Je viens de recevoir un diaporama en espagnol qui fait état des vertus de cet aliment.
La première médecine étant notre alimentation, voici quelques informations complémentaires pour accompagner la diffusion du diaporama traduit.

Originaire d'Asie centrale, l'oignon est cultivé depuis plus de 5 000 ans.

On connait ses bienfaits au moins depuis l'ancienne Mésopotamie. Il y avait la réputation de tout guérir.
Des études très récentes confirment de plus en plus la diversité des qualités curatives et préventives de l'oignon.
Très apprécié des Égyptiens, surtout cru, il possédait aux yeux des Grecs de grandes vertus thérapeutiques. Depuis la fin du Moyen Age en Europe, surtout dans les pays du Nord et de l'Est, il est un des piliers de la cuisine et de l'alimentation. Dans les pays méditerranéens, on le mange surtout cru, d'une variété douce.

En France, l'oignon est essentiellement cultivé dans l'est mais aussi en Bretagne et dans le Nord.
On a tout d'abord constaté que dans de nombreuses régions où on compte de nombreux centenaires l'oignon occupe une place de choix dans l'alimentation quotidienne. Comme c'est le cas dans les régions d'Europe Centrale.

Il y a 30 ans le naturopathe Eric Nigelle que l'oignon était un aliment énergétique, d'entretien, et protecteur.
L'ensemble de ses propriétés en fait un stimulant pour l'appareil digestif, principalement au niveau du foie et du pancréas, un régulateur de l'intestin, un protecteur des reins par une action diurétique puissante.
Etant un fortifiant général et un très efficace défenseur du terrain, il un véritable antibiotique naturel.
C'est un excellent aliment pour renforcer nos défenses naturelles.

Aujourd'hui, les études démontrent ses importantes propriétés antioxydantes. Il est particulièrement riche en quercétine, un antioxydant protecteur très efficace dans la prévention des cancers du tube digestif. Ses propriétés spécifiques empêchent la prolifération des cellules cancéreuses en anéantissant les bactéries nuisibles propices à déclencher un cancer de l'estomac.

L'oignon serait également très bénéfique au niveau des voies respiratoires. Ses substances sulphurées inhibent la réaction allergique inflammatoire comme dans les cas de l'asthme.
Ses propriétés anti-inflammatoires sont facilement vérifiées en cas de piqûre d'insecte. Le simple fait de frotter une rondelle d'oignon cru soulager et fait même disparaître l'inflammation.
Sur le plan cardio-vasculaire, il abaisserait le taux de cholestérol et augmenterait le niveau de “bon cholestérol”.

Une équipe de l'université d'Hokkaido Tokai au Japon a de plus découvert une qualité étonnante de l'oignon : l'amélioration de la mémoire. Des participants à cette étude ont pu se souvenir mieux d'éléments d'information après avoir ingéré des oignons légèrement cuits. Cette découverte sera probablement utile à l'avenir pour aider les patients atteints de la maladie d'Alzheimer ou de la maladie de Parkinson.

L'oignon contient plus de sucres qu'une pomme.
On trouve dans sa composition de nombreuses vitamines : C, B6, B1 et B9 en particulier ; des sels minéraux : sodium potassium, phosphate et nitrate calcaire, fer, soufre, iode, silice, acides phosphorique et acétiques, disulfure d'allyle et de propyle, huile volatile, glucokinine, oyydases, diastasés (ces deux derniers sont stérélisées par la chaleur).

Il faut être vigilant de ne pas le cuire trop , ni trop fort, une partie de ses composés sont très volatils et dans le cas d'une cuisson trop violente ils sont détruits.

Voici le lien pour télécharger le diaporama dans sa dernière version corrigée
et augmentée des informations concernant la musique d'accompagnement au 29 mai 2010 :
Le Secret de l'Oignon
Le secret de l'oignon.zip


Je constate à ce jour (14 avril 2010) que ce diaporama fait polémique.
Le site, habituellement fiable hoaxbuster classe le diaporama en hoax, dans la catégorie des fausses informations en faisant étalage d'un discours scientifique qui nie les qualités reconnues depuis des siècles à ce végétal.

Ce témoignage envoyé par un internaute canadien, Robert Boisvert.
Il s'agit d'une histoire vraie, pas d'une fable !

Mon père, Gérard Boisvert, ma grand-mère Amanda Monfet et mon grand-père Wilfrid Boisvert vivaient autour de 1909, à Sainte-Croix de Lotbinière, Province de Québec, Canada.
C'était la période de la terrible épidémie de grippe espagnole.
Ma vieille grand-mère aidait les familles à enterrer les morts de la grippe.
Mon vieux grand-père s'occupait de sa maison et de ses enfants.
Le médecin du village disait à ma grand-mère de ne pas retourner chez elle, et quand il passait devant la maison de mon grand père, il demandait si tout le monde allait bien...
Et le médecin lui demanda : “Comment faites-vous ?”
Mon grand père lui répondit : “On mange des oignons comme si on mangeait des pommes à tous les repas...”
Personne dans cette maison n'a été malade...
Ma grand-mère est revenue après avoir enterrer des dizaines de personnes...
Les Oignons ont été leurs sauveurs.


