  Oui, en effet. Je suis convaincu qu'il y a un tel complot, d'envergure internationale, en planification depuis plusieurs générations et de nature particulièrement maléfique”.
Lawrence Patton McDonald, Congressiste américain (1935-1983)

“Je suis inquiet pour la sécurité de notre belle nation; pas tant à cause d'une quelconque menace de l'extérieur, mais d'avantage à cause des forces incidieuses qui y opèrent de l'intérieur”.
Général Douglas MacArthur, Commandant suprême des forces alliées dans le Pacifique durant la Seconde Guerre mondiale

“Pour obtenir le contrôle total, deux ingrédients sont essentiels : Une banque centrale et un impôt progressif, pour que les gens ne s'en rendent pas compte”.
Karl Marx

“Répétez un mensonge assez fort et assez longtemps et des gens le croiront.
Le terrorisme est la meilleure arme politique, puisque rien ne fait réagir davantage les gens que la peur d'une mort soudaine.”

Adolph Hitler

“Seuls les plus petits secrets ont besoin d'être protégés. Les plus gros sont gardés par l'incrédulité publique”.
Marshall McLuhan, Auteur et chercheur canadien (1911-1980)

“Le monde est gouverné par des personnages très différents de ce qui est imaginé par ceux qui ne sont pas derrière le rideau."”
Benjamin Disraeli, Premier Ministre Britannique de 1874 à 1880

“Nous sommes à la veille d'une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial”.
David Rockefeller

“Tous les êtres humains trébuchent un jour sur la vérité. La plupart se relèvent rapidement, secouent leurs vêtements et retournent à leurs préoccupations, comme si de rien n'était”.
Winston Churchill, Premier Ministre de la Grande-Bretagne de 1940 à 1945 et de 1951 à 1955

“L'ennemi numéro 1 de tout État est l'homme qui est capable de penser par lui-même sans considération de la pensée unique. Presque inévitablement il parviendra alors à la conclusion que l'État sous lequel il vit est malhonnête, insensé et insupportable, ainsi, si cet homme est idéaliste il voudra le changer. S'il ne l'est pas, il témoignera suffisamment de sa découverte pour générer la révolte des idéalistes contre l'État”.
Henry Louis Mencken, Journaliste, écrivain et libre penseur, l'un des écrivains américains les plus influents du 20e siècle (1880-1956)

“Washington a ressuscité l'Opération Gladio, qui consistait en des bombes que la CIA faisait exploser contre des cibles européennes après la guerre, dont Washington accusait les communistes pour détruire leur influence dans les élections européennes. Exactement comme on laissait croire au monde que les communistes étaient derrière les attentas terroristes des Opérations Gladio, les musulmans sont accusés des attaques terroristes contre le magazine satirique français (Charlie Hebdo - janvier 2015).
La question romaine est toujours : À qui cela profite-t-il  La réponse est : pas à la France, pas aux musulmans, mais à l'hégémonie étasunienne dans le monde. C'est cela qu'entretient la CIA. Cette hégémonie est la politique étrangère néoconservatrice imposée des Etats-Unis”.

Paul Craig Roberts, rédacteur adjoint au Wall Street Journal et Secrétaire adjoint au Trésor étatsunien sous l’administration Reagan.

“La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort !”
François Mitterrand, Président de la Vème République Française (1981 à 1995) dans Le dernier Mitterrand de Georges-Marc Benamou” – 1997.

“Après 1981, je demandais à François Mitterrand :
- Pourquoi maintenant que tu en as le pouvoir ne fais-tu pas ce que tu avais promis 
Il me répondait qu'il n'avait pas le pouvoir d'affronter la Banque Mondiale, le capitalisme, le néolibéralisme. Qu'il avait gagné un gouvernement mais non pas le pouvoir.
J'appris ainsi qu'être le gouvernement, être président, ne sert pas à grand-chose dans ces sociétés sujettes, soumises au capitalisme. J'ai vécu l'expérience directement durant quatorze ans. En France, on élit, et les élus font des lois qu'ils n'ont jamais proposées et dont nous n'avons jamais voulu. La France est-elle une démocratie  Une puissance mondiale  Je le dis en tant que Française: cela ne veut rien dire”.

Danièle Mitterrand, Epouse de François Mitterrand, Président de la Vème République Française de 1981 à 1995.

“Quand vous arrivez à la tête d'un pays, des présidents virtuels prennent les décisions à votre place”.
Bill Clinton, Président des USA en 1998.

