Regards

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

OBLIGATION VACCINALE, le décret est en attente de publication !

Publié le mercredi 15 septembre 2021 (par Dominique)

Nous sommes le 15 septembre 2021, date fatidique pour les personnels et praticiens de santé, dû à un décret rappelé avec force et grand zèle par tous les ARS de l'hexagone par courrier adressé aux intéressés.

Hors, le Sénat a bien précisé que ce décret est toujours en attende de publication !

Comme l'expliquent de nombreux avocats : tant que le décret n'est pas publié, il n'a aucune valeur.

Il en résulte donc que l'exigence vaccinale liée à ce décret est, de fait, une propagande mensongère et que chacun reste libre de se faire injecter ou non à partir de son LIBRE CHOIX.

Comme vous pourrez le lire sur cette page du Sénat concernant l'application des lois :
Article 12 Division II. -
Objet : Un décret, pris après avis de la Haute Autorité de santé, détermine les conditions de vaccination contre la covid-19 des personnes mentionnées au I du présent article. Il précise les différents schémas vaccinaux et, pour chacun d'entre eux, le nombre de doses requises. Ce décret fixe les éléments permettant d'établir un certificat de statut vaccinal pour les personnes mentionnées au même I et les modalités de présentation de ce certificat sous une forme ne permettant d'identifier que la nature de celui-ci et la satisfaction aux critères requis. Il détermine également les éléments permettant d'établir le résultat d'un examen de dépistage virologique ne concluant pas à une contamination par la covid-19 et le certificat de rétablissement à la suite d'une contamination par la covid-19.

décret n° 2021-1059 du 07/08/2021 publié au JO du 08/08/2021 modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire.

=> décret actuellement encore en attente de publication !

De même toujours dans cette rubrique de “loi relative à la gestion de la crise sanitaire”,
“Mesures réglementaires prévues par la loi et non encore prises par le Gouvernement”
un certain nombre de décrets, et non des moindres, sont TOUJOURS EN ATTENTE DE PUBLICATION !
donc, Ils sont NI APPLICABLES, NI EXIGIBLES par une quelconque autorité hiérachique !

Voir sur le site du Sénat :
Loi n° 2021-1040 du 05/08/2021 parue au JO n° 181 du 06/08/2021
Décision du Conseil constitutionnel n° 2021-824 DC du 05/08/2021
Article 1 Division I - 1° Alinéa b) - article 1er de la loi n° 2021-689 du 31 mai 2021 relative à la gestion de la sortie de crise sanitaire
Objet : Le Premier ministre peut, par décret :
  1. Imposer aux personnes âgées d'au moins douze ans souhaitant se déplacer à destination ou en provenance du territoire hexagonal, de la Corse ou de l'une des collectivités mentionnées à l'article 72-3 de la Constitution, ainsi qu'aux personnels intervenant dans les services de transport concernés de présenter un passe sanitaire ;
  2. Subordonner à la présentation du passe sanitaire l'accès à certains lieux, établissements, services ou évènements où sont exercées les activités suivantes :
  3. a) Les activités de loisirs ;
    b) Les activités de restauration commerciale ou de débit de boissons (…) ;
    c) Les foires, séminaires et salons professionnels ;
    d) Sauf en cas d'urgence, les services et établissements de santé, sociaux et médico-sociaux, pour les seules personnes accompagnant ou rendant visite aux personnes accueillies dans ces services et établissements ainsi que pour celles qui y sont accueillies pour des soins programmés (…) ;
    e) Les déplacements de longue distance par transports publics interrégionaux au sein de l'un des territoires mentionnés au 1° du présent A (…).
décret en attente de publication

Article 1er Division I. - 1° b) - article 1er de la loi n° 2021-689 du 31 mai 2021 relative à la gestion de la sortie de crise sanitaire
Objet : Un décret détermine les conditions d'acceptation de justificatifs de vaccination établis par des organismes étrangers attestant la satisfaction aux critères requis par le justificatif de statut vaccinal mentionné au deuxième alinéa du présent J.

décret en attente de publication

Article 12 Division IV. -
Objet : Un décret, pris après avis de la Haute Autorité de santé, peut, compte tenu de l'évolution de la situation épidémiologique et des connaissances médicales et scientifiques, suspendre, pour tout ou partie des catégories de personnes mentionnées au I, l'obligation prévue au même I.

décret en attente de publication

Devant cette situation inédite, très lourde de conséquences
tant pour l'ensemble des personnels soignants
que pour les français nécessitant un suivi médical sérieux et immédiat,
plusieurs avocats, en France, les soutiennent
et proposent des actions en totale conformité avec la loi.


Les informations précises à ce sujet dans un prochain article !

Une démocratie qui part en miettes !

Publié le dimanche 12 septembre 2021 (par Dominique)

Quand nos libertés sont grignotées systématiquement au fil des mois, force est de constater que la macronie ou la Commission européenne, veulent en finir avec la démocratie une fois pour toute.
C'est ce que démontre très clairement cet article du courrier des stratèges : Comment et pourquoi Macron et la caste ont décidé d’en finir avec la vraie démocratie d'Éric Verhaeghe.

