Regards

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Tout va très bien, le nucléaire est sûr !

Publié le mardi 28 juin 2011 (par Dominique)

Et bien voyons !!!…
Nos politiques ne manquent vraiment pas d’air.

Sont-ils fous, inconscients, incompétents au dernier degré, ou bien sont-ils les marionnettes d’un gouvernement occulte de la planète qui aurait décidé d’éradiquer 80% de la population humaine ?

Ce soir je me pose une fois de plus la question quand je lis :

1) les dernières nouvelles de Fukushima transmises par Kokopelli grâce aux informations traduites et transmises, très scrupuleusement et fidèlement par Dominique Guillet n’ont rien de réjouissant. Je vous invite à vous rendre directement sur le blog de Kokopelli pour en découvrir l’intégralité.

2) Sur le site de Gizmodo deux informations sur le japon que je n’ai vu reprises sur aucune radio ni aucun journal télévisé : à savoir que les conséquences dramatiques sur la population japonaise volontairement maintenue dans l’ignorance la plus totale par le gouvernement japonais.

Les japonais commencent à être radioactifs ! Des mesures faites sur l’urine de résidents peuvent atteindre 3 millisieverts à 40 kilomètres de la centrale nucléaire accidentée.
Un professeur de l’Université d’Hiroshima se permet de minimiser les conséquences à terme sur la santé de ses concitoyens de la radioactivité locale : “ce ne sera pas un problème, s’ils ne mangent pas de légumes ou d’autres produits qui ont été contaminés.

Comme ils n’ont rien d’autre à manger que ce qui est sur place, et que de toutes les façons, ils mangeront ces denrées irradiées ou pas, dans un environnement, un air complètement contaminé… c’est de l’hypocrisie morbide !

Et comme si cela ne suffisait pas, suite à un problème technique lors des opérations de décontamination (un de plus…), Tepco a constaté une petite fuite d’eau contaminée estimée à 15 tonnes. Ce qui implique que des isotopes radioactifs se sont répandus dans le sol du site et se sont déversés dans l’Océan Pacifique.

3) l’annonce d’un feu venu de nulle part qui ravage depuis dimanche la ville de Los Alamos (Nouveau-Mexique, sud – ville où fut développée la bombe atomique américaine pendant la seconde guerre mondiale) qui compte environ 12 000 personnes.
Cette ville abrite le laboratoire national de recherche nucléaire militaire qui emploie 15 000 personnes et couvre près de 50 kilomètres carrés. Il comprend environ 2000 édifices répartis sur près de 50 sites.

L'incendie sévit à environ 5 kilomètres d'un endroit où quelques 30 000 barils contenant des déchets contaminés au plutonium sont entreposés sous des tentes !!!

4) sur le site cartoradiations.fr, vous apprendrez qu’a la suite des tornades, fortes pluies, inondations, fontes de neiges exceptionnelles… l’unité 1 de la centrale nucléaire de Fort Calhoun dans le Nebraska au USA s’est effondrée.
Bilan : environ 378 litres de pétrole ont été rejetées dans le Missouri après la détérioration d’une barrière de protection et de nombreux conteneurs de carburant ont été emportés par la rivière.
Et le 26 juin la protection anti-inondation de la centrale nucléaire de Fort Calhoun s’est effondrée. Toutes les infos ici

5) Le 19 Juin, toujours dans le Nebraska près de Brownville, la centrale nucléaire de Copper (REB - Réacteur à Eau Bouillante) située en amont de la centrale Nucléaire de Fort Calhoun sur le Missouri, montrait elle aussi des risques majeurs d'inondation, et n'était protégée que par de misérables sac de sable !!!
Là on frise la folie pure.


Alors face à cet enchainement de catastrophes, si on ajoute aussi l'éruption du volcan chilien, dont les medias en France ne parlent absolument pas, les primaires du parti socialiste, le rachat d’un club de rugby… et toutes ces nouvelles inutiles, inintéressantes, porteuse de rien, me semblent totalement dérisoires.

Il est évident que les gouvernements de toute la planète
occupent les esprits des populations avec des inepties,
mentent sans aucun scrupule,
et mettent les populations en danger mortel.


Ils imposent des industries et des énergies dangereuses comme l'exploitation nucléaire, le pétrole, les cigarettes, les OGM, etc., en toute connaissance de cause, en racontant des mensonges et en refusant d'écouter la voix des populations qui ne veulent pas de tout cela !

En France, aucun référendum, mais des lois, des lois, des lois, des interdits, des interdits et encore des interdits, des limitations, des sanctions… et les ministres nous expliquent, comme à des tout-petits enfants, que nous n'y comprenons rien, mais, que, eux ils savent et que tout va bien, ils maitrisent, ils savent !

Les professeurs, qu'ils se targuent d'être, font de la pédagogie !!
Il ne sont en réalité qu'une vulgaire bande d'incapables,
de bras cassés, et de psychopathes dangereux
à la solde de personnages qui les manipulent
comme des marionnettes.

Je suis curieuse de savoir qui est le Maître des Marionnettes !


Nous évoluons dans un monde totalement ubuesque.

Je vous invite à vous informer
le plus sérieusement et le plus régulièrement possible,
car c’est de votre survie à chacun dont il s’agit !


A titre informatif cette carte qui résume fort bien les effets des radiations.

Radiations et santé

Vous pouvez la télécharger ici en format plus grand.


Top 5 des endroits OÙ IL NE faudra PAS se trouver lorsque le dollar s’effondrera

Publié le lundi 27 juin 2011 (par Dominique)

J'ai eu connaissance de ce texte en anglais à partir du site où il a été déposé : theintelhub.com

Une première traduction a été proposée sur le site des passeurs.
Elle comportait des passages inexacts et des parties peu incompréhensibles car il s'agit d'une traduction en partie automatique, édité par Valérie.

Voici ma proposition de traduction :

L’effondrement du dollar sera l’événement le plus important dans l’histoire de l’humanité. Ce sera le premier événement qui va toucher chaque personne vivant dans le monde. Toute activité humaine est contrôlée par l’argent. Notre richesse, notre travail, notre nourriture, notre gouvernement, même dans nos relations sont affectées par l’argent.

Aucune monnaie dans l’histoire de l’humanité n’a jamais eu d’impact aussi majeur que le dollar. Il s’agit de la monnaie mondiale de facto. Tous les autres effondrements de devises feront pale figure en comparaison de celle qui arrive. Toutes les autres crises monétaires ont été régionales et il y avait d’autres monnaies sur lesquelles les gens pouvaient se rattraper.

Cet effondrement sera mondial et il va faire baisser non seulement le dollar, mais toutes les autres devises d’ÉTAT, car elles ne sont pas fondamentalement différentes. L’effondrement des monnaies conduira à l’effondrement de tous les actifs papier. Les répercussions auront des résultats incroyables dans le monde entier. (Lire le Silver Bullet et le Bouclier d’Argent pour vous protéger de cet effondrement).

Merci à la mondialisation et aux calmars géants vampires de l’empire anglo-américain, le dollar est la monnaie de réserve mondiale. Il soutient l’économie mondiale dans le règlement des échanges extérieurs, le plus important du commerce de Petro Dollar. Cet argent est recyclé par la City de Londres (ne pas confondre avec Londres) et New York.

Ce carburant alimente nos entreprises vampires qui acquièrent et récoltent les richesses du monde. Les puissants des sociétés suppriment les actifs RÉELS comme les ressources naturelles et le travail pour se constituer d’énormes profits. Ce fasciste, étatiste, modèle collectiviste fournit l’argent dans l’économie afin de financer un gouvernement fédéral sans cesse en croissance.

Ce gouvernement grandit ensuite enrichissant de plus en plus ses sbires employés au contrôle de leurs concitoyens. Enfin, pour boucler la boucle, le gouvernement contrôle ensuite d’autres nations, à travers le Complexe Militaro-Industriel.

Ce cycle sera coupé lorsque l’effondrement mathématique et inévitable de la valeur du dollar se produira. Pour que notre dette-argent fonctionne nous devons augmenter la dette chaque année au-delà de la dette ET Les intérêts courus de l’année précédente ou nous allons entrer dans une spirale mortelle déflationnaire. Lorsque la dette est créée, l’argent est créé. Lorsque la dette est remboursée, l’argent est détruit. Il n’y en a jamais suffisamment pour rembourser la dette, car il n’y aurait pas un dollar en circulation.

Nous sommes à un point où soit nous faisons défaut sur la dette, volontairement ou involontairement, soit nous continuons de créer plus d’argent/dette pour maintenir le cycle. Le problème c’est que si vous ne comprenez rien à l’intérêt composé, nous atteignons le moment où plus il y a de dette engagée, moins elle est efficace ce qui conduit à l’hyperinflation.

Il n’y a que deux acteurs nécessaires à cette hyperinflation, le prêteur de dernier ressort, la Fed [Réserve Fédérale - NdT], et le dépenseur de dernier recours, le gouvernement. Ces deux peuvent, et vont, faire sauter le système. Je crois qu’ils vont attendre jusqu’à la prochaine crise et le parfum de la dépression déflationniste avant de tirer sur les presses à imprimer. Cette crise est à venir très bientôt à la fin de cet été ou en automne. Les mesures d’urgences économiques sont usées.