“Ce que ces hommes voulaient: une Amérique qui contrôlerait le monde et toutes ses ressources, un monde qui obéirait aux ordres de cette Amérique, une force militaire américaine qui ferait appliquer les règlements définis par l’Amérique, et un système banquier et commercial international qui soutiendrait l’Amérique comme PDG de l’empire global. […] La subtilité des moyens utilisés pour créer cet empire moderne ferait rougir de honte les centurions romains, les conquistadors espagnols et les puissances coloniales européennes (…) Aujourd’hui on ne porte plus l’épée. On ne porte ni armure ni costume distinctif (…) c’est ainsi que le système fonctionne. Ils commettent rarement des actes illégaux, car le système lui-même repose sur le subterfuge et est légitime par définition”.
John Perkins, dans Les confessions d’un assassin financier, éditions Alterre, p.XXIV..

“(Il parle de Nick Rockefeller) Il m'a fait ces confidences 11 mois avant les attentats du 11 septembre 2001. Il m'a dit alors qu'un évènement allait se produire. Il ne m'a pas dit de quoi il s'agisssait. Mais il m'a dit qu'à partir de cet évènement nous allions envahir l'Afghanistan, construire des pipelines pour amener le pétrole de la Caspienne, que nous allions envahir l'Irak pour prendre le contrôle du pétrole au Moyen-Orient et pouvoir nous implanter là-bas et intégrer cette région dans un nouvel ordre mondial et qu'ensuite nous irions nous occuper de Chavez, au Vénézuela. Je me rappelle qu'il me disait qu'on verrait des soldats fouiller des grottes, à la recherche des responsables, en Afghanistan, au Pakistan et dans toutes ces régions-là. Il y aurait alors une guerre contre le terrorisme où il n'y aurait pas de véritable ennemi. Tout cela ne serait qu'un mystification. Ce serait une façon pour le gouvernement de contrôler les Américains”.
Aaron Russo,(1943 -2007), Producteur et réalisateur américain de films - interview sur le 11 septembre et Nick Rockefeller (2007). L'interview complet transcrit et traduit ici.

Je ne suis pas Charlie

Publié le dimanche 11 janvier 2015 (par Dominique)

Je n’appartiens de près ou de loin à aucun parti politique et ne me réfère à aucune obédience religieuse.

Je suis bouleversée et inquiète devant la violence de l’attentat du 7 janvier perpétré contre le journal Charlie Hebdo.

Je suis sensible à la douleur des familles et des proches des victimes.

Mais, je ne me reconnais, ni dans la ligne éditoriale, ni dans les dessins corrosifs et violents de ce journal qui, ces dernières années, s’est acharné obsessionnellement, avec une violence et une grossièreté inadéquate, sur les populations arabes et musulmanes. Cette obsession est, quand un journal s’acharne systématiquement sur une seule et unique cible, l’expression d’une pathologie.
Il est loin le journal de François Cavanna et du Professeur Choron.

NON, je ne suis pas Charlie,
je suis Dominique,
je revendique ma différence et mon unicité
comme celle de chacun d’entre nous
.


Combien, parmi les milliers de compatriotes, qui se sont laissées embrigader à manifester au mépris de leur propre sécurité, dans une situation particulièrement dangereuse, sont des lecteurs réguliers ou occasionnels du journal ?
Combien, parmi eux apprécient et cautionnent l’esprit des dessins du journal ?
Sans doute très peu parmi toutes les personnes présentes dans les rassemblements.
Alors en quoi sont-ils/elles Charlie ?

Elles ont suivi aveuglément un mouvement irréfléchi, sous l’empire de la terreur face à la violence d’un acte barbare d’une violence inouïe, abasourdies, anesthésiées, en état de choc profond, au mépris de leur propre sécurité ?
Elles se sont laissées embrigader par l'image forte que les chefs de gouvernement ont voulu imposer en défilant soit-disant pour la liberté d'expression !! Une partie de ces chefs d'état n'hésitant pas à arrêter, mettre en prison, museler quand ce n'est pas torturer ceux qui osent aller contre leur volonté !!!
Quand un pays se trouve pris dans une vague terroriste, le mot d’ordre sensé est : Restez chez vous !

Je suis atterrée devant la mobilisation de toutes ces foules hagardes, offertes sur un plateau, tels des animaux de sacrifices, à de possibles actes terroristes provenant de personnes sanguinaires agissant avec une froideur mécanique.

À quoi jouent nos politiques dans cette situation, eux, qui depuis des décennies ont été incapables, ou ont refusé de répondre aux besoins vitaux des populations, qu’ils appauvrissent chaque jour davantage avec de nouveaux décrets et de nouvelles lois, qui les spolient de leurs biens et de leur liberté, pour servir leurs intérêts d’oligarches ?