En cela Emmanuel Macron suit l'acte antidémocratiques par excellence de Nicolas Sarkozy qui avait fait appel à la voie parlementaire (qui était donc déjà à la solde de l'État) pour valider le traité de Lisbonne, contournant ainsi “non” au Référendum de 2005. Un coup d'envoi magistral au démantèlement de la République Française.

La fin de la démocratie est publiquement théorisée par la caste mondialisée.
Il suffit de lire l'horrible, mais très instructif livre de Klaus Schwab : Covid-19, le Grand Reset. Une lecture indispensable pour connaître leur plan et trouver des moyens pour le contourner et au final le pulvériser.

Démocratie et Mondialisation ne peuvent absolument pas fonctionner de pair.

En attendant de trouver des solutions d'envergure, il est vital de connaitre la loi, le Code pénal pour ne pas tout accepter par peur ! Concernant les “crimes et délits contre les biens”, plusieurs articles de loi viennent contredire et rendre caducs les arrêtés nous imposant de décliner à des personnes non-autorisées nos identités, secrets médicaux… :

Selon la version en vigueur au 12 septembre 2021 :
Article 312-2 (Modifié par LOI n°2017-86 du 27 janvier 2017 - art. 171)

L'extorsion est punie de dix ans d'emprisonnement et de 150 000 euros d'amende :
  1. Lorsqu'elle est précédée, accompagnée ou suivie de violences sur autrui ayant entraîné une incapacité totale de travail pendant huit jours au plus ;
  2. Lorsqu'elle est commise au préjudice d'une personne dont la particulière vulnérabilité, due à son âge, à une maladie, à une infirmité, à une déficience physique ou psychique ou à un état de grossesse, est apparente ou connue de son auteur ;
  3. (abrogé)
  4. Lorsqu'elle est commise par une personne dissimulant volontairement en tout ou partie son visage afin de ne pas être identifiée ;
  5. Lorsqu'elle est commise dans les établissements d'enseignement ou d'éducation ainsi que, lors des entrées ou sorties des élèves ou dans un temps très voisin de celles-ci, aux abords de ces établissements.

Un article à avoir dans sa poche, pour refuser de décliner son identité ou son historique médical à tout bout de champ !!
Ce qui nous habitue à la dictature, et nous éloigne un peu plus chaque jour, de toute notion d'état démocratique !

Le député de la Martinique devant un hémicycle vide !!

Publié le dimanche 12 septembre 2021 (par Dominique)

Certes, il faut être courageux pour tenir des propos hors de la doxa, mais devant un hémicycle quasiment vide, cela n'a plus aucun sens !!
Où sont tous nos députés ?
Auront-ils, malgré des absences à répétition, le droit de recevoir leurs indemnités ?
Si, c'est le cas c'est inadmissible !

Ces élus sont censés représenter le peuple, aujourd'hui, ils se gavent sur le dos du peuple, pour n'être plus que des laquais serviles de l'État.

Apprécions les propos d'une grande justesse de ce député de la Martinique.

Un député balance tout à l’Assemblée Nationale !
WWG1WGA - 10 septembre 2021



Cet homme qui critique avec justesse les actes du gouvernement ne sera pas entendu une fois de plus.
Est-ce la marque du profond mépris des députés pour les territoire d'outremer ?
C'est inacceptable au XXIème siècle, dans un pays qui se revendique de la démocratie et de la République.

Proposition de loi du PS : VACCINATION OBLIGATOIRE contre le COVID-19

Publié le dimanche 5 septembre 2021 (par Dominique)

Une réponse des serviteurs serviles du gouvernement aux manifestations qui se poursuivent en France tout au long de cet été :
Une proposition de loi du Parti Socialiste au Sénat : VACCINATION OBLIGATOIRE contre le COVID-19

Je ne sais plus comment dire aux français que les manifestions ne servent à rien d'autre qu'à confirmer ces psychopathes milliardaires qui nous gouvernent dans leur folie destructrice.
C'est clair, par l'utilisation de recrues stupides (la BAC) pour encadrer, soit-disant, des manifestations totalement pacifiques, pas formées, irresponsables, se comportant comme la pire racaille en matraquant des femmes au sol, en tabassant à coup de matraque, ou autres objets des personnes âgées, en gazant des personnes – y compris des enfants – totalement pacifiques…, cherchent volontairement l'affrontement pour pouvoir ensuite déclarer la loi martiale.

Français,
ATTENTION,
vous êtes manipulés !


Pour preuve, ce nouveau projet de loi :
Proposition de loi instaurant la vaccination obligatoire contre le SARS-CoV-2 C’est un article unique qui modifie le texte actuel.

I. – Le I de l’article L. 3111-2 du code la santé publique est complété par un 12° ainsi rédigé : « 12° Contre le SARS-CoV-2 ».
II. – Le III de l’article 76 de la loi n° 2020-1576 du 14 décembre 2020 de financement de la sécurité sociale pour 2021 n’est pas applicable au I du présent article.

