Regards

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Le Sénat américain confirme que les chemtrails sont réels et nous tuent

Publié le jeudi 27 octobre 2016 (par Dominique)

Si comme moi, à chaque fois que vous prononcez le mot “chemtrails” on vous regarde de travers, et que vous recevez les sarcasmes de vos interlocuteurs bien-pensants, le document officiel du gouvernement américain admettant l'épandage de produits chimiques dans l'atmosphère vous permettra de donner du poids à vos propos.

Ce document de près de 400 pages est en anglais, mais avec les outils de traduction, il est possible d'avoir une idée du contenu quand on n'est pas expert dans la langue de Shakespeare !!

Le Dr Norman A. Beckman commence par demander un rapport sur l’historique des modifications du climat.
Washington, D.C., 30 juillet 1976.
Dr Norman A. Beckman, Directeur par intérim, Service de Recherche du Congrès
Bibliothèque du Congrès, Washington, D.C.

Cher Dr Beckman : La modification du climat, bien qu’il s’agisse d’une science relativement jeune, a suscité au cours des années un grand intérêt au sein des communautés scientifiques, commerciales, gouvernementales et agricoles. Ces réactions sont facilement compréhensibles.

Dans la section suivante, vient la réponse du gouvernement, qui présente quelques aspects hautement surprenants:
Bien que les Soviétiques et certains opérateurs américains privés annoncent un certain succès dans la suppression de la grêle par l’ensemencement des nuages, (au moyen de fusées, d’avions) notre compréhension des processus physiques qui créent la grêle demeure faible.

La seule grande expérience menée par les États-Unis a amélioré notre compréhension des orages violents, mais a surtout prouvé l’étendu de ce que nous ne connaissons pas encore.

Depuis plus de 30 ans, les deux branches législative et exécutive du gouvernement fédéral ont été impliquées dans un certain nombre d’aspects concernant la modification du climat.
Cette dernière déclaration à elle seule devrait suffire à vous inciter à cliquer sur le lien ici dans une version facile à récupérer au format texte ou encore ici pour lire l’ensemble du document.

Partagez-le largement. Il apporte de l'eau au moulin de Claire Séverac par exemple.

Une vidéo sur youtube et donne des aperçus :


Traduction de la vidéo provenant site www.sante-nutrition.org :
95e Congrès – Rapport du Congrès – 19 mai 1978
Programme et potentiel de la modification du climat

Le Gouvernement Fédéral s’implique depuis 30 ans dans plusieurs aspects de la modification du climat au travers d’activités du Congrès et de l’exécutif. Depuis 1947, les amendements concernant la modification du climat liés aux fonds de recherche, des opérations, des études des politiques à mener, règles, contingences, rapports d’activités, établissement de panels d’experts et de comités, ainsi que les problèmes internationaux ont été présentés au Congrès. Il y a eu des séances sur plusieurs des mesures proposées et des audiences de surveillance ont été également menées sur les programmes en cours. Au total, six lois particulières sur la modification du climat sont passées depuis 1958, alors que d’autres ont inclus des provisions qui d’une certaine manière sont liées à la modification du climat. Les résolutions traitant de l’utilisation de technologies de modification du climat en tant qu’arme par les forces militaires américaines et la promotion d’un traité de l’ONU interdisant de telles activités ont été présentées dans les deux chambres du Congrès, et l’une de ces résolutions a été adoptée par le Sénat.

Lorsque les effets de l’ensemencement des nuages s’estompent, les nuages éclatent, provoquant des inondations, détruisant les récoltes, les bâtiments, et noyant des gens ainsi que le bétail.

L’ensemencement a été responsable de sérieuses pollutions de l’air.
Retard mental et folie liés à la dispersion de produits chimiques dans l’air.
L’empoisonnement de toute matière vivante est directement lié à la dispersion de ces produits.
L’emphysème est trois fois plus élevé dans les régions où ces dispersions sont les plus fortes.
Le cancer explose hors de proportions.
Les pertes financières de l’agriculture et des industries qui leur sont liées se montent à des milliards.
Les arbres des forêts ainsi que des vergers meurent à cause des réactions chimiques qui ont lieu dans l’air du fait de l’ensemencement des nuages.
L’atmosphère est rendue complètement inefficace biologiquement pour toute la matière vivante qui inclut les animaux et les plantes.

En d’autres termes, ils nous tuent exprès.
La géo-ingénierie nous détruit.
Le gouvernement américain admet avoir modifié la force des ouragans.
Etc. (400 pages)

Connaître l'activité solaire

Publié le mercredi 16 mars 2016 (par Dominique)

Si comme moi, vous ressentez parfois :
- une irritation particulière sans raison,
- des palpitations alors que vous n'avez aucun souci cardiaque et n'avez pratiqué aucune activité éprouvante,
- des problèmes de sommeil incompréhensibles, …
il se peut que ce soit lié à l'activité solaire.

En effet une intense activité solaire, faite de tempêtes ou d’éruptions violentes provenant du soleil, affecte le champ électromagnétique de la terre, et par voie de conséquence tout ce qui vit sur notre belle planète.

Comme cela est le cas actuellement, depuis le lundi 14 mars à partir de 21 heure.
Vous pouvez le vérifier sur cette image prise en photo d'écran sur le site :
www.swpc.noaa.gov



Le graphique présente des mesures effectuées toutes les 3 heures, il est donc très facile de repérer les périodes d'activité majeure.

Cela bien sûr n'explique pas tous nos problèmes, mais c'est un des paramètres à prendre en compte dans des réactions de notre organisme qui nous laissent parfois perplexes.

Le compteur Linky, une arnaque mortelle

Publié le mercredi 2 septembre 2015 (par Dominique)

EDF et GDF veulent dans les années à venir imposer à l'ensemble de la population des compteurs dits intelligents.

Au delà, d'être une arnaque financière, car ces compteurs ne nous feront pas gagner d'argent, et, ne nous permettront pas de réaliser des économies d'énergies, ils sont très nocifs pour la santé par l'émission de micro-ondes radioactives qui inondent les habitations individuelles ou collectives dans lesquelles ils sont implantés, mais aussi l'environnement de manière plus générale car ils nécessitent la mise en place d'un grand nombre d'antennes relais pour acheminer vos informations personnelles vers les centres de gestion.