Le fait est qu’AUCUN des problèmes sous-jacents qui ont causé la crise de 2008 n’ont été résolus. La seule chose qui se soit passée est que, plus que des problèmes d’entreprise, nous avons maintenant des problèmes nationaux. Dans ce film, la Grèce va jouer le rôle de la banque Lehman Brothers et les États-Unis joueront le rôle de l’AIG.

Le problème est qu’il n’y a pas moyen de se débarrasser de ce boulet d’un coup de pied et l’envoyer plus loin et il n’y a pas un gouvernement au monde pour absorber la dette, pour l’instant… (Problème, Réaction, Solution).

Donc cela me conduit au Top 5 des endroits ou ne pas se trouver lorsque le dollar s’effondrera :

1. Israël – Cette plage anglo-américaine dans le Moyen-Orient a d’abord été conçue par la famille la plus puissante du monde, les Rothschild, en 1917. La Déclaration Balfour avait dit qu’il y aurait une Israël Sioniste des années avant la Deuxième Guerre mondiale et la création éventuelle d’Israël.

Israël n’a pas été un bon voisin envers les pays musulmans et a toujours eu les deux plus gros agresseurs du bloc dans son dos. Quand le dollar s’effondrera, les États-Unis auront beaucoup trop de travail sur le plan national et international pour s’inquiéter d’un si petit morceau de terre non-stratégique.

Cela fragilisera l’Israël à un moment où les tensions seront élevées. Cette bande de terre désertique très étroite ne sera pas en mesure de résister à la réalité économique, d’importer sa nourriture et son carburant et sera entouré de musulmans.

2. La Californie du Sud – La terre des fruits et des noix verra Los Angeles devenir un champ de bataille. 20 millions de personnes entassées dans une zone sans eau et sans nourriture saine, à proximité d’un état où circule la drogue, n’augure rien de bon. Juché au sommet de l’immense disparité des richesses et sa proximité avec un état où la drogue circule massivement, n’augure rien de bon.

Nous avons vu les émeutes de Rodney King, que se passera-t-il lorsque le dollar sera détruit et la nourriture et l’essence n’arriveront plus dans cette zone. Les gens seront désespérés et commettront des actes insensés, surtout quand on sait qu’une énorme proportion de ses citoyens est sous antidépresseurs.

Si la nourriture et le carburant ne peuvent plus entrer, que dire du Zolfot [un anti-dépresseur - NdT] ? À une époque où le monde des gens s’effondre, il leur manquera la capacité de faire face à ce nouveau paradigme. Si les gens se lancent dans un sevrage trop rapide de ces médicaments, ils souffriront de psychoses et vous aurez des milliers de fusillades ou de suicides.

3. Angleterre – The Land of Big Brother et l’ancien Empire d’esclaves mondial et du commerce de la drogue va souffrir fortement. La suffisance et le mépris de l’Élite britannique pour les gens du peuple ne fonctionnera plus lorsque la population Britannique explosera.

L’acteur humain se sacrifiera et s’unira à un ennemi étranger, mais pas si l’ennemi a toujours été l’Élite. L’empire anglo-américain peut lancer une autre fausse bannière pour distraire sa population sur un autre Emmanuel Goldstein, comme en 1984, mais je sens que cet effondrement va se produire avant qu’ils ne le fassent.

Cela dirigerait tous les regards vers l’élite britannique comme étant la seule responsable de cette catastrophe. Nous avons vu des émeutes massives pour les matchs de football avec les hooligans. Qu’est-ce qui va se passer quand cette île ne sera plus approvisionnée en nourriture et en carburant ?

4. New York City – Une autre grande zone urbaine vivant richement sur le dos du cochon-dollar. J’ai quitté la région de NYC en 2008. Il y a peu de doute que toutes les richesses de New York, New Jersey et du Connecticut proviennent de la bonne santé de Wall Street.

L’épargne et les investissements de toute la nation et d’une grande partie du monde coulent à travers ce flux de capitaux financiers. Alors que le monde se réveille à la fraude financière massive, ceci conduira à la destruction du capital, comme nous ne l’avons jamais vu auparavant. Ceci aura des effets considérables sur l’économie régionale si bien que soudain les gens qui roulent en Mercedes, se demanderont d’où viendra leur prochain repas.

5. Washington – L’effondrement politique du gouvernement fédéral fera des ravages sur l’énorme inflation de l’économique locale. Alors que de plus en plus d’états jugent nécessaire d’affirmer leur contrôle naturel, le gouvernement fédéral perdra brutalement pouvoir et importance alors que le monde entier souffre d’un ouragan global du style de “Katrina”.

L’argent qu’ils ont crée et dépensé, deviendra inutile et les retraites des sbires du gouvernement vont s’évaporer. N’ayant plus les millions qu’ils ont eu la capacité autrefois de forcer les autres à leur envoyer, ils apprendront que le pouvoir réel a toujours été au niveau le plus local.

La décentralisation massive sera la réponse à la mondialisation devenue folle. Les familles et les communautés locales renonceront à envoyer argent et puissance hors de leur communauté, car ils devront se soucier de leur prochain repas et de se garder au chaud.

“Vous ne pouvez ignorer la réalité, mais vous ne pouvez pas ignorer les conséquences d’ignorer la réalité.” Ayn Rand.

Pour résumer, ces zones qui ont vécu grassement sur le dos du cochon dans le paradigme du dollar, seront probablement les pires endroits où vivre quand le dollar s’effondrera. Beaucoup d’entre vous jugeront cet article comme ayant très peu d’intérêt, mais soyez assurés que cet effondrement du dollar arrive.

C’est une fatalité mathématique. Il ne sera pas aussi facile de nous dépatouiller de cet effondrement, comme nous l’avons fait en 2008 quand il s’agissait d’un problème d’entreprise.

Cette fois, c’est un problème national et mondial. Le schéma global de Ponzi est à court de gaz avec le déclin démographique, alors que l’abondance de pétrole bon marché diminue, et que les puissances hégémoniques s’étiolent. Cela arrive à un moment où nous atteignons la phase exponentielle ou l’effondrement de notre argent.

La Force Irrésistible du Paradoxe dit :
“Que se passe-t-il lorsque qu’une force irrépressible rencontre un objet immuable ?”
Nous sommes sur le point de le savoir, quand l’argent infini frappe un monde très limité.


Rebondissements de l'affaire DSK-USA

Publié le dimanche 19 juin 2011 (par Dominique)

Je n'ai aucune inclination particulière pour Dominique Strauss Kahn, mais je n'en ai pas plus pour les USA.
Si je suis vraiment honnête je dois reconnaitre que je n'en ai AUCUNE pour les USA... Je ne peux pas avoir la moindre indulgence pour des gens qui sont les descendants des liquidateurs du comité d'accueil constitué par les tribus amérindiennes.

Mais j'ai trouvé que l'arrestation de Dominique Strauss Kahn sonnait faux de A à Z.
Rien ne tient la route, l'attitude des américains est suspecte, au delà du fait que leur justice, ou du moins ce qu'ils présentent comme telle, fonctionne selon des règles complètement différentes des nôtres.
Et au milieu de cette tempête, Dominique Strauss Kahn reste imperturbable.

J'ai toujours eu le sentiment que si, nous, téléspectateurs du monde entier, ne comprenions rien du tout à cette sombre histoire cousue de fils blancs, lui, savait très exactement de quoi il s'agissait en réalité.

Aussi quand j'ai lu l'information transmise par mon amie, Carmen, de Montréal, depuis le site 2012patriot.wordpress.com, j'ai décidé de la traduire puisqu'elle n'est encore accessible qu'en anglais ici.

Ce soir sur le blog, www.crashdebug.fr, vient d'être postée une traduction.

Je propose ici la mienne. Le fond est le même car nous l'avons en quelque sorte travaillé ensemble, mais nous avons fait des choix de traduction parfois légèrement différents qui n'altèrent en rien le sens de l'article.

Dominique Strauss Kahn savait-il que la réserve de For Knox était vide ?

Le FSB Russe nous informe sur les éventuelles “confirmations” que Dominique Strauss Kahn aurait pu avoir sur Fort Knox.

Une alternative au scandale sexuel du FMI : l’Or disparu de Fort Knox.


Mercredi, 01 Juin 2011

Une histoire surprenante publiée par l’European Union Times, pourrait être l'une des plus grandes théories du monde de la conspiration du complot pour un film ou un scénario effrayant pour l'économie américaine et mondiale.

Selon la publication en ligne un nouveau rapport préparé à l’intention du Premier Ministre de Russie, Vladimir Poutine, par le Service Fédéral de Sécurité (FSB) affirme que l'ancien chef du Fond Monétaire International (FMI) Dominique Strauss-Kahn, a été inculpé et emprisonné aux Etats-Unis pour des crimes sexuels le 14 mai après sa découverte que la réserve d’or détenu dans l'United States Bullion Depository situé à Fort Knox était “manquante et/ou portée disparue”.