Le Texte n° 811 (2020-2021) est présenté par :
MM. Patrick KANNER, Bernard JOMIER, Mmes Marie-Pierre de LA GONTRIE, Monique LUBIN, Viviane ARTIGALAS, MM. David ASSOULINE, Joël BIGOT, Mmes Florence BLATRIX CONTAT, Nicole BONNEFOY, MM. Denis BOUAD, Hussein BOURGI, Mme Isabelle BRIQUET, M. Rémi CARDON, Mmes Marie-Arlette CARLOTTI, Catherine CONCONNE, MM. Thierry COZIC, Michel DAGBERT, Gilbert-Luc DEVINAZ, Jérôme DURAIN, Vincent ÉBLÉ, Mme Frédérique ESPAGNAC, M. Rémi FÉRAUD, Mme Corinne FÉRET, M. Jean-Luc FICHET, Mme Martine FILLEUL, M. Hervé GILLÉ, Mme Laurence HARRIBEY, MM. Jean-Michel HOULLEGATTE, Olivier JACQUIN, Éric JEANSANNETAS, Patrice JOLY, Mme Gisèle JOURDA, MM. Éric KERROUCHE, Jean-Yves LECONTE, Mmes Annie LE HOUEROU, Claudine LEPAGE, MM. Jean-Jacques LOZACH, Victorin LUREL, Jacques-Bernard MAGNER, Didier MARIE, Serge MÉRILLOU, Mme Michelle MEUNIER, M. Jean-Jacques MICHAU, Mme Marie-Pierre MONIER, MM. Franck MONTAUGÉ, Sebastien PLA, Mmes Émilienne POUMIROL, Angèle PRÉVILLE, MM. Claude RAYNAL, Christian REDON-SARRAZY, Mme Sylvie ROBERT, M. Gilbert ROGER, Mme Laurence ROSSIGNOL, MM. Lucien STANZIONE, Jean-Pierre SUEUR, Rachid TEMAL, Jean-Claude TISSOT, Jean-Marc TODESCHINI, Mickaël VALLET, André VALLINI, Mme Sabine VAN HEGHE et M. Yannick VAUGRENARD,
Sénateurs

(Envoyée à la commission des affaires sociales, sous réserve de la constitution éventuelle d'une commission spéciale dans les conditions prévues par le Règlement.)
a été déposé au Sénat le 31 août 2021.

L'exposé des motifs est détaillé dans une page annexe.

Le début :
Dès juillet dernier, les parlementaires socialistes ont prôné l'obligation progressive d'une vaccination universelle, de toutes et tous (sauf contre-indication médicale), dans une démarche de santé publique visant à obtenir une protection collective, seule à même de garantir un retour à une vie quotidienne normale pour tous du fait des différents variants en circulation.

L'objectif de cette protection collective de toute la société, en l'état de nos connaissances scientifiques et médicales, peut être atteinte par une obligation vaccinale généralisée (sauf contre-indication médicale).

Nous croyons en la science, en la recherche, et au progrès médical et social, qui bénéficient à toutes et tous.


Il est alors très utile de regarder les articles du Code de la Santé Publique cités en référence.

On y lit que les 11 vaccins antérieurs rendus obligatoires par Emmanuel Macron en 2018 CONCERNENT les ENFANTS et les NOURRISSONS.
Article L3111-2
Version en vigueur depuis le 01 janvier 2018
Modifié par LOI n°2017-1836 du 30 décembre 2017 - art. 49 (V)

I.- Les vaccinations suivantes sont obligatoires, sauf contre-indication médicale reconnue, dans des conditions d'âge déterminées par décret en Conseil d’État, pris après avis de la Haute Autorité de Santé :
  1. Antidiphtérique ;
  2. Antitétanique ;
  3. Antipoliomyélitique ;
  4. Contre la coqueluche ;
  5. Contre les infections invasives à Haemophilus influenzae de type B ;
  6. Contre le virus de l'hépatite B ;
  7. Contre les infections invasives à pneumocoque ;
  8. Contre le méningocoque de sérogroupe C ;
  9. Contre la rougeole ;
  10. Contre les oreillons ;
  11. Contre la rubéole.

II.- Les personnes titulaires de l'autorité parentale ou qui assurent la tutelle des mineurs sont tenues personnellement responsables de l'exécution de l'obligation prévue au I. La preuve que cette obligation a été exécutée doit être fournie, selon des modalités définies par décret, pour l'admission ou le maintien dans toute école, garderie, colonie de vacances ou autre collectivité d'enfants.

Conformément à l'article 49 III de a loi n° 2017-1836 du 30 décembre 2017, le II de l'article L. 3111-2 du code de la santé publique, dans sa rédaction résultant de la présente loi, est applicable, en ce qui concerne les vaccinations mentionnées aux 4° à 11° du I du même article L. 3111-2, à compter du 1er juin 2018 et aux personnes titulaires de l'autorité parentale ou qui assurent la tutelle des enfants nés à compter du 1er janvier 2018.


Le texte complet du Code de la Santé Publique :
Partie législative (Articles L1110-1 à L6441-1)
Livre Ier : Lutte contre les maladies transmissibles (Articles L3111-1 à L3136-2)

Partie législative (Articles L1110-1 à L6441-1)
Troisième partie : Lutte contre les maladies et dépendances (Articles L3111-1 à L3845-2)
Il complète le 1er texte.

Cela veut dire que le PROJET
de VACCINATION OBLIGATOIRE

concerne LA POPULATION ENTIÈRE
y compris LES ENFANTS
et les NOURRISSONS !!

Le 25 août 2021, L'Assemblée Nationale a trahi la peuple français !