Pour votre information cette première vidéo très claire en français :



et celle-ci, plus longue, plus complète en anglais sous-titrée en français qui développe des informations très utiles, et montre que le consommateur peut refuser l'installation de ces compteurs.



C'est plus que préoccupant, il est donc indispensable de s'informer sérieusement et de savoir comment empêcher leur implantation, dans un premier temps chez chacun de nous. Et ensuite, bien sûr, de faire en sorte que ces compteurs ne soient JAMAIS utilisés.

Maux de tête et symptômes bizarres

Publié le samedi 8 novembre 2014 (par Dominique)

Comme je l'ai signalé récemment les éruptions solaires continuent de se manifester avec une grande violence même si les medias n'en font aucune mention.

Vous pouvez ressentir des maux de tête violents qui bougent, c'est à dire qui se manifestent très brièvement à différents points du crâne, mais vous pouvez aussi avoir des vertiges, des sensations que tout votre environnement bascule et de ce fait ressentir des nausées. Ces symptômes mutent, évoluent, disparaissent pour réapparaitre en étant un peu différents.

Les violentes éruptions solaires signalées en sont la cause.
Vous pouvez les compenser pour mieux vivre ces moments délicats en prenant du calcium et du magnésium ensemble, et en fluidifiant le sang. Pour ce dernier point, voyez avec un homéopathe ou un acupuncteur à moins que vous ayez une médication habituelle pour cela.
Et surtout reposez-vous !!

Je viens de retrouver cet article de la voix de la Russie du 11 janvier 2014, il est parfaitement d'actualité et décrit très bien les divers maux que chacun peut ressentir plus ou moins fort en fonction de ses fragilités ou de ses spécificités organiques.

Le voici dans son intégralité :

Les puissantes éruptions solaires ont provoqué sur Terre une tempête géomagnétique qui va durer plusieurs jours. Les experts assurent que cette activité solaire peut affecter les personnes sensibles aux changements météorologiques qui souffrent de plus en plus, ces derniers jours, de maux de tête et d’étourdissements, mais peut aussi avoir un effet sur le matériel de bureau. La Voix de la Russie s’est intéressée à la manière d’agir dans cette situation.

Ces derniers jours, de plus en plus de gens se plaignent de malaises, de maux de tête et d’hypotension à cause des éruptions solaires qui ont pris, sur Terre, la forme de tempêtes magnétiques. Les scientifiques ont étudié depuis longtemps le lien entre l’activité solaire et l’état de santé des hommes. Le biophysicien soviétique Alexander Chizhevsky a prouvé, au siècle dernier déjà, que les organismes terrestres sont dépendants des processus qui se produisent sur ?? le Soleil. Même si de nombreux médecins s’accordent à dire que l’impact de l’activité solaire sur l’état de santé de l’homme est exagéré. Les personnes jeunes et en bonne santé n’ont à craindre, dans le pire des cas, qu’une nervosité et une irritabilité exacerbées.

Mais sur les personnes malades, en particulier les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires, les effets peuvent être bien plus importants, d’après Igor Nikuline, chercheur à l’Institut d’astronomie Sternberg de l’Université de Moscou : “Lors des orages magnétiques, il se produit comme un épaississement du sang : les globules rouges s’accumulent dans les vaisseaux et les capillaires sont encombrés. Ce phénomène concerne les personnes âgées et malades. Elle doivent prendre des médicaments adaptés et surveiller leur état de santé, rester au calme et ne pas sortir.”

Les maux de tête et les sauts de tension artérielle peuvent être liés à de brusques changements climatiques. Mais cela affecte en général l’état des personnes qui ont déjà des problèmes de santé et des difficultés d’acclimatation aux conditions environnementales, a expliqué Evgueny Chirokov, le directeur du service STOP-AVC et docteur en médecine : “Ce sont les personnes malades souffrant d’hypertension artérielle et les personnes âgées atteintes d’athérosclérose. Chez les jeunes, ce sont les personnes souffrant de dystonie neurovégétative. Une arythmie apparaît et crise hypertensive se produit. Que faut-il faire ? Il faut éviter le stress inutile, ne pas trop manger, dormir suffisamment, suivre le traitement approprié et peut-être pendant un certain temps augmenter les doses de médicaments. On ne peut rien faire de plus.”

Certains spécialistes estiment que l’activité solaire affecte aussi les personnes souffrant de maladies respiratoires. Faire des exercices respiratoires peut les aider à se sentir mieux, comme l’indique Andreï Novozhylov, médecin-chef de la clinique Bouteïko de Moscou : “En cas de respiration profonde ou d’hyperventilation, les vaisseaux se contractent, des sauts de tension se produisent et la dystonie vasculaire s’accroît. Les éruptions solaires ne font que provoquer ces phénomènes. Pour lutter contre, il faut respirer profondément. Cela permet de composer avec la situation presque sans médicaments.”

Cependant, comme le remarquent les médecins, les orages magnétiques et les variations de pression atmosphérique nous affectent beaucoup moins que le stress que nous nous imposons nous-mêmes, surtout au moment des fêtes. Parmi les éléments contribuant à altérer notre forme, il y a la suralimentation, l’alcool et les problèmes de transport. C’est pourquoi la meilleure façon de se sentir bien est d’avoir une bonne hygiène de vie.

Le site spaceweatherlive donne des prévisions sur 3 jours : les 7, 8 et 9 novembre. Visiblement dans la journée de dimanche 9 novembre les éruptions seront particulièrement violentes.

Le soleil bombarde toujours la terre

Publié le mardi 4 novembre 2014 (par Dominique)

J'ai signalé dans un récent billet que de gigantesques éruptions solaires menaçaient la Terre depuis quelques jours.

Vous vous sentez peut-être un peu bizarres ces derniers jours avec des maux de têtes incompréhensibles, des pincements au cœur liés à aucun évènement particulier, ou encore vos ordinateurs ont des dysfonctionnements ou des ralentissements anormaux...

Il est fort possible que ces phénomènes sans causes connues évidentes soient tous liés à une très intense activité solaire particulièrement depuis la mi octobre.