Selon ce rapport secret du FSB, M. Strauss-Kahn était devenu “de plus en plus inquiet” au début de ce mois, après que les États-Unis aient commencé à “arrêter” ses livraisons au FMI des 191,3 tonnes d'or comme cela était convenu dans le deuxième amendement des statuts de l'accord signé par le Conseil Exécutif en avril 1978, qui devaient être vendues pour financer ce qu'on appelle des Droits de Tirage Spéciaux (DTS) comme une alternative à ce qu'on appelle des monnaies de réserve.

Ce rapport FSB dit que lorsque M. Strauss-Kahn a fait part de ses préoccupations aux représentants du gouvernement américain proches du président Obama, il a été “contacté” par des “éléments incontrôlés” de la CIA qui lui ont fourni des “preuves évidentes” que tout l'or rapporté théoriquement détenu par les États-Unis “avait disparu”.

Après que Dominique Strauss-Kahn ait reçu les informations de la CIA, selon le rapport, il a pris immédiatement ses dispositions pour quitter les États-Unis et se rendre à Paris, mais lorsque des agents travaillant pour la Direction Générale pour la Sécurité Extérieure de la France (DGSE) ont tenté de le joindre, et les autorités américaines cherchaient à le capturer, il a fui à l’aéroport J.F.K. de la ville de New York suivant les directives des agents qui étaient de ne pas prendre son téléphone cellulaire, car la police américaine pourrait déterminer son emplacement exact.

Une fois que M. Strauss-Kahn avait embarqué en toute sécurité sur un vol Air France à destination de Paris, le rapport FSB dit, qu’il a fait une “erreur fatale” en appelant l'hôtel à partir d'un téléphone depuis l'avion et en leur demandant de lui faire parvenir le téléphone portable qu’on lui avait dit de laisser derrière lui, afin de le faire livrer à sa résidence française, appel grâce auquel les agents américains ont été en mesure de le suivre et de l'appréhender.

Dans la dernière quinzaine de jours précédents, poursuit le rapport, M. Strauss-Kahn avait tendu la main à son ami proche et haut banquier égyptien, Mahmoud Abdel Salam Omar pour récupérer les preuves fournies par la CIA. Omar, toutefois, exactement comme M. Strauss-Kahn, avant lui, a été accusé par les États-Unis de délit sexuel envers une femme de chambre d’un hôtel de luxe, une accusation que le FSB juge “incroyable” car Omar est âgé de 74 ans et c’est un fervent musulman.

Devant ce geste incroyable pour beaucoup de personnes à Moscou, Vladimir Poutine, après la lecture de ce rapport secret du FSB, a ordonné de poster sur le site officiel du Kremlin une défense de M. Strauss-Kahn, devenant le premier chef d'État à déclarer que l'ancien chef du FMI, était victime d'un complot américain.

Un des hauts membres du Congrès des États-Unis, candidat à la présidentielle de 2012, Ron Paul a longtemps affirmé sa conviction que le gouvernement américain a menti sur ses réserves d'or détenues à Fort Knox. Et en 2010 il a présenté une demande d'audit sur celles-ci. Le projet de loi a été annulé, mais il a ensuite été encore défait par les forces du régime Obama.

Lorsque des journalistes lui ont demandé directement, s'il était possible qu'il n'y ait pas d'or à Fort Knox ou à la Réserve Fédérale, le député Ron Paul a donné cette réponse incroyable : “Je pense que c'est une possibilité”.

Il est également intéressant de noter qu’à peine 3 jours après l'arrestation de M. Strauss-Kahn, le député Paul a fait un nouvel appel aux États-Unis pour vendre ses réserves d'or en déclarant : “Compte tenu du prix élevé, où il est maintenant, et du problème de la dette énorme que nous avons aujourd'hui, par tous les moyens, il faut vendre au sommet”.

Cependant des rapports émanant des États-Unis depuis des années, suggèrent qu'il n'y a pas d'or à vendre.

De nouveaux rapports en provenance des États-Unis montrent sa détermination à ne pas abandonner sans se battre, il a embauché ce qui est décrit comme une “équipe d'élite”, formée d’anciens espions de la CIA, d’enquêteurs privés et de conseillers en communication pour se défendre.

Hier lundi, la Banque Centrale de la Russie a ordonné que le taux d'intérêt soit relevé de 0,25 à 3,5 % et Poutine a ordonné que soit levée l'interdiction d'exportation de blé et de céréales à partir du 1er Juillet. Cette initiative visant à remplir les caisses de la Russie avec de l'argent normalement destiné aux USA.



Pour compléter votre information ces quelques liens :
  • Vérification d'inspection à Fort Knox : http://2012patriot.wordpress.com/2011/05/25/any-gold-in-fort-knox/
  • Dominique Strauss-Kahn : http://2012patriot.wordpress.com/?s=Dominique+Straus+Kahn/
  • Fort Knox et l'or: http://2012patriot.wordpress.com/?s=Fort+Knox+Gold/
  • L'or: http://2012patriot.wordpress.com/?s=Gold/

Conférence à propos de la directive sur les plantes médicinales traditionnelles

Publié le vendredi 17 juin 2011 (par Dominique)

Après avoir signé la pétition lancée par l'ONG AVAAZ il y a quelques mois, j'avais écris aux différents députés européens pour avoir plus d'informations sur ce qui devait être mis en place concernant l'utilisation et la commercialisation des plantes médicinales traditionnelles.

J'avais eu des réponses après avoir publié le billet en date du 1er avril 2010.

Aujourd'hui je reçois un complément d'information avec l'annonce d'une conférence prévue le mardi 21 juin, de 13h à 16h, qu'il sera possible de suivre sur internet.

Je retranscris ici la totalité du courrier électronique reçu ce jour.

Bonjour à toutes et à tous,

vous avez été nombreux à m'interpeller au sujet de cette directive aussi controversée que mal interprétée, et je vous remercie pour votre vigilance.

Suite à ma tribune publiée sur Rue89, de nombreux citoyens ont pu mieux saisir les enjeux entourant les remèdes à base de plantes traditionnelles. Ensuite, l'ONG AVAAZ a lancé une pétition internationale qui a recueilli jusque là plus de 856 000 signatures, preuve définitive de l'émotion et de l'inquiétude qui a parcouru l'Europe entière.

Dans un souci de réponse aux attentes des citoyens et consommateurs européens, j'ai décidé d'aller encore plus loin.

Après de nombreux entretiens avec des collègues députés et des représentants de la Commission, j'ai pris l'initiative d'organiser avec d'autres députés du Groupe de Verts au Parlement européen une conférence visant à répondre aux questions légitimes que les citoyens, producteurs et commerçants se posent au sujet de cette directive. Celle-ci aura lieu mardi 21 juin, de 13h à 16h.

En permettant la confrontation et l'échange entre entrepreneurs, commerçants, experts, élus, citoyens, ONG et représentants de la Commission, les Verts espèrent engager un véritable dialogue sur la question, dissiper les malentendus et envisager les modifications à apporter à cette directive.

Plus d'informations disponibles sur mon blog: michele-rivasi.eu

vous y trouverez notamment une synthèse des enjeux, la présentation du programme mais aussi le lien où sera diffusée la conférence en direct.

Pour ceux qui n'auraient pas le temps de suivre la conférence en direct il sera toujours possible de la visionner plus tard sur greenmediabox.eu

Le seul inconvénient de ce webstreaming : la traduction simultanée ne sera pas intégrée et donc les non-anglophones risquent de rester sur leur faim, j'en suis désolée. Néanmoins n'hésitez pas à faire circuler cet email aux personnes que vous savez concernées.

Au plaisir de continuer à mener nos combats à vos côtés,

Amitiés écologistes,
Michèle RIVASI

--------------------------------------

Bureau de Michèle Rivasi
Députée au Parlement Européen
Groupe Verts/ALE
60 rue Wiertz, 1047 Bruxelles
Bureau 08G309
Tel: 00 32 2 284 73 97
Fax: 00 32 2 284 93 97
http://www.michele-rivasi.eu/


Comprendre le monde économique actuel

Publié le jeudi 16 juin 2011 (par Dominique)

Je viens de visionner et d'écouter très attentivement cette vidéo particulièrement claire et précise.



Si vous voulez comprendre un peu mieux le système pervers de la Dette des États et des trous divers et variés dont les médias nous rabâchent les oreilles à longueur de journaux télévisés, se faisant, en cela, les continuateurs des leçons pédagogiques de notre gouvernement, QUI NOUS PREND TOUS sans exception pour de tous petits enfants qui décidément ne comprennent jamais rien, visionnez les diverses vidéos que vous trouverez à partir de cette page de YouTube.

Sont répertoriées, sur cette page, des vidéos très accessibles d'Etienne Chouard sur des sujets sur lesquels, trop souvent nous sommes tous complètement largués, faute d'avoir les connaissances et les compétences suffisantes pour y porter un regard pertinent.

Ici, c'est un banquier, qui explique le fonctionnement des banques et de tout le système financier dont 98% de la population humaine se retrouve être les otages.
Les 2% restants se remplissant goulument les poches sur le dos des 98% d'esclaves, qu'ils culpabilisent de polluer et d'acheter les seuls mauvais produits mis en vente par eux sur le marché, et donc de coûter très cher pour être maintenus en bonne santé, alors que ce sont les 2% qui créent les maladies par les produits qu'ils vendent tant dans l'industrie, l'alimentaire, ou la pharmacie !!!