Publié le samedi 4 septembre 2021 (par Dominique)

Un texte de 6 pages en lecture unique, adopté en catimini le 25 août 2021, a scellé définitivement l'asservissement de la France aux dictats de l'Union Européenne.

Depuis ce jour, la France n'est plus un état souverain, mais un “land” de l'Union Européenne conformément aux désirs de Klaus Schwab et du Forum Économique de Davos.

TOUS LES FRANÇAIS DOIVENT IMPÉRATIVEMENT LIRE CE TEXTE !


Sur le site de l'assemblée Nationale vous trouverez :

1) La Proposition de Résolution sur la coordination par l’Union européenne des mesures nationales de gestion de la crise sanitaire, n° 4329 , déposé(e) le mercredi 7 juillet 2021 et renvoyé(e) à la Commission des affaires sociales.
Elle était présentée, au nom de la commission des affaires européennes, par Mme Marietta KARAMANLI et M. Thierry MICHELS.
Le texte de la proposition de résolution, adopté par la commission des affaires européennes, a été considéré comme adopté par la commission des affaires sociales le 9 août 2021.
Vous pouvez télécharger le texte au format pdf en haut de la page

2) Le Texte adopté n° 661 - « Petite loi », mis en ligne sur le site de l'Assemblée Nationale, dimanche 29 août 2021 à 13h32.
“RÉSOLUTION EUROPÉENNE sur la coordination par l’Union européenne des mesures nationales de gestion de la crise sanitaire”.

Est considérée comme définitive, en application de l’article 151-7 du Règlement, le 25 août 2021, la dite résolution, dont la teneur tient dans un article unique de 6 pages en 21 points dans lequel il est question de… :
  • Coordination,
  • Solidarité,
  • Seul espace démocratique,
  • Campagne de vaccination,
  • Études détaillées de veille sanitaires,
  • Création de plan de préparation aux crises spécifiques,
  • Renforcer l'Europe de la santé,
  • Création d'une nouvelle agence sanitaire permanente (HERA),
  • Budget européen pour la santé,
  • Liens renforcés entre les personnels soignants européens…
… qui fixent, dans notre constitution, l'asservissement définitif de la France aux dictats de l'Union Européenne, sans que le peuple n'ait jamais été consulté sur ce choix gravissime !
Vous pouvez télécharger le texte au format pdf en haut de la page

Je constate que l'armée Française, la “Grande Muette”, est toujours aux “abonnés absents”
Est-elle, elle aussi, déjà définitivement inféodée à l'Union européenne ?

Les français continuent, de plus en plus nombreux, de crier leurs mécontentement dans les rues de toutes les villes de France chaque samedi…
Pour quel résultat ?

Ce texte montre bien que toutes les manifestations – à moins que toute la population française ne soit dans la rue – n'entravent en rien l'agenda de notre gouvernement qui n'a que faire des “gaulois vociférants” !!
Il me semble urgent de changer de tactique et d'envisager des actions plus efficaces !

Les semaines à venir répondront certainement à ces questions…

Fausses égéries du peuple : Le masque tombe

Publié le mercredi 25 août 2021 (par Pascal)

Le 28 juillet 2021 était publié sur ce blog un billet intitulé “Le premier camp CoVid en France ?” en liaison avec la vidéo reportage de Richard Boutry “Le Premier camp Covid en France”.
L'information et le reportage étaient suffisamment percutants pour passer outre une intuition qui, pourtant, m'invitait à pousser l'investigation plus loin pour vérifier les propos du journaliste professionnel confirmé, Richard Boutry.

Autour de la date de publication de ce reportage, rien n'était venu contredire, contre-balancer ou infirmer les éléments tels que présentés dans ce reportage. Un mois s'est écoulé avant que des éléments analytiques contradictoires émergent et soient diffusés.

À la lumière des vidéos qui suivent, apportant des analyses factuelles et précises qui mettent en évidence une mystification et une manipulation manifestes de la part de ce professionnel accompli, le billet concerné a été supprimé de ce blog.

Aucun super-héros ne viendra pourfendre les scélérats au pouvoir !
C'est à nous, population méprisée, de trouver le moyen de les destituer.

Je vous propose les vidéos qui m'ont permis de porter un autre regard sur ce reportage.
Elles apportent d'autres points de vue et d'autres arguments vérifiables.

La guerre de l'information fait rage, aussi notre discernement est mis quotidiennement à rude épreuve.

Ce n'est vraiment pas le moment de tomber dans des pièges grossiers qui permettraient au gouvernement, sous couvert d'une insurrection populaire entièrement manipulée, d'établir la Loi Martiale !!



Alerte - Faux drapeau imminent confirmé !!!
Les DéQodeurs - 24 août 2021


(Lien vers l'article textuel en réféférence à cette vidéo)


la Manifestation de la Vérité : “RICHARD BOUTRY JUVING BRUNET.
Mise au point et révélations” (Gabin)

Eric Merelle - 23 août 2021


Vidéo alternative relayée sur OdySee par Nouvelle Terre


Révélations : Le Premier FAUX Camp en France par Richard B.
Vécu2 - 24 août 2021




Alexandre Juving-Brunet démasqué
Jean Robin - 18 août 2021


Vidéo alternative relayée sur OdySee par RelaisVéritéInfo

Le Passe Sanitaire est illégal

Publié le lundi 23 août 2021 (par Dominique)

Ce passe sanitaire est illégal car il crée une ségrégation entre des catégories spécifiques de la population et empêche une catégorie de la population d'accéder normalement aux soins, à l'alimentation et d'autres besoins essentiels.