Si les effets sont relativement faibles et sans grands dégâts pour l'instant, le cycle d'éruptions solaires est loin d'être terminé selon l'avis des astronomes de la NASA. Si on ne constate actuellement aucun dommage majeur, il est toutes fois possible que les différents épisodes d'intempéries particulièrement violentes subies dans le sud de la France depuis plusieurs semaines puissent être liées à cette activité solaire inhabituelle.



Éruption solaire en date du 27 octobre 2014 - Photos provenant du site de la NASA


Bien sûr comme d'habitude les médias consensuelles sont muettes sur le sujet.
Pour une fois qu'elles pourraient être utiles aux populations, aucun relais de cette information n'est fait ailleurs que sur le web.

Depuis la mi octobre le site Sience&Avenir a publié deux articles : Les informations présentes sur ce site ont pour source : www.nasa.gov

Pour faciliter l'information j'ai regroupé les deux articles dans ce pdf que vous pouvez télécharger.

Vous pouvez visionner en complément cette vidéo sur youtube :


Violentes tempêtes solaires en direction de la Terre

Publié le vendredi 12 septembre 2014 (par Dominique)

Plusieurs sites sérieux annoncent depuis hier trois jours de tempêtes solaires extrêmement puissantes pour les 12, 13 et 14 septembre 2014.
www.infoetsecret.com
fr.euronews.com
www.spaceweatherlive.com


Je vous invite à vous informer sur ce phénomène par vous même pour trouver les réponses à vos questions.
Les sites les mieux renseignés sont malheureusement en anglais, dont celui de la NASA et spaceweatherlive.com.

Nous ne risquons sans doute que peu de désagréments et au bout du compte peu de problèmes.
Néanmoins ne soyez pas étonnés si vos communications passent mal, si vos smartphones, tablettes et autres ordinateurs ont des dysfonctionnements inhabituels.


Photo en provenance du site de la NASA.


Les perturbations électromagnétiques et électriques aux puissances annoncées perturbent énormément les appareils sensibles et les êtres humains. Il est donc possible que vous ressentiez des maux de têtes, des malaises diffus inexplicables et d'autres symptômes selon votre physiologie et vos problèmes de santé.

À ce propos vous trouverez des indications utiles sur cet article de french.ruvr.

Comme cet évènement survient en période de pleine lune, donc des grandes marées sur la côte atlantique, certains phénomènes naturels peuvent se trouver amplifiés par ces tempêtes.

Prenez soin de vous.

Stop aux chemtrails

Publié le mercredi 2 octobre 2013 (par Dominique)

Cette photo prise en début de semaine dans les rues de Montréal par une amie québécoise.
Elle montre que peu à peu les populations prennent conscience d'être empoisonnées par les gouvernements.
Agir est indispensable pour mobiliser l'ensemble des citoyens dans le but de réclamer massivement des mesures efficaces pour arrêter ces pratiques inacceptables.

Pour cela il est urgent que de plus en plus de personnes soient conscientes que l'air qu'elles respirent est volontairement pollué et génère des maladies mortelles pour les populations en infestant la terre, l'air, l'eau de métaux lourds et de substances toxiques !!

N'hésitez pas à vous informer sur le net sur ce sujet, c'est édifiant.

Un exemple à suivre !!


Sur un trottoir de Montréal - Photo de Carmen M.

Phénomènes climatiques en juillet 2013

Publié le mercredi 11 septembre 2013 (par Dominique)

Mon but sur ce blog n'a jamais été de tenir des propos catastrophistes, mais cette vidéo regroupant l'ensemble des évènements marquants qui se sont produits dans le mois de juillet 2013 en divers points de notre planète est pour le moins interpellante.



Évènements climatiques extrêmes


Si je suis consternée par les images et le nombre d'évènements apocalyptiques montrés sur la vidéo, je ne partage en rien la vision biblique inscrite à la fin de la vidéo.

Personnellement je n'ai pas vu que la moitié de ces évènements pourtant ÉNORMES aient été relatés par les médias dans le mois de juillet écoulé, seulement quelques uns d'entre eux.

Il me semble utile de prendre conscience de l'ampleur de ce qui se passe sur un plan géophysique et climatique sur notre planète pendant que nos marionnettes gouvernementales cherchent à faire la guerre alors que les populations, elles, ne veulent que la paix, manger à leur faim, cultiver leur jardin et vivre tranquillement au près de ceux qui leurs sont chers.

Les conséquences de Fukushima sur les océans

Publié le vendredi 6 septembre 2013 (par Dominique)

Un autre sujet sur l'eau...
Notre vie, voire, aujourd'hui, notre survie sur cette terre, dépend de la quantité et de la qualité de l'eau, douce comme salée, qui permet et entretien l'écosystème si particulier de notre belle planète.

Régulièrement les medias nous signalent que la centrale continue de fuir dans l'océan, et les dirigeants de Tepco, à grands renforts de courbettes se battent la coulpe, s'excusant... de n'avoir toujours rien fait du tout, et d'être très, très,très désolés…
On peut se poser la question : aux ordres de qui sont-ils véritablement ?

Bref un cinéma sinistre, sans doute preuve à la fois d'une totale incapacité à gérer les dommages du 13 mars 2011, mais, aussi une volonté déguisée de destruction d'un pays. (ceci n'engage que moi…)
En toute circonstance : Toujours chercher à qui profite le crime.

Je vous souhaite de fructueuses recherches sur ce point.

Pour nourrir votre réflexion sur ces points, je reproduis ici l'article éloquent de bistrobarblog avec les deux vidéos qui l'accompagnent.

Ken Buesseler est océanographe, maître de recherches en chimie marine et géochimie à l'Institut Océanographique de Woods Hole (WHOI), Massachusetts, et titulaire d'un doctorat en chimie marine obtenu via un programme joint du WHOI et du prestigieux MIT.