Vous y apprendrez,
et surtout vous comprendrez enfin
comment nous nous faisons tous avoir comme des bleus.


Il est vraiment urgentissime
que les humains encore vivants se réveillent
et trouvent le courage mais aussi les moyens
d'arrêter le massacre (génocide) programmé
qui est de plus en plus visible.


Je vous invite à visiter le site d'Etienne Chouard qui fait des propositions très intéressantes.

En direct de Fukushima

Publié le jeudi 16 juin 2011 (par Dominique)

Je viens de recevoir cette information.

Certes, le discours est fort, violent même parfois, mais il est celui d'un homme qui vit au japon aujourd'hui et donne des informations directes, bien loin de ce que les medias du monde entier nous racontent.

C'est très dur, mais c'est fait pour réveiller les gens de leur torpeur.
Il y a beaucoup de vrai dans ce discours, et il y a urgence à agir.

Depuis des années tous les gouvernements des grandes puissances nous mentent,
leur seul et unique but est financier :
en gagner un max tant la machine fonctionne.


Il n'y a pas si longtemps G.W. Bush avait déclaré la guerre à l'Irak sous le faux prétexte d'armes nucléaires cachées.
Le monde entier aujourd'hui sait que ce prétexte était totalement fallacieux !
Mais le bilan est extrêmement lourd en pertes de vies humaines tant en Irak, que côté américain, sans compter une véritable hémorragie financière liée à l'armement et l'entretien des troupes.

Grâce à Mr Sarkozy, la France prend ce chemin en Lybie au côté du plus grand loozer de la planète : l'Etat américain qui perd toutes les guerres qu'il entreprend pour sauver des gens qui ne lui ont rien demandé depuis le Vietnam !!!

Tous les arguments émis par les gouvernements,
en ce qui concerne le nucléaire sont FAUX de A à Z.
Ils se contrefichent TOUS de l'avenir de TOUTES LES POPULATIONS.


À croire qu'ils doivent avoir, EUX, un plan d'évacuation d'urgence pour quitter la planète 30 secondes juste avant qu'elle n'explose !

Écoutez bien Alex,
Prenez le temps de réfléchir à la vie que vous avez aujourd'hui,
et à ce que tous ces criminels sont en train d'en faire pour demain,
sans votre consentement,
et pire,
dans votre dos !!


Nous devons nous réveiller avant qu'il ne soit trop tard.
La catastrophe de Fukushima est certainement le dernier avertissement qu'il nous est donné d'entendre avant que la situation ne devienne définitivement irréversible.



Comme vous pouvez le constater
la vidéo d'Alex a tout simplement été enlevée…
Elle a disparu de tous les sites qui l'avaient relayée
y compris, en premier lieu, celui d'Alex.
Ce n'est bien sûr pas de son fait.

Arrêtons d'être aveugles et sourds !
Il y a URGENCE VITALE !

Il n'est plus question de politique ou de parti,
tout cela est totalement dépassé,
il est question de NOTRE VIE !


J'ai sauvegardé cette vidéo que je jugeais très importante. C'est le témoignage direct d'un français sur place, qui, de plus connait bien le Japon, les fonctionnements des japonais et de leur société.
Je trouverai un moyen pour la mettre à disposition… d'ici quelques jours.

Eruption du volcan Puyehue au Chili

Publié le mercredi 15 juin 2011 (par Dominique)

Le Puyehue est un volcan à 2.240 mètres d'altitude dans la Cordillère des Andes, à 870 km au sud de Santiago, son éruption le samedi 4 juin après 51 ans de sommeil, a entraîné l'évacuation de 3.500 personnes vivant dans une vingtaine de villages proche du volcan, qui dégage un nuage de cendres qui s'étend jusqu'à l'Argentine à l'est.
Sa dernière éruption importante remonte à 1960, après le terrible séisme de Valdivia, de magnitude 9,5, qui avait fait 5.700 morts au Chili.

Une douzaine de secousses de moyenne intensité, de magnitude 4 avaient été enregistrées en quelques heures et une centaine de faible intensité.

C'est à peine si les medias français ont signalé l'importante éruption de ce volcan chilien qui s'est réveillé après 51 années de sommeil le 4 juin au matin.

On nous abreuve de faux problèmes, de manipulations diverses et variées, toujours liées à des questions de gros sous, mais quand des populations, moins développées et tout à fait inintéressantes financièrement, sont en grande difficultés et soumises dans la durée aux caprices de la terre, l'information est complètement passée sous silence, juste un minuscule entre filet de temps en temps pour dire que le vieux Monsieur crache toujours.

On ne nous parle pas plus de la population japonaise qui doit faire face, pour le moitié du pays, à une catastrophe d'une envergure jamais égalée.

Quid des populations... ? Silence radio, ils ne sont pas intéressants.

Un manteau de cendres recouvre depuis le lundi 7 juin, les villes et les lacs de Patagonie argentine. Au sol, une couche de cendres de 2 à 5 cm d'épaisseur qu'on dégage à la pelle par endroit , en pleine ville, comme de la neige. Le ciel est en permanence obscurcit par la masse des cendres rejetées dans l'atmosphère. Les cendres émises sont largement plus importantes que celles produites récemment par le Grimsvotn, et l'an passé par l'Eyjafjoll en Islande.

Certes la cendre n'est pas dangereuse pour la santé car elle ne contient pas de phases cristallines de quartz et de cristobalite, comme l'a précisé le Centre Atomique à Bariloche, ville située à 1.600 km au sud-ouest de Buenos Aires et à 100 km au sud-est du Puyehue.

Si les populations se sont ruées sur les masques pour se protéger, la vie quotidienne depuis le 4 juin est très difficile, les aéroports de Bariloche, San Martin de los Andes, Junin de los Andes, Piedra del Aguila, El Bolson, Villa La Angostura et Traful, des villes touristiques près de la frontière avec le Chili, sont fermés, mais aussi celui de Bahia Blanca, sur l'océan Atlantique, à 680 km au sud de Buenos Aires.

Toutes ces zones vivent majoritairement du tourisme, la saison est d'ores et déjà gravement compromise. Car mise à part quelques curieux désireux de sensations fortes, et de photos sensationnelles, la plus grande majorité des touristes tentés par cette destination va changer ses projets de vacances.

24 heures après l'éruption du volcan on constatait la présence d'un nuage de gaz de 10 km de hauteur qui a rapidement pris l'allure caractéristique d'un champignon atomique. Les vents changeants se chargeaient du reste.

Majoritairement les populations concernées préfèrent rester chez elles et font face au problème avec beaucoup de calme. L'activité volcanique est présente dans la mémoire culturelle de ces populations : le Chili compte environs 3.000 volcans, dont 500 sont géologiquement actifs, et une soixantaine ont connu une éruption au cours du demi-siècle écoulé.

Le 13 juin le site fr.euronews.net, signalait que le nuage du Puyehue prenait de l'envergure, avec le constat de villes entièrement recouvertes de cendre dans le sud de l’Argentine. Les pluies de cendres se déposent depuis le début de la semaine sur l'ensemble de la Patagonie argentine provoquant de très gros dégâts sur l'ensemble des cultures. Des milliers de têtes de bétail (ovins, bovins) ont été tuées dans la pampa. Localement, il est tombé jusqu'à 20 cm de cendres sur la ville de Bariloche (Patagonie centrale), où la circulation est impossible, et les activités sont paralysées.

Un spécialiste expliquait : “Le volcan n’a jamais cessé d'être en éruption. Simplement, là, le nuage est à moins de 5.000 mètres. Ça ne veut pas dire que son effet diminue. Pour le moment, c’est comme ça. Mais personne ne sait ce que le volcan va faire à court ou moyen terme, et quelles vont être les prochaines conséquences.”

De superbes photos circulent sur le net.
J'ai choisi d'en regrouper une partie dans un diaporama.
J'ai signalé à chaque fois que j'avais l'information, l'origine des photos et le nom du photographe.


le reveil du Puyehue au chili
Lien de téléchargement : 110604_reveil_puyehue_chili.zip


*************


En date du 15 juin, le site Euronews.net signale que le nuage de cendre émanant du volcan continue son chemin sur le Pacifique, entrainant des perturbations en Nouvelle-Zélande et en Australie.

Actuellement aucun signe de stabilisation de l'état du volcan.

Les très fines particules en suspension dans l'air vont continuer de voyager sans doute pendant des mois.

Réintroduction des farines animales à l'automne ?

Publié le mercredi 15 juin 2011 (par Dominique)

Alors que s'aggrave la pollution des eaux des océans :
1) par la fuite de pétrole dans le golfe du Mexique (qui continue, même si les médias n'en parlent plus),
2) par la radioactivité intense et vérifiée depuis la catastrophe de Fukushima (dont les medias ne nous informent pratiquement plus),
3) par l'extrême pollution des côtes africaines, dont on ne nous rapporte absolument rien !, le Conseil National de l'Alimentation (CNA) étudie actuellement une possible réintroduction dans l'hexagone des farines animales dans l'alimentation des élevages en aquaculture dans un premier temps et à tout le secteur de l'élevage animal pour l'alimentation humaine ensuite.