Alors que le recours contre le passe sanitaire lancé il y a quelques jours atteint plus de 11.400 inscriptions, toute la démarche de désobéissance civique est clairement exposée dans cette capsule spécifique de Guillaume Zambrano

Devoir de désobéissance et passe sanitaire



Tous les agents publics, tous les salariés ont le devoir de désobéir aux ordres manifestement illégaux.
Le passe sanitaire est manifestement illégal dans ce cas la désobéissance est un devoir.
Selon l’article 28 du statut des fonctionnaires – loi 83-643 du 13 juillet 1983 – :
« Tout fonctionnaire, quel que soit son rang dans la hiérarchie, est responsable de l’exécution des tâches qui lui sont confiées. Il doit se conformer aux instructions de son supérieur hiérarchique, sauf dans le cas ou l’ordre donné est manifestement illégal et de nature à compromettre gravement un intérêt public ».

L'article 122-4 du code pénal, Version en vigueur depuis le 01 mars 1994 :
« N'est pas pénalement responsable la personne qui accomplit un acte prescrit ou autorisé par des dispositions législatives ou réglementaires.
N'est pas pénalement responsable la personne qui accomplit un acte commandé par l'autorité légitime, sauf si cet acte est manifestement illégal ».

Or le passe sanitaire est illégal, donc tout fonctionnaire est dans l'obligation de désobeïr aux ordres illégaux.

Le passe sanitaire est illégal car il implique la collaboration :
  • des forces de l'ordre, ou de vigiles pour la faire respecter,
  • des médecins faisant le forcing pour la vaccination,
  • des soignants qui vont accepter le recrutement de personnels pour empêcher l'accès aux soins,
  • des milliers de restaurateurs et commerçants pour empêcher l'entrer dans leurs commerces,
  • des enseignants qui devront dénoncer les élèves non-vaccinés et les cas positifs…

Tout cela est très grave et les acteurs sus-nommés n'ont pas toujours conscience de leur degré de collaboration !

La 5ème République Française est morte

Publié le samedi 14 août 2021 (par Dominique)

C'est ce que l'on comprend à la lecture édifiante de l'entretien qu'Observateur Continental a demandé à Valérie Bugault, docteur en droit, de préciser son appel récemment fait à tout le monde, mais essentiellement aux forces de l’ordre pour agir et sauver la France et son peuple.
Ancienne avocate fiscaliste, reconvertie dès 2009 dans la géopolitique juridique, elle analyse les faits à la fois sous l'angle de la politique et de la géopolitique.

Valérie Bugault : « De facto, l’État Français n’existe plus » - Partie I
Mondialisation.ca reprend cet article dans son intégralité et propose le téléchargement de la 1ère partie de l'entretien en pdf.

Valérie Bugault parle d'une guerre d'un genre tout à fait nouveau.
… Une guerre conduite, au sein de chacun des États, par une oligarchie compradore accapareuse – elle-même menée par le modèle défini par les dirigeants globalistes de la City of London (mélange de banques globales, de multinationales à leurs ordres sous anonymat, d’anciennes familles régnantes et de grands industriels ralliés à la banque) – contre les populations desdits États.

… La déclaration de Macron le 12 juillet déclaration avait pour objectif de lancer des grandes manœuvres politico-sanitaires de type militaire contre les institutions françaises et contre la population française.

Les populations constituent, en elles-mêmes, historiquement le concept d’État ; c’est-à-dire que les populations sont intrinsèquement les éléments constitutifs de la notion politique d’État. Il en résulte qu’un État accaparé par une caste compradore n’est, du point de vue juridique et institutionnel, qu’une coquille vide, un détournement de la notion d’État, en d’autres termes, un «abus de droit public international.

… Le Comité de Défense sanitaire, qui tient désormais lieu de «pouvoir exécutif», ne repose sur aucune base juridique satisfaisante et ne dispose d’aucune légitimité politique. De facto, l’État Français n’existe plus: les institutions officielles, sur lesquelles l’État français reposait tant au niveau de sa légitimité politique interne qu’à celui de sa reconnaissance internationale, sont suspendues.


Valérie Bugault : « La dictature est clairement revendiquée » - Partie II
Mondialisation.ca reprend cet article dans son intégralité et propose le téléchargement de la 2nde partie de l'entretien en pdf.

Valérie Bugault met en garde :
… Loin d’être une spécialiste du “Stay Behind”, j’estime tout à fait indispensable d’attirer l’attention des français sur l’existence de ces forces armées, anciennes et occultes, développées en toute indépendance de la hiérarchie militaire officielle tant au niveau national qu’à celui de l’Otan.

… Le juge italien, Ferdinando Imposimato, a donné de nombreux détails en particulier dans son livre “La république des tragédies impunies” ou dans des articles réalisés à partir de documents secrets sur Gladio et la Loge maçonnique P2.

… Il faut commencer par préciser que la France n’existe officiellement plus depuis que ses institutions officielles ont été mises en suspens par l’arrivée d’un Conseil de Défense Sanitaire sans base juridique, a-constitutionnel et a-politique.