Il commence par nous présenter des données qui peuvent surprendre : les radionucléides d'origine naturelle présents dans les mers et océans, principalement le potassium 40 et l'uranium 238, représentent une quantité globale 150.000 fois plus importante que les matières radioactives crées par l'homme, tous chiffres confondus ! Il ne faut pas oublier que notre planète est majoritairement composée d'océans, d'où ces chiffres impressionnants…

Il nous décrit ensuite l'expédition qu'il a organisée suite à l'accident de Fukushima, pour aller y relever les niveaux de contamination de l'océan. Étudiant également les données fournies par TEPCO, l'opérateur de la centrale, ils ont trouvé des chiffres alarmants pour les premiers jours des rejets dans l'océan : plus de 50 millions de becquerels (de désintégrations radioactives par seconde) par mètre-cube. C'est 500.000 fois plus que les plus fortes contaminations océaniques causées par l'accident de Tchernobyl. Ces chiffres ont très rapidement décru, pour repasser après environ 6 mois sous la barre des 8000 becquerels/m3, limite tolérée pour l'eau potable aux États Unis. Par contre depuis, le niveau de contamination de l'océan près du Japon ne baisse que très lentement, beaucoup moins vite que prévu. Cela indique clairement que depuis le début de l'accident, une ou plusieurs sources de contamination de l'océan persistent. C'est pourquoi la pêche reste interdite dans 5 préfectures, car les poissons, bien qu'ils éliminent la moitié du césium qu'ils absorbent en 50 jours en moyenne, y dépassent encore la limite légale des 100 Bq/kg de césium, principalement les poissons de fond et les poissons d'eau douce. En janvier 2013, pas de changements spectaculaires.

On apprend également que le césium et autres matières radioactives ont mis environ 1 an pour atteindre les 180° de longitude, la moitié du chemin vers les États Unis. On annonce maintenant qu'elles devraient y parvenir en 2014.

Depuis cette vidéo, 5 mois se ont écoulés, et Fukushima refait surface dans les médias : Augmentation continuelle des taux de radioactivité dans les eaux souterraines au niveau de la centrale et de son port, aveu par l'exploitant TEPCO que depuis le début de l'accident, c'est par centaine de m3 QUOTIDIENS que les eaux souterraines dévalant sous les bâtiments, y pénètrent par les soubassements transformés en passoires, se mélangent aux tonnes d'eau injectés pour refroidir ce qui reste des réacteurs, se contaminent très probablement au contact des coriums issus de la fusion des cœurs des réacteurs, et s'en échappent pour aller se déverser naturellement dans l'océan.

Pour faire bonne mesure, on nous annonce que, fuyant probablement depuis plus d'un mois, un réservoir parmi des centaines d'autres d'un même modèle “économique” prévu pour tenir 5 ans, même pas équipé d'une jauge, a laissé échapper 300 tonnes d'eau fortement radioactive, causant un nouvel accident classé officiellement niveau 3 sur l'échelle INES.

Avec l'espoir imbécile d'empêcher l'eau de se déverser dans l'océan (ou acculé par la pression des événement à l'obligation de “faire quelque chose”), TEPCO avait commencé à bâtir un mur étanche entre la mer et les réacteurs, et à solidifier le sol par injection de produits chimiques. Résultat, dans un des forage de vérification du niveau des eaux souterraines, on est par moments à 10 centimètres sous la surface du sol…

Quelle sera la situation dans 6 mois, dans un an ??

Bienvenue à Fukushima Daiichi, très officiellement en état d'arrêt à froid et donc situation totalement sous contrôle depuis DECEMBRE 2011 !

Vidéo réalisée à l'occasion du symposium “The Medical and Ecological Consequences of the Fukushima Nuclear Accident” (Conséquences médicales & environnementales de l'accident nucléaire de Fukushima) organisé par la fondation Helen Caldicott les 11 & 12 Mars 2013 à New York.

Les impacts océanographiques de Fukushima - Ken Buesseler 11 mars 2013



J'ajoute une vidéo qui montre la progression de la pollution radioactive de l'océan Pacifique depuis le début de l'accident nucléaire et pour les années à venir. Ne pas oublier, bien sûr, que toutes les mers sont reliées. L'alarme est jetée aux US pour la consommation des produits de la pêche du Pacifique.

Diffusion du césium de Fukushima dans le Pacifique - avril 2012



Explications en complément de la présentation de cette vidéo sur youtube :
Voici une étude de scientifiques de la GEOMAR - Centre Helmholtz pour la Recherche Océanique de Kiel (Allemagne), et de la NOAA, Administration Nationale des Océans et de l'Atmosphère (Etats-Unis).

Elle nous présente une simulation informatique de la diffusion du césium 137 issu de la catastrophe de Fukushima le 11 mars 2011 dans l'océan Pacifique, sur une durée de 5 ans.

Bien que n'étant pas scientifique moi-même, je pense qu'il faut préciser qu'il ne s'agit là que d'une estimation, basée sur un modèle complexe, certainement performant, mais donc soumis à de nombreuses possibilités d'erreurs et approximations éventuelles. Je vois ensuite plusieurs raisons de ne pas prendre cette représentation au pied de la lettre :
  • Il s'agit d'un travail proposé en mars 2012, donc bien avant de connaître les chiffres actuels sur les valeurs et durées de rejets radioactifs maritimes de Fukushima.
  • Il s'agit de déplacements à la surface de l'océan. Qu'en est-il des courants sous la surface, causant un brassage des masses d'eau certainement non négligeable ?
  • Les radionucléides sont souvent des éléments lourds, qui finissent par se déposer sur les fonds marins et s'y incorporer. Ils ne vont certainement pas rester à flotter en surface indéfiniment.

Cette animation m'a toutefois semblé intéressante, du fait qu'elle table sur des délais plus longs que ceux exposés dans la vidéo du Dr Buesseler présentée au dessus, et qu'elle comporte des explications des auteurs sur son contenu, et qu'elle “présente bien”, ce qui fait qu'elle bénéficie d'une certaine popularité. Le tout est de ne pas se limiter aux impressions données par de jolies images.

Vidéo et article détaillé originaux sur le site IOPScience.

L'eau solide de Sergio Rico

Publié le vendredi 6 septembre 2013 (par Dominique)

Il n'y a pas que des nouvelles catastrophiques de guerres, d'avoirs, de pouvoirs et de profits immédiats au détriment des populations dont les gouvernants (élus par elles, “officiellement”, pour la majorité des pays concernés), ne font aucun cas. L'actualité de notre bonne vieille planète apporte aussi fort heureusement des nouvelles positives, redonnant de l'espoir pour les générations futures.