Cette pratique consistant à manger des oignons en grande quantité et à en suspendre dans les pièces d'habitation, et particulièrement dans les chambres dans les périodes de peste est mentionné dans de très nombreux ouvrages sur les vertus des plantes basés sur l'observation et les pratiques ancestrales. Certes ils ne sont pas reconnus comme ouvrages scientifiques, mais ils rassemblent l'ensemble des utilisations et des témoignages sur l'efficacité des plantes pour la santé humaine sur plusieurs siècles. Il n'y est pas question de suppositions ou de théories, mais de constats d'applications pratiques dans la durée !!!

Vous pouvez aussi vous reporter aux diverses matières médicales homéopathiques du Dr H. Voisin ou encore de William Boericke qui elles aussi sont le fruit d'expériences cliniques !


Nous savons bien, par ailleurs que les vaccins n'ont jamais endigué aucune épidémie, ne protègent de rien, et que les soit-disantes découvertes de Monsieur Pasteur sont une imposture manifeste.

Ne nous laissons pas abuser par ceux qui méconnaissent la sagesse des anciens.

De nombreux internautes me demandaient le titre de la musique et le nom de l'interprète qui accompagne le diaporama.
Grâce à Betty974, le mystère est résolu. C'est cela la magie d'internet !!
Un grand merci à elle qui nous donne par la même occasion un outil de recherche.
Son commentaire est disponible pour tous.


Il s'agit d'une musique d'Ennio Morricone, pour le film italien la Califfa(1971) d'Alberto Bevilacqua avec Romy Schneider et Ugo Tognazzi. La Califfa chantée par Sarah Brightman dans son album La Luna.

Plusieurs internautes m'ont demandé le diaporama original en espagnol.
Voici le lien pour le télécharger :

El Secreto de la Cebolla
El Secreto de la Cebolla.zip



Nous sommes le 26 juin 2010, j'ajoute un complément à ce billet issu de mon expérience personnelle.
Mon fils ainé avait, il y a quelques semaines, attrapé un refroidissement bizarre qui évoquait plus les symptômes grippaux.
Rien ne le calmait, ni ne le soulageait, alors je lui ai proposé de mettre un oignon coupé en deux dans une coupelle dans la pièce où il vit et travaille. Il n'avait rien à perdre à tenter cette expérience.
Nous avons constaté une nette amélioration dès les premiers jours, et très rapidement sa santé est redevenue normale.
Tous les symptômes ont disparus.


Personnellement je ne prends jamais les informations
que je glane sur internet, dans des journaux ou des livres
pour argent comptant,
j'expérimente.
L'expérience est concluante.



En date du 27 octobre 2010, cet autre témoignage de Daniel Touitou sur une autre utilisation de l'oignon.
J’ai personnellement beaucoup souffert de l’érysipèle (ou érésipèle).
Avant que je ne découvre le remède miracle dont je vais vous parler, j’étais obligé de prendre des antibiotiques en grande quantité.
Un jour, quelqu’un m’a parlé d’un remède contre l’angine, à base d’oignons et de miel.
On pèle chaque oignon, on le coupe en tranches et on le met dans un bol, puis on ajoute une cuillère à soupe de miel.
Au bout de 4 ou 5 heures, un jus abondant sorti de l’oignon s’est mêlé au miel.
On boit ce jus, c’est tout.
Inutile de manger l’oignon.
On utilise 4 oignons par jour pendant 2 jours au moins.
Comme la bactérie de l’érysipèle et la même que celle de l’angine, j’ai essayé ce remède.
Il s’avère qu’il a eu sur moi un effet bien plus rapide que tous les antibiotiques.
L’érysipèle est une maladie récurrente. Chaque fois que je ressens les symptômes annonçant la crise, je prépare 4 oignons pour le jour même et 4 autres pour le lendemain, bien qu’en général, après un oignon ou deux, la crise soit calmée.


N'hésitez pas à me faire part de vos témoignages et de vos expériences.
Tous les internautes n'ont pas de blog ou de site internet pour signaler des utilisations salvatrices qu'ils ont expérimenté et qu'ils souhaitent diffuser.
Je ne suis pas médecin, mais je privilégie toujours les produits naturels et l'alimentation pour ma santé et celle de mes proches.

A chacun de faire ses propres expériences
et de se forger sa propre opinion.