Deux lectures très éclairantes sur ce qui est imposé aux populations de la planète depuis bientôt deux années :

Klaus Schwab : Covid-19 : La grande Réinitialisation, pour en savoir plus sur ce plan démoniaque.
Richard N. Coudenhove-Kalergi : Pan-Europa, publié en 1923 qui propose une unification des états européens en décrivant très concrètement toutes les étapes de la mise en œuvre de ce plan.

Il semble qu'une 3ème partie de cet entretien soit prévue.
Je ne manquerai pas de l'ajouter.

Un résumé clair et concis de la situation de notre pays dans cette vidéo du 25 juillet 2021 :

APPEL aux FORCES de l'ORDRE Françaises


Saboter le passe sanitaire : quelques pistes offertes par le Conseil Constitutionnel

Publié le vendredi 13 août 2021 (par Pascal)

Se faire intimider en milieu professionnel pour présenter un Passe-Sanitaire [délivré suite à vaccination(s), test PCR ou tout autre test] pour accéder à son poste de travail est irrecevable… et c'est le Conseil Consitutionnel qui l'a confirmé récemment.

Employés, salariés, quelque soit la nature de votre contrat de travail, votre employeur ne peut justifier de la non présentation de ce type de document pour metre fin à votre contrat et vous licencier, ni vous empêcher d'effectuer la tâche qui vous est assignée.

S'il commettait un tel acte, il est répréhensible aux yeux de la loi… quoi qu'en dise la Ministre du Travail.

Vous devez néanmoins conserver votre calme en annonçant paisiblement votre positionnement et en rappelant à votre employeur que vous le mettrez face aux conséquences de sa décision s'il exerce un quelconque acte de rétortion ou sanction à votre égard pour ce motif.

Dans la vidéo ci-dessous, de plus amples explications sur ce que le Conseil Constitutionnel vous offre comme protection depuis la décision qu'il a rendu le 5 août dernier.

Comment saboter le passe sanitaire :
quelques pistes offertes par le Conseil Constitutionnel




Dans cette vidéo Guillaume Zambrano, professeur de droit, a introduit un recours contre le passe sanitaire devant la Cour Européenne des Droits de l'Homme.
Sur son site, vous trouverez le texte d'un recours collectif à télécharger et à envoyer soit en courrier simple, soit en lettre recommandée (ce que tous les membres de ma famille on fait, y compris ma mère de 98 ans !!!). cette action ne requiert aucune adhésion, juste payer le recommandé et vous inscrire en ligne pour faire partie de la requête collective.
Au moment ou je complète ce billet il y a déjà 6.810 inscrits sur cette requête.

Guillaume Zambrano propose sur sa chaine YouTube NO PASS, des vidéos courtes dans lesquelles il explique ce qui est illégal et ce que nous pouvons faire face à ces décrets votés dans l'illégalité la plus totale.

Un complément pratique et pédagogique au travail colossal de Maitre Carlo Brusa avec l'Association REACTION 19.

La République Française est une société de droit commun depuis 1947

Publié le mercredi 28 juillet 2021 (par Dominique)

Beaucoup de français l'ignorent, mais tout comme les États Unis d'Amérique, la République Française n'est plus un état souverain depuis le 16 janvier 1947.

Le président socialiste, Vincent Auriol au début de la IVème République avec le gouvernement Ramadier (parti socialiste), on fait de la France une entreprise de droit commun avec un numéro de siret comme toutes les autres entreprises, spécialisée dans le secteur d'activité de l'administration publique générale.

Tout est très clair dans la Présentation de la Société RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉSIDENCE sur le site officiel des sociétés !

Renseignements juridiques :
Date création entreprise : 16-01-1947 – Il y a 74 ans
Forme juridique : Administration de l’État, autorité constitutionnelle
Noms commerciaux : République Française Présidence
Adresse postale : 55 rue du Faubourg Saint-Honoré – 75008 Paris

Numéros d'identification :
Numéro SIREN : 100000017
Numéro SIRET (siège) : 10000001700010
Numéro TVA Intracommunautaire : FR15100000017
Du 16-01-1947 à aujourd'hui

Informations commerciales :
Catégorie : Administration publique
Activité (Code NAF ou APE) : Administration publique générale (8411Z)
Du 01-01-2008 à aujourd'hui

Je suis très étonnée, que le Général de Gaulle n'ait pas remédié à cet état de fait, lui qui avait une certaine idée de la France et de la souveraineté du pays.