C'est le cas de cet ingénieur mexicain, Sergio Rico, l'inventeur d'un procédé révolutionnaire qui pourrait bien résoudre les dramatiques problèmes de sècheresse et à termes de manque d'eau que subit le Mexique depuis une dizaine d'année, mais aussi dans de nombreux pays du globe frappé par des sècheresses terribles.

Je retranscris ici l'article publié au lejournaldusiecle.com.

Depuis une dizaine d’années le Mexique subit des sécheresses terribles dans le nord du pays. Sergio Rico, sensible aux problèmes de pauvreté, de famine et de migration, a cherché comment mieux utiliser les faibles pluies qui tombent malgré tout sur ces zones arides.

“En travaillant sur la récupération de l’eau de pluie, déclare Sergio Rico, nous avons trouvé le moyen de la solidifier pour lui donner une autre valeur. Je me suis inspiré des couches pour bébés qui permettent d’absorber un liquide dans un minimum d’espace, et c’est à partir de là que j’ai eu l’idée de transformer l’eau de pluie en la gardant sous forme moléculaire dans un acrylate très absorbant dont la caractéristique est d’emmagasiner jusqu’à 500 fois son poids en eau sans en modifier la structure chimique. ”

L’eau de pluie, captée des toits, est canalisée vers un réservoir dans lequel il suffit de verser une dose de 1,5 gramme de polyacrylate de potassium pour 1 litre d’eau. En 15 minutes, on assiste au processus de solidification de l’eau. Se produisent alors une ionisation et une précipitation qui permettent aux molécules d’eau de se coller aux polymères, ce qui donne de l’eau en grains, à l’état solide. Avec ce procédé, plus besoin de pompes, de tuyaux, d’énergie électrique, de camions-citernes pour transporter le liquide. L’eau solidifiée peut se mettre dans des sacs en plastique que l’on peut stocker facilement jusqu’à en avoir besoin.

Les plantes n’ont aucun stress

Le polyacrylate de potassium permet de gélifier les liquides et de les réhydrater autant de fois que l’on veut pendant huit à dix ans. C’est une sorte de poudre blanche qui ressemble à du sucre. Pour le mélange, le chimiste mexicain, qui connaît bien son pays, utilise comme unité de mesure la capsule de n’importe quelle bouteille de boisson gazeuse, car il sait que les paysans des hameaux ou des petits villages auxquels s’adresse en priorité cette technologie ne possèdent pas une balance précise permettant de peser 1,60 gramme de polyacrylate.

Pour démontrer la fiabilité de son invention, Sergio Rico a comparé dans l’État du Sonora, où le thermomètre monte facilement au-dessus de 45 degrés, deux systèmes d’irrigation. Avec le système traditionnel, où le paysan attend la saison des pluies pour arroser son champ, le rendement est de 600 kilos de maïs pour un hectare. Dans le champ d’à côté, la même culture avec de la pluie solide a permis une récolte de 10 tonnes par hectare !

Les résultats sont incroyables, car la racine des plantes est maintenue humide pendant plusieurs mois et se réhydrate chaque fois qu’il y a une ondée ou un petit arrosage. La plante n’a, d’autre part, aucun stress, car elle sait qu’elle peut compter sur l’exacte quantité d’eau qui lui est nécessaire sans qu’il y ait de déperdition, car l’eau solide ne s’infiltre pas dans la terre ni ne s’évapore.

Vidéo sur ce sujet :
Piéger la pluie à l'état solide, l'arme anti-sécheresse



Nul n’est prophète en son pays

Sergio Rico améliore sa technique depuis cinq ans. Il a déposé un brevet dans le monde entier sous le nom de "Silos de Agua". Sa technique est déjà employée avec succès en Inde pour les cultures de fruits, de cacahuètes, de coton, de blé et palmes. Avec un système traditionnel, ces cultures requièrent une irrigation de 80 litres d’eau par semaine, avec l’utilisation de l’eau solide, il ne faut que 50 litres tous les 3 mois. Un même succès en Colombie, en Équateur, en Espagne et au Portugal où son procédé est utilisé pour les cultures en serres ou dans les programmes de reforestation.

“Les agriculteurs, qui connaissent les coûts de production, sont les plus intéressés, car ils voient immédiatement les économies d’eau qu’ils vont faire avec notre produit.”

Silos de Agua est très bon marché puisque le sac de 25 kilos pour un hectare ne coûte que 400 euros et dure 10 ans.

Autre avantage, l’eau solide se transporte facilement, ce qui est très pratique pour les lieux difficiles d’accès, que ce soit à dos de mule ou en hélicoptère. Les grandes sociétés agricoles mexicaines commencent à s’habituer à cette nouvelle technologie et ont de plus en plus souvent un stock d’eau solide au cas où les pluies cesseraient avant la récolte.

C’est également un produit idéal pour arrêter les incendies. En déposant à même le sol des sacs d’eau solide, les feux rencontrent une masse d’humidité qui ne s’évapore pas, ils s’éteignent d’eux-mêmes sans mettre en danger la vie des pompiers.

Le rêve de Sergio Rico serait bien sûr de convaincre le ministre de l’Agriculture du Mexique de lancer une campagne d’information et d’assistance technique pour permettre aux zones les plus touchées par le changement climatique d’optimiser l’usage de l’eau de pluie. Il aimerait voir sa technologie au service des paysans mexicains les plus démunis. Pour l’heure, il ne recueille que des applaudissements, des diplômes et de bonnes paroles.

Le champ magnétique du soleil est sur le point de s'inverser

Publié le dimanche 11 août 2013 (par Dominique)

J'ai rassemblé toutes les données que j'ai trouvé sur ce phénomène qui se produit tous les 11 ans. Nous l'avons vécu à d'innombrables reprises sans accroc, cela ne devrait a priori pas de causer des catastrophes, mais il semble revêtir cette fois des spécificités inhabituelles.

Il se produit très lentement et devrait atteindre son pic de polarité magnétique aux alentours du minimum solaire, d'ici 5-6 ans, au moment où il franchit la ligne entre négatif et positif.

Les scientifiques ont détecté un détail inhabituel sur le cas de figure actuel : l'hémisphère nord a déjà changé et l'hémisphère sud est à la traîne. Ce qui renforce l'intérêt pour l'activité solaire du moment.