Cela signifie, que d'ores et déjà, nous devons éliminer les produits de la mer de notre assiette, car ils sont dangereux pour notre santé à cause de la pollution et des niveaux de radiation trop élevés. Mais sans doute dans quelques temps nous devrons aussi éliminer les viandes, et bien sûr tous les produits laitiers (le lait de vache étant impropre à la consommation humaine - mais ça personne ne veut le savoir - car c'est l'aliment le plus pollué par les vaccins, antibiotiques, hormones de croissance...).

Une question de fond s'impose :
Les gouvernements de notre planète sont-ils tous d'accord, pour une fois...,
pour éliminer la race humaine ?


Quel est leur intérêt secret de chercher à éliminer la masse de leurs esclaves ?


Car si nous sommes un tant soit peu lucides, 99% des humains sont réduits en esclavage, toutes activités professionnelles confondues. Il suffit de prendre pour référence le smic (environ 1500 euros mensuels), ou le RSA (revenu minimum d'insertion 540 euros) et de le comparer au dernier salaire exorbitant annoncé, celui du patron de Peugeot : 9000 euros par jour ! Cet homme oublie que sans ses ouvriers (tant qu'ils ne sont pas tous remplacés par des robots) qu'il sous paye, son empire n'existerait pas.

Fin 2000, les farines animales avaient été interdites suite au problème de la vache folle.
On apprend aujourd'hui que le Conseil Consultatif des ministères de l'agriculture, de la santé et de l'économie, le CNA, doit rendre son avis définitif mi-septembre sur la réintroduction de farines animales.
Car c'est bien de cela qu'il s'agit même si pour calmer l'inquiétude grandissante à l'annonce de cette nouvelle mesure, on nous dit que : “les protéines animales transformées (PAT), dont il est question aujourd’hui, n’ont rien à voir avec “ces farines” préciser.”

Devant les inquiétudes manifestées très rapidement dans tous les medias, et surtout sur la toile, la vice-présidente de l'organisme Madame Véronique Bellemain, relativise le poids de ce qu'elle annonce n'être actuellement qu'un “simple document de travail”.
Le véritable avis sera remis en septembre, en même temps que les avis scientifiques. Notre rôle est uniquement d'étudier les aspects économiques et sociaux d'une éventuelle réintroduction”, soutient-elle.
Objectivement, c'est une bonne chose de s'interroger car la situation a fortement évolué. Il y a vingt ans, la vache folle était une maladie nouvelle, et on n'avait aucune visibilité sur les cas humains. C'est pour cela que l'on a pris des mesures coûteuses mais fortes pour protéger les consommateurs.

Ce qu'ils omettent de dire :
c'est que les farines animales permettent à toutes les filières de l'élevage et de la pêche de tirer un bénéfice de leurs déchets (abats, peaux, graisses …) au lieu de payer pour les détruire. Cette valorisation est déchets n'est pas neutre si on tient compte des proportions non-valorisées de la filière alimentaire (48% du mouton, 46% du bœuf, 38% du porc et 32% des poulets n'étant pas valorisés ...).
Donc la décision, en octobre dernier, lue dans le rapport du Conseil Général de l'Alimentation, de l'Agriculture et des Espaces Ruraux (CGAAER), concernant l'élevage des volailles, disant que l'accès aux farines animales serait un facteur important de consolidation de la filière, devient tout à fait logique.

Comment croire toutes ces doctes personnes qui se permettent d'envisager de nourrir les animaux qui constituent une part importante de la consommation humaine aujourd'hui, avec des produits qui ne correspondent pas à leur nourriture de base ?
Comment ces personnes peuvent-elles avancer que c'est sans danger pour les humains ?

De toutes façons, les consommateurs seront mis devant le fait accompli et une fois de plus n'auront pas voix au chapitre !

Il n'y a jamais de référendum sur toutes les questions vitales,
pour lesquelles des gens qui n'ont pas été élus prennent des décisions
qui ont TOUJOURS des conséquences sur des millions de personnes.


J'ajouterai que :
Contrairement aux discours officiels,
nous ne sommes pas dans des démocraties,
mais dans des oligarchies
toutes interconnectées
dont la seule et unique préoccupation
concerne leurs intérêts financiers,


Nous nous déplaçons avec des voitures polluantes parce qu'il n'y en a pas d'autres sur le marché ! Alors que d'autres solutions existent, que des prototypes fonctionnent parfaitement bien et seraient beaucoup moins coûteux en toutes énergies !!

Nous fumons des cigarettes hautement cancérigènes car ce sont les seules autorisées à la production et la vente, en toute connaissance de cause par les gouvernements de la planète, car elles alimentent remarquablement bien avec une régularité constante l'industrie de la maladie. Et comble de sadisme on culpabilise le fumeur avec des images d'horreur sur les paquets et on les désigne comme des pollueurs à l'ensemble de la société. Certes ce n'est pas sain quand on fume 20 cigarette par jour. Mais si on les fume, c'est parce qu'elles contiennent des substances qui rendent le fumeur dépendant !!!

Nous consommons des médicaments hautement dangereux pour notre santé et l'environnement dont les effets secondaires parfois mortels sont parfaitement connus des laboratoires comme des gouvernements qui sont à leur solde, et dans un même temps, non seulement on discrédite TOUTES les médecines naturelles, beaucoup moins dangereuses et beaucoup moins coûteuses pour le particulier, comme pour l'ensemble de la société, mais on diminue drastiquement la possibilité pour les populations de se soigner par les plantes.

Dans le cas des farines animales, si elles sont réintroduites, sous quelle que forme que ce soit, ce sera de toutes façons nocif pour l'être humain.

Se nourrir correctement devient un problème préoccupant actuellement, il est chaque jour, à cause des catastrophes, plus difficile à résoudre, si s'ajoutent ces nouvelles mesures, c'est un génocide organisé.

Que mangent nos élus ?
De quoi sont-ils faits pour résister à ce qu'ils mettent en place ?
Mangent-ils, et se soignent-ils avec les mêmes produits que les populations qu'ils ont en charge ?

Le gouvernement péruvien vient en aide aux indiens isolés

Publié le dimanche 12 juin 2011 (par Dominique)

En février 2011, l'Association Survival, association Loi 1901 à but non lucratif, reconnue d’utilité publique en France depuis 2007, qui n’accepte aucune subvention gouvernementale, entièrement financée par ses membres et donateurs, avait attiré l'attention avec une vidéo prouvant l'existence d'un groupe d'indiens isolés, installés à la frontière du Pérou après avoir fuit leurs terres situées en Amazonie brésilienne face aux bûcherons illégaux qui détruisent leur territoire.


Cette vidéo et des explications sur son but se trouvent à cette page.

Une bonne nouvelle est arrivée le 9 juin 2011, quand le ministre péruvien de la Culture a officiellement annoncé que la réserve Murunahua ne serait pas fermée.
Il a déclaré qu’il prendrait de nouvelles mesures pour protéger les Indiens isolés.
C’est une grande victoire pour les Indiens isolés de cette région, mais elle doit être suivie de véritables dispositions pour que les terres où ils se sont installés soient protégées de manière adéquate contre les bûcherons illégaux qui représentent un véritable fléau.

Dans un premier temps le gouvernement péruvien avait annoncé une coopération avec les autorités brésiliennes pour protéger cette région. Mais le Département Péruvien des Affaires Indigènes (INDEPA) s'était empressé de dire qu'il ne croyait pas à la présence d’Indiens isolés dans cette zone et, de ce fait, prévoyait de supprimer définitivement cette réserve.

Ce revirement soudain de l’INDEPA coïncidait curieusement avec une enquête effectuée par l’organisation nord-américaine Upper Amazon Conservancy (UAC), démontrant que la réserve Murunahua était encore la cible de l’exploitation forestière illégale malgré les promesses répétées du gouvernement pour la protéger.

Cette enquête de l’UAC mettait en évidence l’existence de cinq campements de bûcherons illégaux dans la réserve, avec en contre partie des témoignages oculaires confirmant la présence d’Indiens isolés à proximité de la frontière brésilienne.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : “Les Indiens isolés qui vivent dans cette réserve sont les victimes involontaires d’une manœuvre cynique des autorités péruviennes. Le gouvernement n’ayant rien fait pour empêcher l’invasion massive de bûcherons, les Indiens ont vraisemblablement fui au Brésil – et maintenant il annonce la suppression de la réserve puisque les Indiens n’y vivent plus… J’espère que tous ceux qui ont été touchés par les images diffusées en février manifesteront leur indignation au gouvernement péruvien devant un tel projet.

Parallèlement l’ancien expert des Indiens isolés au Département des Affaires Indigènes du gouvernement brésilien, Jose Meirelles, déclarait : “Il est totalement absurde de supprimer cette réserve. Je suis prêt à parier que cette décision est étroitement liée aux intérêts de l’exploitation forestière et pétrolière.