Résolution N°2361 du Conseil de l'Europe - 27 janvier 2021, contre l'obligation vaccinale

Publié le mercredi 28 juillet 2021 (par Dominique)

L‘Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a validé le 27 janvier 2021 la Résolution 2361 avec une très forte majorité de 115 voix pour, 2 contre et 13 abstentions.

extraits :
  • 7.3. pour ce qui est de garantir un niveau élevé d’acceptation des vaccins :
  • 7.3.1. de s’assurer que les citoyens et citoyennes sont informés que la vaccination n’est pas obligatoire et que personne ne subit de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire vacciner, s’il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement;
  • 7.3.2. de veiller à ce que personne ne soit victime de discrimination pour ne pas avoir été vacciné, en raison de risques potentiels pour la santé ou pour ne pas vouloir se faire vacciner…

De fait, le discours d'Emmanuel Macron, le 12 juillet 2021 à 20 heures, va exactement à l'encontre cette résolution qu’il se doit de respecter, puisque la France l’a signée. Sa volonté de rendre la vaccination obligatoire ne tient pas légalement, il devra piétiner l’État de droit pour le faire.
Les débats parlementaires ces derniers jours tant à l'Assemblée Nationale qu'au Sénat prouvent que TOUS CES ÉLUS DE LA RÉPUBLIQUE n'ont plus aucun respect des lois, ni du peuple français qu'il sont sensés représenter et défendre.
On note aussi des taux records d'absence à l'Assemblée Nationale qui ne représente plus du tout le peuple Français.

Peuple Français, qui n'a été consulté à aucun moment durant cette “crise”,
sur tous les points majeurs affectant sa vie quotidienne et sa santé !
L'État s'est arrogé le droit de décider, tout seul, pour 67 millions d'individus !

Ces assemblées, ne représentant plus le peuple français, doivent être dissoutes
et le Président de la République doit être destitué.
La Vème République n'existe plus de fait,
la France est actuellement sous une Dictature.

Pour votre information les textes de loi Français :
Il est indispensable de consulter cet article du CTIAP (Centre Territorial d’Information Indépendante et d’Avis Pharmaceutiques) du Centre Hospitalier de Cholet à propos du vote du passe sanitaire et de l'obligation vaccinale : “Passe sanitaire“ et “obligation” vaccinale contre la Covid-19 : La France méconnaîtrait-elle le “Règlement (UE) 2021/953 du Parlement Européen et du Conseil du 14 juin 2021” ?

Le projet de loi voté par l'Assemblée Nationale, et validé par le Sénat, doit être soumis à l'examen du Conseil Constitutionnel.
Espérons que ce Conseil des Sages connaît l’existence d’un Règlement européen qui est d’application directe en France.

Il s'agit de ce règlement :
« RÈGLEMENT (UE) 2021/953 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 14 juin 2021 relatif à un cadre pour la délivrance, la vérification et l’acceptation de certificats COVID-19 interopérables de vaccination, de test et de rétablissement (certificat COVID numérique de l’UE) afin de faciliter la libre circulation pendant la pandémie de COVID-19. »
Dans son “Considérant… n°36”, notamment, ce Règlement indique :
« Il y a lieu d’empêcher toute discrimination directe ou indirecte à l’encontre des personnes qui ne sont pas vaccinées, , par exemple, pour des raisons médicales, parce qu’elles ne font pas partie du groupe cible auquel le vaccin contre la COVID-19 est actuellement administré ou pour lequel il est actuellement autorisé, comme les enfants, ou parce qu’elles n’ont pas encore eu la possibilité de se faire vacciner ou ne souhaitent pas le faire. Par conséquent, la possession d’un certificat de vaccination, ou la possession d’un certificat de vaccination mentionnant un vaccin contre la COVID-19, ne devrait pas constituer une condition préalable à l’exercice du droit à la libre circulation ou à l’utilisation de services de transport de voyageurs transfrontaliers tels que les avions, les trains, les autocars ou les transbordeurs ou tout autre moyen de transport. En outre, le présent règlement ne peut être interprété comme établissant un droit ou une obligation d’être vacciné. »
Son “Considérant… n°14” précise :
« Le présent règlement entend faciliter l’application des principes de proportionnalité et de non-discrimination en ce qui concerne les restrictions à la libre circulation pendant la pandémie de COVID-19, tout en assurant un niveau élevé de protection de la santé publique… »
Son “Considérant… n°62” mentionne :
« Le présent règlement respecte les droits fondamentaux et observe les principes reconnus notamment par la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne (ci-après dénommée “Charte”), en particulier le droit au respect de la vie privée et familiale, le droit à la protection des données à caractère personnel, le droit à l’égalité devant la loi et le droit à la non-discrimination, la liberté de circulation et le droit à un recours effectif. Les États membres sont tenus de respecter la Charte lorsqu’ils mettent en œuvre le présent règlement. »

Ce Règlement européen est entré en vigueur le jour de sa publication au Journal Officiel de l’Union Européenne : le 15 juin 2021. Il s’applique du 1er juillet 2021 au 30 juin 2022. Il est « obligatoire dans tous ses éléments et directement applicable dans tout État membre ».

La soi-disant “loi”, votée par le parlement français, ne peut donc prospérer.

Par conséquent, tout employeur, toute autorité constituée, ne peut ignorer une telle hiérarchie des normes ; sous peine de poursuites.

… Un texte avec toutes ses références à avoir sur soi dans les temps à venir.

Mettons en demeure nos Sénateurs et Députés

Publié le mardi 27 juillet 2021 (par Dominique)

Nos députés et sénateurs votent actuellement, avant de partir en vacances, des lois liberticides – dont ils s'affranchissent pour ne pas entraver leurs actions –, totalement contraires à notre constitution et sans aucune consultation auprès de la population !
On croit réver !

C'est la triste réalité de cette fin juillet 2021, qui sera très certainement un mois historique dans les années à venir.