Cette inversion du champ magnétique, facilitera la pénétration pour le vent solaire et les éjections de masse coronale de notre atmosphère, nous donnant ainsi des aurores boréales très actives du fait de l'interaction entre les champs magnétiques du soleil et la Terre.

Actuellement, les deux champs magnétiques pointent au nord, donc, tout comme dans le cas de deux barreaux aimantés placés côte à côte, pointant dans la même direction, les lignes de champ magnétique des deux ne se touchent pas. Lorsque le champ du soleil basculera les deux champs magnétiques seront reliés. Ces deux champs magnétiques sont assez faibles.

Voir la vidéo explicative très bien faite par Science@NASA :
(il est possible d'activer la traduction automatique des sous-titres anglais)



Les courants électriques du Soleil génèrent un champ magnétique complexe qui s'étend dans l'espace interplanétaire et se propage à travers le système solaire, emporté par le vent solaire pendant que le Soleil continue de tourner sur lui-même. Cette rotation enroule le champ magnétique dans une immense spirale appelée spirale de Parker en l'honneur du scientifique qui la décrivit le premier.

La spirale de Parker :

Spirale de Parker

Ci-dessus modélisation du champ magnétique solaire s'étendant dans l'espace interplanétaire. Noter le sens opposé de la spirale de Parker (indiquée par les flèches) dans chacun des hémisphères du Soleil. A droite modèle numérique tenant compte du mouvement brownien (schémas de gauche) dans la photosphère comparé au modèle théorique. Ces fluctuations “Alfveniques” expliqueraient la diffusion perpendiculaire des rayons cosmiques à travers le champ magnétique solaire.

Documents : J.Jokippi/U.Arizona et Steve Suess/NASA-MSFC.

Ce champ magnétique est orienté : dirigé vers l'extérieur du Soleil dans l'un des hémisphères et vers l'intérieur dans l'autre hémisphère comme le montre l'illustration ci-dessus. La spirale de Parker présente ainsi des champs magnétiques opposés. L'étroite bande qui sépare les champs de différentes directions est dénommé le feuillet de courant neutre. Étant donné que cette ligne de séparation entre les deux directions ne se situe pas exactement sur l'équateur solaire, la rotation du Soleil provoque une ondulation du feuillet qui se propage dans l'espace interplanétaire avec le vent solaire. On comprendra mieux ainsi pourquoi ce feuillet de courant neutre est souvent appelé “la robe de la ballerine”.

En février 2001 les scientifiques ont observé un important changement à ce sujet : le champ magnétique du Soleil s'est inversé : le pôle nord magnétique du Soleil, qui se trouvait encore il y a quelques mois dans l'hémisphère nord, pointe aujourd'hui vers l'hémisphère sud. C'est une situation littéralement sans dessus-dessous, topsy-turvy comme disent les Américains, mais pas inattendue.

Le Dr David Hathaway nous rappelle que “cela se produit toujours à l'approche du maximum solaire. Les pôles magnétiques échangent leur place lors du pic d'activité du cycle des taches solaires; c'est une bonne indication sur le fait que le maximum solaire est bien d'actualité”.

Les pôles magnétiques du Soleil resteront tels qu'ils sont, avec le pôle magnétique nord pointant vers l'hémisphère sud, jusqu'en 2013 époque où ils s'inverseront à nouveau. Pour autant que nous ayons assez de recul cette transition se produit lors du pic du cycle de 11 ans des taches solaires, avec la régularité d'un mouvement d'horlogerie.

Rappelons que le champ magnétique terrestre s'inverse également, mais de façon moins régulière. Cette empreinte est par ailleurs incrustée de façon indélébile dans les flots de lave. Les inversions sont espacées de 5.000 à 50 millions d'années. La dernière inversion est survenue il y a 740.000 ans. Certains géologues pensent que notre planète est en retard sur ce cycle quasi-périodique mais personne ne sait exactement quand se produira la prochaine inversion géomagnétique.

Bien que les champs magnétiques solaires et terrestres se comportent différemment, ils ont quelque chose en commun : leur forme. Durant le minimum de l'activité solaire, le champ magnétique du Soleil, tout comme celui de la Terre ressemble à un aimant présentant de grandes boucles magnétiques près de l'équateur et des champs ouverts près des pôles. Un tel champ est appelé un dipôle. En terme d'intensité, le champ dipolaire du Soleil est aussi fort que l'aimant d'un réfrigérateur, soit environ 50 gauss. Celui de la Terre est 100 fois plus faible.

Les dipôles solaire et terrestre :

Dipole solaire dipole terrestre

Ce modèle très simple du champ magnétique du Soleil (à gauche) est à l'image du champ géomagnétique (à droite). Ils présentent tous deux de grandes boucles magnétiques près de l'équateur et des champs ouverts près des pôles. Un tel champ est appelé un dipôle. Document T.Lombry et Sciencenews adapté par l'auteur.

Lorsque l'activité du Soleil approche de son maximum et que les taches sombres parsèment son disque, le champ magnétique de notre étoile commence à changer. Les taches sombres par exemple se placent aux endroits où les boucles magnétiques sont les plus intenses, des centaines de fois plus intenses qu'en période de Soleil calme, et percent la surface de la photosphère.

Ce sont les courants méridionaux qui transportent les champs magnétiques à la surface du Soleil des latitudes moyennes vers les pôles. Ceux-ci finissent par s'inverser parce que ces courants transportent des flux magnétiques orientés vers le sud vers le pôle Nord magnétique et inversement dans l'autre hémisphère. Cela a pour conséquence d'affaiblir progressivement le champ dipolaire à mesure que le flux orienté en sens contraire s'accumule dans les régions polaires du Soleil jusqu'au moment où, au paroxysme du cycle solaire, les pôles magnétiques changent de polarité et commencent à s'étendre dans une nouvelle direction.

À partir du diagramme magnétique en papillon, on peut déduire à quelle époque est survenue la dernière inversion polaire. Utilisant les données recueillies par les astronomes de l'U.S. National Solar Observatory du Kitt Peak, le Dr Hataway a pointé la valeur du champ magnétique solaire moyen en fonction de la latitude solaire jour après jour depuis 1975. Le résultat est une sorte de longue bande qui révèle l'évolution du comportement du champ magnétique à la surface du Soleil.