Survival International a écrit aux deux candidats du second tour des élections présidentielles péruviennes le 5 juin, les exhortant à prendre des mesures immédiates pour protéger les Indiens isolés.

Il semblerait que cette initiative porte ses fruits aujourd'hui.

Le nouveau président du Pérou, d'origine indigène, déclarait dans son programme électoral vouloir mettre en œuvre des actions permettant l'émergence d'un Pérou plus juste pour TOUS !
Une des premières actions de son gouvernement va dans ce sens.

Attendons la suite.

Bolivie : La Loi de la Terre Mère

Publié le vendredi 10 juin 2011 (par Dominique)

Un article de plus sur l'Amérique du Sud...

Oui, et il y en aura certainement d'autres de par mon attirance très particulière pour ce continent, mais surtout pour les humains que j'y ai rencontrés.

J'utilise volontairement le terme d'“HUMAINS” car je considère l'appellation courante pour désigner la race humaine : “les hommes”, totalement inappropriée. Elle ne fait référence qu'aux mâles de cette race. Et, pour moi, les mâles humains ne sont pas représentatifs de la totalité de la race humaine, de certains aspects seulement, et pas vraiment les plus reluisants, malheureusement.

J'ai parcouru plusieurs pays d'Amérique centrale et d'Amérique du sud.
J'ai eu la chance de nouer de nombreux contacts, inscrits dans la durée, qui m'ont permis de mieux pénétrer et mieux comprendre ces pays aux ethnies très variées.

Tous les peuples indigènes d'Amérique centrale et du sud sont très attachés à la Terre-Mère, la Pachamama.
Ils la respectent vraiment, sont très vigilants à tout ce qui se passe dans ce domaine, et leurs nouveaux dirigeants modifient même les lois et les constitutions pour y intégrer ce respect ancestral et cette connaissance pertinente de notre Terre d'accueil.

Comme leurs frères amérindiens d'Amérique du Nord,
ils ont pleinement conscience d'être dépositaires,
et non propriétaires
d'un trésor inestimable,
mais très fragile,
ayant pour pire prédateur :
l'HUMAIN.


c
Evo Moralès Ayma, Président de l’Etat Plurinational de la Bolivie, photo du web

Le 20 janvier 2010 à Copenhague, Evo Morales avait parlé de la mise en place d'une consultation auprès des peuples du monde afin d’obtenir un accord qui puisse sauver la Terre-Mère des abus du Capitalisme.

En avril 2010, Evo Morales et le gouvernement bolivien conviaient à une Conférence Mondiale des Peuples sur le Changement Climatique et les Droits de la Terre-Mère à Cochabamba. Quelques mois après les résultats affligeants du sommet de Copenhague, 35 000 personnes venues de plus de 140 pays de la planète ont contribué à la rédaction d’un “accord des peuples” préconisant de véritables solutions alternatives face aux défis climatiques et environnementaux.

Evo Morales Ayma, Président de l’Etat Plurinational de la Bolivie s’exprimait alors ainsi :
Vu que nous avons de profondes divergences entre présidents, consultons le peuple et faisons ce qu’il nous dit.
(...) En quoi consiste le fait que les peuples du monde décident du futur de l’humanité ? Il consiste en un référendum mondial sur le changement climatique. Que les peuples du monde décident par leur vote conscient du destin de l’Humanité. (...)

La Bolivie, dans cette dynamique lançait une pétition, accessible sur la toile, pour un référendum mondial, où étaient posées cinq questions :
  • Etes-vous d’accord pour rétablir l’harmonie avec la nature en reconnaissant les droits de la Terre-Mère ?
  • Etes-vous d’accord pour changer ce modèle de surconsommation et de gaspillage qui découle du Capitalisme ?
  • Etes-vous d’accord sur le fait que les pays développés doivent réduire et réabsorber leurs émissions de gaz à effet de serre chez eux pour que la température ne monte pas de plus de 1 degré ?
  • Etes-vous d’accord pour transférer l’argent dépensé dans les guerres vers un budget destiné au changement climatique et qui serait supérieur à celui de la défense ?
  • Etes-vous d’accord pour la création d’un Tribunal International Pour la Défense du Climat au sein des Nations Unies afin de juger ceux qui ne respectent pas la Terre-Mère ?

La suite de son intervention de Copenhague :
Compagnon Chávez, le document vient d’être approuvé dans ce sommet sur le Changement climatique. De nouveau je salue l’effort et la mobilisation des mouvements sociaux. Nous sommes des présidents alliés des mouvements sociaux. Je veux continuer à apprendre de vous. Je suis élève des mouvements sociaux de Bolivie et du monde.

Je veux vous dire que je ne me sens plus seul. Ne vous sentez pas seuls dans cette lutte pour la vie, pour l’humanité, pour la défense de la Terre Mère. Que nous accompagnent les mouvements sociaux, nous présidents, qui essayons d’exprimer la pensée de nos peuples, c'est indispensable.

Seuls, Evo ou Hugo nous ne pouvons avancer, mais si les peuples nous accompagnent, nous sommes ici pour changer les politiques capitalistes qui font tant de mal à l’humanité.

Patrie ou Mort ! Nous vaincrons.
Planète ou mort ! Quand, quand, carajo !

Bien sûr, inutile de chercher, plus rien de tout cela n'est plus accessible aujourd'hui sur la toile. (Referendum).

Le 7 décembre 2010, était déposée, sous l’impulsion des communautés locales andines et du président Evo Morales, à l'Assemblée Législative Bolivienne la Loi de la Terre Mère, (Ley de Derechos de la Madre Tierra).
En Avril-Mai 2011 (je n'ai jusqu'ici pas trouvé la date exacte) cette loi vient d'être adoptée.

Une bouffée d'espoir alors que tant d'humains détruisent actuellement sans aucune conscience, par bêtise et cupidité aveugles, la Terre qui nous nourrit.

Cette loi instaure les droits de la Terre Mère :
  • droit à la vie
  • droit de perpétuer les processus naturels indépendamment de toute intervention humaine
  • droit à l’eau et à l’air pur
  • droit à être exempt de pollution
  • droit à la diversité et à la non modification cellulaire ou génétique
  • droit de la nature à ne pas être affectée par des projets d’infrastructure ou de développement qui pourraient perturber l’équilibre des écosystèmes ou des populations en place

Cette nouvelle Loi introduit par la même occasion un certain nombre d’obligations légales au niveau institutionnel et inscrit le développement durable dans la vie politique locale et nationale.

C'est une première qui mérite d'être largement signalée.

Pour les internautes intéressés par le texte de cette loi, il est téléchargeable ici, en espagnol.
Dès que possible je proposerai une traduction en français.

Serment Exceptionnel de Juan Manuel Santos, le 7 août 2010

Publié le vendredi 10 juin 2011 (par Dominique)

L'investiture récente d'un Inca à la tête du Pérou en la personne d'Ollanta Humala m'a remémoré l'attitude particulière et le discours exceptionnel prononcé à Bogota le 7 août 2010 par Juan Manuel Santos, lors de sa prise de pouvoir, après avoir remporté l'élection présidentielle colombienne du 20 juin 2010 avec 68,9% des voix.

Avant la cérémonie officielle, M. Santos avec sa femme et ses enfants, s’était rendu dans les montagnes sacrées auprès des chefs spirituels des nations indigènes de la Colombie, les Frères aînés, pour recevoir leur bénédiction et renforcer son lien avec la Loi Naturelle dans le cadre d’une cérémonie d’investiture spirituelle, un rite de passage du bâton.

Juan Manuel Santos
Juan Manuel Santos, le 7 août 2010, Bogota

Plus tard dans la journée, il a commencé son discours d'investiture par cette déclaration :

Notre pays est un mélange merveilleux de cultures,
de races, de talents, de ressources naturelles
qui nous rend uniques dans le monde.

En reconnaissance de cette diversité ethnique et culturelle,
ce matin je suis allé avec ma famille au grand temple cérémonial
de Seiyu dans la Sierra Nevada de Santa Marta.



Cérémonie avec les Mamams dans la Sierra Nevada de Santa Marta

Nous y avons rencontré les chefs et les représentants des peuples
Kogi, Arhuaco, Wiwa et Kankuamo,
héritiers de l’ancienne culture Tayrona.

Ils nous ont précédé dans la possession de ces terres,
et veillent encore depuis leurs réserves
sur l’équilibre qui doit gouverner
notre nation et notre relation avec l’univers.

Dans un acte symbolique aux significations transcendantales profondes,
les Mamas m’ont confié un bâton et un collier avec quatre pierres.

L’une d’entre elles représente la Terre
dont nous devons prendre soin.

Une autre représente l’Eau
qui est la source de la vie.

Une autre représente la Nature
avec laquelle nous devons être en harmonie.

La quatrième représente le Gouvernement,
qui doit s’aligner avec l’ordre de la nature
et la volonté du créateur.

La terre, l’eau, la nature et le bon gouvernement,
ces précieux symboles seront partie intégrante du gouvernement
que nous inaugurons aujourd’hui.

Le message de nos Frères aînés,
les gardiens de l’équilibre universel,
je le transmets aujourd’hui, rempli d’émotion,
à plus de 45 millions de compatriotes venant
de l’héritage indigène,
de l’héritage espagnol,
de la riche contribution africaine,
et de tant d’autres régions
qui ont fait ce que nous sommes.