Maître Carlo Alberto Brusa, Président de l'association Réaction19 propose sur son site la mise en demeure qu'il a adressée au Députés et Sénateurs en date du 21 juillet 2021.

Étant adhérante, je ne sais pas si ce courrier est accessible pour les visiteurs.
Vous pouvez devenir adhérant pour 10 euros. Cela vous permet d'avoir accès à l'ensemble des documents du site web et de participer à des actions collectives qui ont beaucoup plus de poids que des actions individuelles coûteuses.

Pour celles et ceux qui y auront accès et en auront l'envie, il est possible de la copier, ou de s'en inspirer, pour l'envoyer par email à tous nos sénateurs et députés.

Ils sont tous au service de la Nation, au service des français !!
Ils sont payés par NOS IMPÔTS
pour faire entendre la voix du peuple français,
défendre ses droits,
faire respecter la constitution,
et non pour entériner systématiquement
toutes les élucubrations d'un chef d'état
dont on finit par douter de la santé mentale.


Un entretien de Nicolas Vidal, fondateur de Putsch Media, sur Btlv au micro de Mathias Leboeuf pose parfaitement le problème :
« Nos médias étouffent-ils la démocratie ? Peut-on encore se poser la question ?»
affirme : "On a pris les Français pour des imbéciles en 2005 sur le referendum !
Et nous avons vécu un viol démocratique pour imposer l'Union européenne aux Français en 2008 "


Martine Wonner invitée du Juste Milieu

Publié le vendredi 16 juillet 2021 (par Dominique)

Le Juste Milieu, une petite chaîne sur YouTube qui monte tranquillement.
Rémy, avec humour, distille beaucoup d'informations précises et vérifiables dans des vidéos quasi quotidiennes de 10 à 15 minutes.
Il a récemment mis en place des formats plus importants comme le “Duel du Jour”, prétexte à des interviews.

Il a pour invitée Martine Wonner qui, tout au long de cette crise sanitaire, a été très présente pour faire entendre une autre voix à l'Assemblée Nationale, redonnant un peu d'honneur à ce rôle de député qui doit avant tout être au service des citoyens, et non cautionner tous les dictats de l'Etat.
Elle montre un engagement sans faille, jusqu'à préparer la mise en place d'un mouvement pour mieux organiser ses actions et sans doute leur donner un autre poids pour les semaines et mois à venir.

Le duel du jour avec Martine Wonner – 12 juin 2021
"Je ne dis pas aux citoyens de ne pas se faire vacciner"


Elections régionales et départementales 2021

Publié le lundi 21 juin 2021 (par Dominique)

LE GRAND GAGNANT : L'ABSTENTION

Un record pour la 5ème République : 66,10%


Les “animaux politiques” de tous bords et de tout poils vont-ils enfin comprendre que les français ne veulent plus d'eux ?
Que les français ne veulent pas voter pour des gens qu'ils ne connaissent pas, qui ne sont pas de leur région ou de leur département, ce qui fait qu'ils n'en connaissent pas les problèmes !
Les français ne votent pas pour des gens qui ne se manifestent qu'au moment, très propice, des élections, sans jamais ou pratiquement jamais faire entendre leurs voix pour assister la population dans cette “plandémie imaginaire” !

Revenir la bouche en cœur, pleine de promesses – qui ne seront jamais tenues – quand on a fait la preuve depuis 18 mois d'un total désintérêt des difficultés majeures de la population, ça ne marche plus !

Les français ont compris que la démocratie est une utopie, un mot vide de sens, depuis 1789 !!
Date à laquelle ils se sont fait avoir par les francs-maçons et les banquiers.

Aujourd'hui, le peuple français aspire à une autre forme de gestion de leur pays, faisant appel aux véritables compétences et non à des idéaux politiques inféodés aux lobbys de tous ordres.

Espérons que la population maintiendra, et même accroîtra, le score pour démontrer que les résultats cette élection ne représentant qu'une très faible partie de la population et que, de fait, les désignés élus seront totalement illégitimes !!

N'OUBLIEZ PAS QUE CE QUE LE GOUVERNEMENT ET LES PARTIS POLITIQUES
DÉSIGNENT COMME UN DEVOIR CIVIQUE,
N'EST EN RÉALITÉ QU'UN ACTE DE SOUMISSION !
PUISQUE TOUT EST FAIT D'AVANCE !!

Quand Philippe Seguin prévenait...

Publié le lundi 14 juin 2021 (par Dominique)

Philippe Seguin prévenait les français, au moment du référendum pour le Traité de Maastricht, que l'union européenne serait une catastrophe non seulement pour la France, mais aussi pour tous les pays d'Europe, lorsqu'il interpellait les députés à l'Assemblée Nationale, Le 5 mai 1992, sur le caractère anti-démocratique :
  • - de la construction européenne,
  • - et du projet du traité de Maastricht.
« L'Europe que l'on nous propose n'est ni juste, ni libre, ni efficace.
Elle enterre la conception de la souveraineté nationale
et les grands principes issus de la Révolution :
1992 est littéralement l'anti 1789 »

– Philippe Séguin –

La vision de Philippe Séguin sur le Traité de Maastricht (05/05/1992)



Arrivés en 2021, les faits et l'état actuel de ce que vivent les populations européennes sous le joug de l'U.E. confirment malheureusement la vision de Philippe Seguin.