Papillon magnétique

Le champ magnétique solaire s'affaiblit en raison du transfert de champs contraires dans les régions polaires. Les régions jaunes sont occupées par des champs magnétiques orientés vers le sud; les régions bleues vers le nord. Aux latitudes moyennes le diagramme est dominé par d'intenses champs magnétiques associés aux taches solaires. Durant le cycle d'activité des taches sombres, celles-ci se déplacent vers l'équateur, formant les deux ailes du papillon. Les zones bleues et rouges près des pôles révèlent l'orientation sous-jacente du champ dipolaire solaire. Ce diagramme montre que le champ magnétique s'inversa en 2001.
Document préparé par le Dr David H.Hataway, NASA-MSFC.

Dans la figure du papillon magnétique présentée ci-dessus, le changement de couleur (du bleu au jaune et vice-versa) signifie un changement de polarité des champs magnétiques polaires. Cette transformation n'est pas confinée dans l'espace entourant immédiatement le Soleil. Grâce au vent solaire, elle s'étend dans toute l'héliosphère jusqu'à 50 ou 100 UA, bien au-delà de l'orbite de Pluton. Il faut environ un an pour que cette perturbation se propage jusqu'aux confins de l'héliosphère.

Du fait que le Soleil tourne sur lui-même (en 27 jours) les champs magnétiques solaire s'enroulent comme un tire-bouchon en prenant la forme d'une spirale d'Archimède si bien que loin au-dessus des pôles, les champs magnétiques sont enroulés à l'image d'un ressort ainsi que l'illustre le schéma du Dr Steve Suess présenté ci-dessous.

La spirale magnétique :

Spirale magnétique

Ce schéma illustre l'aspect du champ magnétique du Soleil tel qu'on pourrait le décrire à 100 UA de distance. En raison de la rotation du Soleil sur lui-même, son champ magnétique s'enroule comme un tire-bouchon. Document préparé par le Dr Steve Suess, NASA-MSFC.

En raison de ces enroulements imbriqués, le Dr Hathaway reconnaît qu'il est difficile de décrire l'impact de l'inversion du champ magnétique sur l'héliosphère. Les taches solaires sont les principales sources des intenses nœuds magnétiques qui spiralent vers l'extérieur du Soleil, même lorsque le dipôle magnétique s’évanouit. L'héliosphère ne subit pas seulement un bref sursaut lorsque les pôles s'inversent ; il y a de nombreuses structures magnétiques complexes qui demandent à être étudiées.

Jusqu'à ce jour les physiciens n'avaient pu observer le champ magnétique du Soleil de haut en bas.
Grâce à la sonde Ulysse les scientifiques peuvent à présent l'examiner dans la réalité. La sonde Ulysse construite grâce à un joint venture entre l'ESA et la NASA fut lancé en 1990 pour observer les latitudes très élevées du Soleil. Tous les 6 ans la sonde s'envole à 2.2 UA au-dessus des pôles du Soleil, vers un point de vue situé en-dehors du plan orbital où nul autre vaisseau n'a jamais été. Avec la mission Ulysse les astronomes ont réalisé d'importantes découvertes sur les rayons cosmiques, le vent solaire et plus encore. Grâce à Ulysse, pour la première fois les astronomes disposent des données couvrant un cycle solaire complet.

Articles à consulter :
http://science.nasa.gov/science-news/science-at-nasa/2013/05aug_fieldflip/
http://ca.news.yahoo.com/blogs/geekquinox/sun-magnetic-field-preparing-flip-124130717.html
http://www.disclose.tv/news/The_Suns_Magnetic_Field_is_about_to_Flip__NASA_Science/92014
http://www.geek.com/science/the-suns-magnetic-field-will-flip-very-soon-1564599/
http://www.geek.com/geek-pick/nasa-finds-frothy-magnetic-bubbles-at-the-edge-of-our-solar-system-1389425/
http://news.cnet.com/8301-17938_105-57597261-1/get-ready-for-the-sun-to-flip-its-magnetic-field/
http://www.space.com/22271-sun-magnetic-field-flip.html

Source : agentssanssecret.blogspot.fr

Dérangement climatique

Publié le mardi 2 juillet 2013 (par Dominique)

Nous avons tous constaté ces derniers mois des évènements climatiques particulièrement nombreux et inhabituels sur l'ensemble de la planète, mais peut-être plus particulièrement sur l'hémisphère nord avec nombre de pluies torrentielles, d'inondations, de chutes de neige en plein mois de juin, de réveils de volcans…

Tout cela semble contredire du consensus des médias et des gouvernements qui se complaisent depuis plusieurs années à nous rabâcher les oreilles avec un réchauffement climatique du à l'activité humaine.

C'est en cela que la conférence particulièrement claire de Vincent Courtillot, professeur de géophysique à l'université de Paris-Diderot, dans laquelle il évoque et explique avec une réelle pédagogie les récentes recherches sur le climat lors de ces 2èmes Journées Scientifiques de l'Université de Nantes en 2009, se révèle particulièrement utile.

Il démontre comment le positionnement du Groupe Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC) qui a été le premier à fixer la notion définitive d'un réchauffement sur les 150 dernières années qui serait imputable à l'émission de CO2 dans l'atmosphère par les activités humaines, a induit l'erreur dans laquelle nos gouvernements et le chorus des médias se sont tous engouffrés sans jugement.

Tout cela n'est pas vrai comme vous le comprendrez très facilement au travers de sa conférence :



Bonne écoute.

Empoisonnement de l'air et de l'atmosphère

Publié le lundi 24 juin 2013 (par Dominique)

Les vacances scolaires approchent, les beaux jours aussi, synonymes de sorties en plein air et d'expositions plus ou moins longues au soleil. Car même si avec la crise bien présente pour de nombreux français, et que nous serons vraisemblablement moins nombreux à partir véritablement en vacances ou pour des durées beaucoup plus courtes que les années passées, il peut être utile pour votre santé d'être informés sur certains dangers pour éviter de vous exposer inutilement à des pollutions dont vous n'êtes pas conscients faute d'informations pertinentes.