Les politiques n’ont rien des super-héros, ils montrent seulement une incapacité totale de réflexion, multipliant des déclarations précipitées, sans la plus infime prise recul qu’on serait en droit d’attendre de personnes en responsabilité d’un état, face à une situation d'une telle gravité.

Qui aujourd'hui est capable de mesurer l'ampleur des conséquences de cet attentat sur nos vies dans les semaines et dans les mois à venir ?

Les rédacteurs et dessinateurs de Charlie hebdo ne sont pas des héros, mais des victimes.

Il devient urgent de mettre en œuvre notre discernement et notre sens de l’observation.
Trop d’éléments serinés par les médias depuis le début sonnent faux, sont aberrants, sans aucune cohérence, ni la moindre logique. Cela est extrêmement facile à démontrer.

Sommes-nous en guerre ?
Oui, de toute évidence.
Qui est le véritable ennemi ?

Par le passé, il y a eu d’autres attentats, faisant plus de victimes, les populations n’ont jamais été mobilisées de la sorte, avec cette envergure, pour autant, les humains d’alors n’étaient pas insensibles à la douleur des familles des victimes.
Ils avaient certainement plus de bon sens, et plus de discernement, car ils étaient moins matraqués par les médias. Les populations pensaient encore par elles-mêmes. En tout cas en plus grand nombre.

Il est temps de nous réveiller, de prendre la distance nécessaire et suffisante par rapport à ce flot incessant d’informations redondantes, et d’activer notre capacité au discernement, simplement pour éviter, dans un premier temps de nous mettre, nous-mêmes et nos proches, en danger, mais aussi de trouver la bonne attitude pour faire face judicieusement à une situation critique, voire dangereuse.

Prenez soin de vous en priorité.

2015

Publié le mardi 30 décembre 2014 (par Dominique)



Photo : Dominique B. - Exposition AlteraRosa 2014 - Palais des Papes - Avignon

Joyeux solstice d'hiver 2014

Publié le samedi 20 décembre 2014 (par Dominique)


Photo : Dominique B. - Arc-en-ciel - Lac d'Annecy - août 2014

Solstice d'été 2014

Publié le samedi 21 juin 2014 (par Dominique)

Absente sur le blog depuis plusieurs mois, j'ai envie de partager ce moment charnière dans le cycle de l'année avec celles et ceux qui viennent de temps à autre me lire.

Nous sentons tous des bouleversements intérieurs et extérieurs que nous avons souvent du mal à cerner, à identifier ou à qualifier, tant ils nous touchent au plus profond de ce que nous sommes.

C'est ce qui fait mon silence.

Une mutation, une transmutation quasi alchimique de l’Être dans l'incarnation est en cours...
Ce travail demande le silence, la vigilance, l'écoute et toute notre attention.
Les bavardages du mental sont devenus intolérables.

Une rose pour accompagner mes vœux...

Solstice d'été 2014

2014

Publié le mardi 31 décembre 2013 (par Dominique)


Voeux 2013

Solstice 2013

Publié le jeudi 19 décembre 2013 (par Dominique)

Notre monde est en pleine mutation,
nous le sentons et le voyons chaque jour,
alors que nous redoutions le pire,
certaines violences se calment, mêmes si ailleurs elles perdurent encore ;
de plus en plus de personnes proposent ouvertement de nouvelles solutions
pour tous les domaines de nos vies :
énergétique, social, politique, économique, santé, vie quotidienne...

Que ce solstice signe de l'émergence d'un nouveau soleil,
soit le signe du démarrage d'un nouveau temps
de Joie, de Paix, de Liberté et de Justesse sur notre belle planète.

Noël 2013

Quand l'équilibre tient au poids d'une plume

Publié le mercredi 26 juin 2013 (par Dominique)

C'est la belle expérience à laquelle nous invite Miyoko Shida Rigolo, artiste très complète dans le domaine de la danse contemporaine, classique, moderne, jazz, Danse Nihon-buyo(Kabuki) ou Butoh, lauréate du Silver Prize of The Fifth International Festival of Circus Art in Izhevsk, Udmurtia, Russia, en 2012 avec un moment d'une rare poésie.

Tout est dans l'attention,
la mesure
et la concentration
pour réaliser un équilibre
précaire et éphémère
qui tient au poids d'une plume.

The Incredible Power Of Concentration - Miyoko Shida



À savourer et à partager sans restriction.

Puissions-nous trouver à mettre autant
d'attention, de mesure et de concentration
dans chaque geste de notre vie,
il est fort probable que cette conscience
nous permette de réaliser quelques miracles.


Pour ceux qui s'intéresseraient cette artiste qui se produit régulièrement en France, cette biographie trouvée sur le net que je vous propose en téléchargement au format word ici.