C’est le message de la vie,
de l’harmonie et de l’unité dans la diversité.

C’est le message de la Colombie sage et pacifique
que nous voulons laisser à nos enfants.

Fidèle à ce message,
je réitère solennellement aujourd’hui,
sur cette place historique de Bolivar,
que je présiderai un gouvernement d’unité nationale
qui recherchera la prospérité sociale pour tous.


Les aspirations d’un leader, quelle que soit leur profondeur et quel que soit le degré de conscience et de volonté que celui-ci mettra à leur mise en œuvre, se confronteront toujours à la volonté et à la conscience collective d'une nation et du monde dans lequel elles s'inscrivent.

Les évènements actuels en Colombie montrent combien il doit être difficile de maintenir ce cap.
Souhaitons que ce président colombien trouve la force et les moyens de gouverner à la hauteur de son engagement pris auprès des Frères aînés de son pays.

Puissent les nouveaux dirigeants des pays d'Amérique latine, gouverner avec sagesse, dans le respect de la Terre et de la Vie transmis par les gardiens des savoirs ancestraux, et ouvrir ainsi la voie à une société construite sur des valeurs plus nobles et plus profondes.

Ces pays nous offrent l'espoir que l'humain se réveille et retrouve sont lien profond à la Terre Mère qui le nourrit et au sens sacré de toute VIE.

Fukushima suite...

Publié le jeudi 9 juin 2011 (par Dominique)

Les medias en France ne parlent pratiquement plus de la centrale de Fukushima, alors que :
  • la situation est de plus en plus catastrophique avec 3 réservoirs qui ont leur cuve percée,
  • il est évident que Tokyo aurait déjà dû être évacuée,
  • le gouvernement japonais ment non seulement à son peuple, mais à l'humanité toute entière !!

Je vous invite à vous tenir très régulièrement informés sur le blog de kokopelli puisque Dominique Guillet tient très fidèlement à jour le journal de cette catastrophe grâce à des mises à jour quasi quotidiennes.

Notre santé, notre quotidien sont et continueront dans les mois à venir d'être très perturbés et menacés par les conséquences de cette catastrophe.

Sur un autre site : gizmodo, un article court mais très intéressant fait allusion à la découverte à 62 kilomètres de la centrale de strontium 90, qui a la propriété de remplacer le calcium des os !!!

Vous n'en aviez pas entendu parler ?
Moi, non plus !!!

C'est quoi le Strontium 90 ?
Le strontium 90 est un radionucléide artificiel produit lors des réactions de fission.
Sa présence dans l'environnement est principalement due aux essais nucléaires atmosphériques et à l'industrie nucléaire.


Mais ce qui est très grave et dont personne ne nous prévient :
Les transferts du strontium 90 dans la chaîne alimentaire sont similaires à ceux du calcium dont les propriétés chimiques sont proches. Le strontium 90 déposé sur le sol est absorbé par les végétaux, qui sont ensuite consommés par les animaux. La contamination humaine se fait essentiellement par ingestion de lait de mammifères contaminés. Aucun effet pathologique dû au strontium 90 n'a jamais été mis en évidence chez l'homme. Toutefois, les expérimentations animales ont montré que le strontium 90 est susceptible d'induire des cancers osseux et des leucémies du fait de son caractère ostéotrope et de sa longue période radioactive. Le transfert du strontium 90 dans le lait constitue donc un risque sanitaire non négligeable.

Pour les internautes désirant plus d'informations un document de 26 pages au format pdf est à disposition à cette adresse : radioecologie

Donc, dors et déjà il est impératif que nous limitons la consommation de lait et de ses dérivés.

Certes la France et l'Europe sont actuellement peu touchées, mais touchées quand même.

À nous de ne pas jouer la politique de l'autruche si chère à nos politiques et de prendre en main notre santé.
Nous allons devoir modifier très sérieusement notre alimentation car notre santé et peut-être même nos vies en dépendent dès maintenant.

Premier acte du nouveau gouvernement péruvien

Publié le jeudi 9 juin 2011 (par Dominique)

Ollanta Humala, élu dimanche à la Présidence du Pérou, annonçait vouloir préserver son peuple et les valeurs du Pérou.

La première décision, qui va dans ce sens, a été votée mardi 7 juin par le Parlement Péruvien en séance plénière, à une large majorité (56 voix pour, 0 contre et 2 abstentions).

Il s'agit d'un moratoire de dix ans pour empêcher l’entrée sur le territoire national d’organismes vivants modifiés (OVM) à des fins de culture, d’élevage ou d’autres objectifs.
Les OVM sont des organismes génétiquement modifiés (OGM) qui peuvent se reproduire.

Le Pérou est avec la Guyane, le Surinam, l’Équateur et le Vénézuela, un des rares pays d'Amérique latine à affirmer officiellement son refus de la culture de plantes transgéniques. C'est ce qu'on peut lire dans les discours officiels des 20 dernières années. Toutefois Antonietta Gutiérrez Rosati, de l’Université Nationale d’Agriculture La Molina, a dit avoir découvert du maïs transgénique dans la région de Barranca.

Une première victoire avait été remportée par les opposants aux OGM au Pérou le 13 mai 2011 avec la démission du ministre de l’Agriculture, Rafael Quevedo qui était favorable à l’introduction des OGM au Pérou, après que furent révélés ses liens avec les entreprises qui les commercialisent. (pour ceux qui lisent l'espagnol : ministro de los transgenicos et Rafael Quevedo).

La seconde victoire en date du 28 avril 2011 avec la déclaration officielle : la ville de Lima, zone sans OGM. La capitale péruvienne rejoignait alors d’autres régions qui s'étaient affirmées dans cette position : Cusco, Lambayeque, Huanuco, Ayacucho, San Martin et Cajamarca (lire :gobiernos regionales y transgenicos).

Nous oublions souvent que la Pomme de Terre, le Maïs, le Quinoa, l'Amarante… que nous consommons de plus en plus viennent d'Amérique Latine. Il est donc vital que les pays d'origine de ces denrées alimentaires soient extrêmement vigilants quand à la préservation de ces plantes.

Cette décision semble augurer un changement positif au Pérou et redonne de l'espoir à tous ceux qui se battent depuis de trop nombreuses années contre le géant Monsanto !

Un Inca gouverne le Pérou

Publié le mercredi 8 juin 2011 (par Dominique)

Ollanta Humala, le nouveau président du Pérou, a été élu le 6 juin 2011 avec une très courte avance de 2,7 points sur sa rivale, Keiko Fujimori, fille de l'ancien Président Alberto Fujimori (1990-2000), qui purge actuellement une peine de prison pour corruption et violations des droits de l'homme.

Ollanta Humala
Ollanta Humala, photo via internet


Ollanta Humala-Tasso est issu d’une famille andine d'Ayacucho.
Né le 27 juin 1962 à Lima, il est le deuxième de sept frères.
Il a fait ses études au collège japonais-péruvien : La Union à Lima, puis en 1982 il est rentré à l'école militaire de Chorillos, Crl Francisco Bolognesi.

Son père, Isaac Humala, est connu pour son nationalisme et ses théories sur le nationalisme ethnique prônant la revanche historique des Indiens et métis sur les Blancs.

Dans les années 80, Ollanta Humala intègre l'armée, où il atteint le grade de lieutenant-colonel. Il combat activement les guérillas du Sentier lumineux et du Mouvement révolutionnaire Tupac Amaru.

De 1991 à 2000 il a poursuivi une carrière militaire puis sera affecté à l'ambassade du Pérou à Paris, puis à celle de Séoul, avant d'être mis en retraite forcée en 2004.

Il a obtenu en 2001 en maîtrise de sciences politiques à la Pontificia Universidad Católica del Perú et en 2002, il étudie le droit international à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne durant son séjour à Paris et à l'Institut des Hautes Études pour l'Amérique latine.

Tout au long de sa campagne cet ancien militaire, a fait la promesse d’apporter des grandes transformations pour le Pérou.
Il revendique un nouveau socialisme, avec des objectifs comme :
  • la nationalisation des principales ressources du pays (gaz, mines, pétrole…),
  • la volonté de réduire considérablement la mainmise de l'oligarchie et des entrepreneurs nord-américains, israéliens et chiliens,
  • le projet de la mise en place d'une nouvelle constitution.

Au fil des années il s'est éloigné de son ancien mentor, le président du Venezuela, Hugo Chavez, qui fait peur aux Péruviens, et depuis sa précédente campagne de 2006, il a adouci son programme pour rassurer les électeurs et les investisseurs.
Il se présente comme nationaliste et dit vouloir combattre les inégalités sociales, renforcer la présence de l'État et vouloir récupérer le pays pour les Péruviens.

Il a été rapidement félicité par le président indigène de Bolivie, Evo Morales : “Je veux vous adresser mes plus sincères félicitations pour la victoire obtenue à la tête du front Gana Peru (le parti d'Humala)”.
“En mon nom, celui du gouvernement et du peuple bolivien, recevez un salut fraternel et révolutionnaire”, a écrit le président socialiste, pour qui le résultat au Pérou cmarque la volonté du peuple frère péruvien d'avancer dans la transformation du pays et de ses institutions”.