Depuis de nombreuses années de temps à autre des émissions un peu en marge du consensus des medias nous informent des épandages chimiques faits par des avions au-dessus de nos villes, de nos campagnes, dans des buts inavoués par les services officiels.

Chacun de vous a pu constater des nuages bizarres dans le ciel au-dessus de sa tête, des zébrures incompréhensibles qui font ressembler notre ciel à une grille de sudoku, mais aussi la couleur particulièrement pâle, voire délavé de ce même ciel qui devrait être bleu profond comme chez moi en Provence.

Je vous propose là encore pour votre information une liste (à télécharger ici au format word) de vidéos concernant les chemtrails, contrails que je vous invite à récupérer tant qu'elles sont disponibles sur le net et aussi un document de 64 pages très complet diffusé par Artémisa Collège sur le programme développé par H.A.A.R.P. (au format pdf)

Beaucoup de personnes s'étonnent de maux divers et variés incompréhensibles, d'irritations des yeux, du nez et de la gorge parfois très violentes après avoir passé un bel après-midi au bon air… cela n'a rien d'étonnant, quand on sait qu'ils ont passé leur après-midi au contact de particules de baryum, aluminium et autre métaux lourds et substances dangereuses voire cancérigènes.

Une fois de plus je vous invite à vous informer et à informer autour de vous.

Les moyens de s'informer existent grâce à la toile,
à nous d'apprendre à nous en servir
pour le bien de notre santé et de notre environnement.

SELVA, la forêt tropicale

Publié le samedi 16 février 2013 (par Dominique)

Ayant eu l’occasion d’une expérience d’immersion en forêt tropicale amazonienne près d’Iquitos au nord du Pérou près de la frontière entre le Pérou, la Colombie et l'Équateur, il y a bientôt 5 ans, j’ai découvert avec un grand intérêt le travail de l’association Exode Tropical qui m’avait contactée à la suite de la publication de mon expérience dans la forêt amazonienne pour me signaler la sortie de leur documentaire sur la forêt tropicale humide.

Vous découvrirez sur leur site les buts, motivations et actions de cette association pour une éducation à l’environnement sous le régime de la loi 1901 crée en 2004 et principalement animée par Sylvain Lefebvre et Marie-Anne Bertin-Lefebvre aidés de quelques personnes qui leur apportent aide et compétences diverses.

Leur mission est de faire découvrir les écosystèmes tropicaux très menacés par une déforestation forcenée et un pillage multiple de cette richesse végétale et animale. Au-delà de faire connaitre ces milieux, leurs beautés et leurs richesses, il est urgent de favoriser les prises de conscience permettant une valorisation et une préservation de ces milieux aujourd’hui très fragiles car particulièrement convoités par divers lobbys pharmaceutiques, pétroliers, filière de l’exploitation forestière…

Le documentaire de 52 minutes, récit de leur voyage naturaliste, montre toute la richesse et la beauté de ces forêts de l’Equateur, du Guatemala, du Mexique et du Costa-Rica qu’on nomme souvent à juste titre : l’enfer vert.


Selva en espagnol concerne les forêts tropicales humides du Nouveau Monde.


Hommage superbement filmé et photographié du plus grand réservoir de biodiversité de notre belle Terre. Grâce à leur regard nous découvrons l’extraordinaire diversité des espèces qui peuplent ces forêts.

Je vous invite à découvrir cet environnement et ce documentaire au travers de ces deux vidéos :

La bande orignale du film :



Une incurtion plus importante dans la Selva :



Visitez de leur site pour mieux les connaitre et parcourir la galerie photo.
Vous pouvez commander pour 19 euros frais de port compris un exemplaire du DVD directement sur leur site.

Il a reçu de nombreux prix totalement pour ce film :
  • Prix “Jeunes Regards” au Festival International du Film Ornithologique 2012 de Ménigoute.
  • Prix des “Clubs Connaître et Protéger la Nature” au Festival International du Film Ornithologique 2012 de Ménigoute.
  • Prix “Hérisson de Bronze” au Festival FRAPNA 2012 du Film Nature de Grenoble.
  • Prix “Meilleur Moyen Métrage” au Festival du Film Nature 2012 de Murs-Erigné.
  • Prix “Jeune Réalisateur” au Festival International du Film d'Aventure 2012 de Dijon.
  • Prix “Coup de Pouce” (version court-métrage) au Festival International Nature 2011 de Namur.

Midway, documentaire choc

Publié le mercredi 13 février 2013 (par Dominique)

La bande annonce du film Midway de Chris Jordan est le douloureux constat d'une tragédie : celle de notre société de consommation.

Il a filmé une colonie d'albatros qui vivent sur l’atoll de Midway, fine bande de corail et de sable au milieu du Pacifique Nord, entre l'Amérique et l'Asie, autrefois un paradis, aujourd'hui un cimetière pour ces oiseaux, à des milliers de kilomètres de la civilisation.

Au large de l'atoll, les courants tournants et les vents créent un tourbillon dans lequel se s'agglutinent des tonnes de déchets qui double tous les dix ans et atteint au­jourd'hui la superficie de la France. Il ne condamne pas que les oiseaux. Cette dégradation du milieu marin par la formation d'un substitut au zooplancton, empoisonne tous les organismes marins et fragilise la biodiversité. Seul un changement radical de nos comportements pourrait les sauver et à terme sauver la VIE sur notre planète.

A côté de superbes images des albatros en liberté, l'insoutenable atrocité de leur mort due à l'ingestion de tous les déchets plastiques des humains charriés par l'océan. Adultes comme bébés albatros ont le ventre gonflé de tous ces déchets indigestes qui est asphyxient.

Nous sommes dans le même état, sans le savoir, car nous sommes autant pollués que ces albatros et nous ne le voyons plus.

Ce film au delà du spectaculaire et de la beauté, comme de la cruauté des images, nous confronte à la triste réalité de l'état de la planète et nous montre le danger pour tout le Vivant, si l'humain n'arrête pas IMMÉDIATEMENT cette pollution effrénée qui ne profite qu'à quelques uns.



N'hésitez pas à visiter le site de Chris Jordan.

Je n'ai trouvé aucune indication sur la diffusion du film complet, ni sur d'éventuelles traductions en français, mais les images sont malheureusement suffisamment explicites.