Les résultats de cette élection ont dans un premier temps provoqué une baisse des cours de la Bourse à Lima, comme dans les Bourses de la plupart des pays latino-américains. Quasiment toutes les entreprises cotées à la Bourse de Lima ont perdu de la valeur.
Il y a beaucoup d'incertitudes quand à la politique économique que ce nouveau président mettra en œuvre.

L'inquiétude des entreprises minières y est certainement aussi pour beaucoup. Elles s'attendent à ce que le nouveau président augmente leurs impôts pour financer une partie de ses promesses électorales. Et ce d’autant plus qu’Ollanta Humala a dit, pendant sa campagne, son intention de taxer les profits du secteur minier (or, étain, cuivre, argent…) pour financer ses programmes sociaux, au bénéfice notamment des provinces andines reculées, où la pauvreté touche 60 % de la population.
Il a veut aussi que le Pérou soit moins dépendant économiquement de tout le secteur minier.

Actuellement, le taux d´imposition de ces compagnies est très bas au Pérou, car l´ancien président, Alberto Fujimori, leur avait fait des concessions fiscales princières.

Humala dans son programme électoral s’est dit désireux de partager la croissance, qui s'élevait à 8,7 % en 2010, dans un des pays les plus inégaux du monde. Au Pérou si la prospérité règne à Lima et sur la côte, pour une élite blanche, il en est tout autrement pour le reste du pays, des Andes ou de l'Amazonie, majoritairement peuplé d’indiens, spectaculairement sous-développé.

Le nouveau président a annoncé :
“Nous voulons instaurer un gouvernement d'unité nationale.
Nous voulons la croissance économique avec un volet social.
Nous pouvons construire un Pérou plus juste pour tous”
.


Économiquement, Ollanta Humala a promis de maintenir un budget en équilibre, d'inclure dans le gouvernement des technocrates expérimentés et de respecter les investisseurs étrangers qui prévoient d'injecter 40 milliards de dollars dans des projets miniers et pétroliers au cours de la prochaine décennie.

La victoire d'Humala, d'origine quechua, comme 80 % des Péruviens, est donc celle des exclus.

Elle consacre le grand retour de la gauche à la tête du Pérou, trente-six ans après le régime militaire du général Juan Velasco Alvarado.

La droite ne dirige plus que deux pays en Amérique du Sud : le Chili et la Colombie.

Raoni continue le combat !!

Publié le mercredi 8 juin 2011 (par Dominique)

Contrairement a ce que diffusent de très nombreux sites faisant référence à l'article paru sur celui de Rue 89, le Chef Raoni ne s'effondre pas et ne pleure pas à l'annonce de la validation définitive du projet de barrage de Belo Monte par l'Institut Brésilien de l'Environnement (IBAMA).

La photo véhiculée largement sur le net cherche uniquement à faire pleurer dans les chaumières, attitude inepte et stérile. Elle aurait été prise en 2002 lors des obsèques du grand indigéniste Olrando Villas-Bôas, ami et mentor du chef Raoni
La toile se complet à exhiber un homme effondré en colportant le message qu'il serait effondré devant à l'annonce de sa défaite, alors que Raoni était dans son village, loin de tout media.

Cette démarche est exécrable et participe de la volonté de désinformation ambiante.

Les medias nous abreuvent à jets continus d'images-choc qui banalisent toute action développée à l'encontre des puissants, renforçant l'abrutissement et le laisser-faire des masses qui pourtant ne sont généralement pas d'accord avec ce qui se passe !!!

Cela montre, à l'ensemble des internautes que ceux se battent pour défendre la Terre, et les populations qui vivent depuis des millénaires en osmose avec notre planète, ne sont rien face aux lobbys financiers.

Cette attitude est détestable et nous invite à redoubler de discernement.
Prendre, ce qui est avancé sur TOUT site internet,
comme étant une information
qu'il nous appartient de vérifier systématiquement
en remontant à chaque fois que cela est possible à la source.


Il est très facile de connaitre la vérité de la réaction du Chef Raoni sur son site français : www.raoni.fr

Raoni

Le Chef Raoni n'est pas désespéré et ne baisse pas les bras.

Raoni et les kayapos n'ont pas dit leur dernier mot.
Ils comptent bien sur la communauté humaine pour continuer à appuyer leurs actions et à diffuser le plus largement possible la pétition mise en ligne sur leur site.

Raoni fera appel à la communauté internationale pour d'autres actions dans un futur proche (des actions se mettent en place pour la rentrée).
Il suffit, pour en être informé, de s'inscrire à la newsletter sur le site français.
En attendant de nouvelles actions, il est toujours possible de signer, et de diffuser la pétition mise en place depuis des mois à cette adresse : Raoni signature de la pétition (voir colonne de gauche).


Ce qu'il faut savoir en ce qui concerne le barrage de Belo Monte

Le gouvernement brésilien a donné son accord définitif pour la construction du barrage du Belo Monte.
La licence a été délivrée le mercredi 1er juin au consortium d’entreprises brésiliennes, Norte Energia, par l’Institut Brésilien de l’Environnement (IBAMA).

Cela signifie que les milliers de lettres, ainsi que plus de 600.000 signatures, ont tout simplement été ignorées.

Jeudi 2 juin, Amnesty International a interpelé le gouvernement brésilien en lui sommant de respecter le droit des peuples autochtones.

La construction de la centrale hydroélectrique prévue, aurait une capacité maximale de 11.233 mégawatts (MW) via 72 turbines.
Ce serait le deuxième complexe hydroélectrique du Brésil, et le troisième plus grand complexe hydroélectrique au monde.
La production électrique moyenne devrait être de 4.462 MW.
L'électricité produite par le barrage servirait à l'extraction de bauxite provenant de gisements dans l'état du Pará et à sa transformation en aluminium.

Plus vaste que le canal du Panama, sa construction entrainerait l'inondation, et donc la destruction d'un immense territoire - au moins 400.000 hectares de forêt -. Il assèchera certaines parties du Xingu, détruira la forêt et réduira le stock de poissons dont les Indiens (Kayapó, Arara, Juruna, Araweté, Xikrin, Asurini et Parakanã), dépendent pour leur survie.
40.000 indigènes et d'autres populations locales seront délocalisées, l'habitat de nombreuses espèces animales et végétales sera irrémédiablement détruit.

Tout ceci pour produire de l'énergie au prix de la destruction d'humains respectueux de la planète que l'appât du gain n'intéresse pas, et de la destruction de la Terre qui nourrit l'humanité ?

Pour Antônia Melo,
porte-parole de la coalition Movimiento Xingu Vivo Para Sempre,
la mobilisation continue
et rien ne sera cédé.



Raoni, chef indigène de la tribu des Caiapo, a participé à une manifestation contre le projet de barrage Belo Monte à Brasilia en février 2011.

Manifestation en février 2011
Manifestation des peuples indigènes contre la construction des barrages en février 2011


Actualité de la forêt amazonienne en 2011 : Fin 2010, le Brésil annonçait que la déforestation de la forêt amazonienne connaissait un net recul : une baisse de 14% entre 2009 et 2010 par rapport à l’année précédente, ce qui représente le plus bas niveau depuis 1988. Le Brésil abrite environ 60% de la forêt amazonienne.

Début 2011, la situation s'inverse. On assiste à une recrudescence de la destruction de la forêt amazonienne. 593 km² de forêt ont été dévastés entre mars et avril 2011, une surface six fois plus importante que dans la même période en 2010.

Devant cet état de fait, la ministre brésilienne de l’Environnement, Izabella Teixeira, a fait part le 18 mai dernier de la création d’un centre de crise contre la déforestation du joyau vert du Brésil.
Ce centre devra réunir des experts du gouvernement fédéral et du ministère de l’Environnement ainsi que des représentants des États les plus touchés par ce phénomène. Izabella Teixeira espère étouffer la déforestation d’ici juillet 2011.

Malheureusement face à cet effet d’annonce, apparaît une mesure qui envenime encore davantage la déforestation.
Après deux ans de discussions acharnées, les députés ont approuvé le 24 mai la révision du code forestier de 1965. Ce code visait alors à limiter l’usage agricole des terres et à protéger quelques zones sensibles, telles que les collines ou les rives des fleuves.
Mais le nouveau code fait la part belle aux exploitants illégaux de la forêt en légalisant les zones illégalement déboisées jusqu’en 2008.
En plus de cela, certaines zones sensibles ne seront plus protégées des exploitations agricoles.

Selon l’un des représentants de Greenpeace au Brésil, Marcio Astrini, l’un des effets pervers de cette révision est que les paysans se dépêchent de déboiser à tout va, en espérant pouvoir compter sur une amnistie, ou parce qu’ils comptent bien voir la réglementation s’assouplir.

Tout cela est particulièrement préoccupant et grave pour l'avenir de notre planète.

Le monde entier doit savoir ce qui se passe ici,
il doit se rendre compte à quel point la destruction
des forêts et des peuples indigènes
signifie sa propre destruction.
Leaders Kayapó